Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 16/12/2015 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 7112 fois - Poster un commentaire


Bolloré va exporter Autolib’ en Italie


Avec plus de 260 000 abonnés depuis son lancement il y a 4 ans sur Paris et sa région, Autolib’ a convaincu un grand nombre d’utilisateurs et a démontré la viabilité d’un service d’autopartage dans les métropoles. Alors qu’il n’y avait que 250 Bluecar et 250 stations à son lacement, Autolib’ compte aujourd’hui 3 400 voitures électriques, ainsi que 1 000 stations et 5 500 bornes de recharge en fonctionnement. Un succès qui se décline aussi en province à Lyon avec Bluely et à Bordeaux avec Bluecub. Mais le groupe Bolloré n’entend pas dans ce domaine se limiter à la France et a des visées importantes à l’exportation. Il s’est ainsi déjà lancé à la conquête des Etats-Unis en débutant par la ville d’Indianapolis avec BlueIndy. Nous savions déjà qu’il envisageait également de lancer un service d’autopartage à Londres avec BlueCity dont les premières Bluecar rouleront en janvier. Ce déploiement à l’étranger ne s’arrêtera pas là puisque le groupe Bolloré a annoncé la semaine dernière qu’il allait lancer deux nouveaux services en Italie.


Une présence à Rome et à Turin


Le premier, Blueroma, sera lancé à Rome au cours du second trimestre 2016. Basé sur le modèle d’Autolib’, il fonctionnera au démarrage avec 150 véhicules, 70 stations et 180 bornes de recharge. L’objectif fixé, sur les deux années à venir, étant d’atteindre les 1 000 véhicules, 500 stations et 2 000 bornes de recharge. Après Rome, un nouveau service devrait être lancé en septembre 2016 à Turin. D’ici à 2018, Bluetorino devrait disposer de 400 Bluecar, 200 stations et 700 bornes de charge. Pour Vincent Bolloré : « L’objectif pour Rome et Turin est de proposer un service d’autopartage à la fois pratique, propre et respectueux de l’environnement. Désormais, les habitants et les touristes de ces cités antiques pourront se déplacer en voiture électrique grâce à un moyen de transport flexible et abordable permettant de réduire la présence de véhicules thermiques dans les villes ».




Un retour aux sources pour la Bluecar


Pour la Bluecar, cette implantation en Italie, avec ces deux services d’autopartage à Rome et à Turin, constitue un peu un retour aux sources puisque la voiture 100% électrique du groupe Bolloré a été conçue en collaboration avec le célèbre carrossier italien Pininfarina qui est à l’origine de son design alors que Bolloré apporta plutôt sa technologie basée sur l’utilisation de batteries LMP fonctionnant au Lithium Métal Polymère. D’ailleurs, même si depuis le mois de septembre, la fabrication de la Bluecar a démarré au sein de l’usine Renault de Dieppe, une partie de la production reste assurée dans l’usine Pininfarina de Bairo située à proximité de Turin. La Bluecar sera donc comme chez elle dans les rues de Turin et l’arrivée d’Autolib’ de l’autre côté des Alpes revêt pour le groupe Bolloré une importance toute particulière, qui dépasse sa simple dimension économique.




La conquête des Etats-Unis commence par Indianapolis



Mais outre cet aspect sentimental, l’exportation du modèle Autolib’ répond à une stratégie visant à mieux en assurer sa rentabilité. Le premier pays visé par cette politique a été les Etats-Unis où le groupe a choisi de commencer par s’implanter dans la Mecque de la course automobile à Indianapolis. 41 millions de dollars ont été investis dans projet BlueIndy qui est soutenu par la municipalité et qui est devenu accessible au grand public en septembre dernier. Une mise en service avec 145 Bluecar réparties entre 25 stations situées en ville, plus une à l’Aéroport international où une vingtaine de voitures attendent les voyageurs. Progressivement, BlueIndy disposera de 500 véhicules et de 200 stations équipées de bornes de recharge, ce qui en fera le plus grand service d’autopartage des Etats-Unis.





Une arrivée en douceur à Londres


Bolloré a également choisi de s’implanter en Angleterre, mais avec une stratégie différente puisque le groupe a tout d’abord été choisi par « Transport for London », l’autorité responsable des transports de la capitale britannique, pour développer et harmoniser les infrastructures des bornes de charge de Londres. 6 000 bornes doivent ainsi être déployées dans la ville d’ici à 2018. Elles seront exploitées par Bolloré sous le nom de « Source London ». Pour que ce service, qui nécessite un investissement de près de 120 millions d’euros, devienne rentable, encore faut-il que l’usage du véhicule électrique se développe. D’où l’idée de lancer à Londres un service d’autopartage reprenant le principe de fonctionnement d’Autolib’, même si cette fois il n’est pas soutenu par la municipalité londonienne qui souhaite faire jouer la concurrence entre plusieurs opérateurs. Bolloré se lance donc prudemment sur ce marché et va ouvrir son service BlueCity en janvier avec une dizaine de Bluecar déployée sur les quartiers de Hammersmith et de Fulham, avant de monter à 40 voitures à la mi-février, puis de dépasser la centaine.






Pour plus d'information

Ce contact n'étant pas adhérent de l'AVEM,
ses coordonnées ne peuvent être visualisées que par nos membres



Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bolloré | Autolib’ | Bluecar | Rome | Turin
Catégories : Voiture électrique |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Vendée Energie Tour
Vendée Energie Tour
Du 03/06/2019 au 08/06/2019 - Plusieurs sites en Vendée

Pour la 6ème édition du Vendée Energie Tour, le SyDEV, syndicat d'électricité de Vendée et ses partenaires proposent un programme très dense, avec des animations durant...
A lire également / sur le même thème EVS 32 : l’écosystème du véhicule électrique se met en place
EVS32, le grand rendez-vous mondial du véhicule électrique, a fermé ses portes hier à Lyon. En parcourant les stands de la zone d’exposition durant 4 jours, les 5 000...
Pour Renault, la mobilité partagée commence à devenir une réalité
Dans le prolongement de sa présentation l’an dernier de 3 concept-cars qui dessinaient les contours de sa vision de la mobilité du futur, Renault a profité du salon Viva...
Hydrogène : 11 projets sélectionnés par l’ADEME
Dans le cadre du Plan national de déploiement de l’hydrogène lancé en juin 2018 par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, l’ADEME a ouvert un appel à...
Avec l’ID.3, Volkswagen lance son offensive dans l’électrique
En ouvrant la semaine dernière les précommandes de l’ID.3 qui sera présentée officiellement en septembre lors du salon de Francfort, Volkswagen a véritablement lancé...
EVER Monaco : quand les économistes se penchent sur la mobilité électrique
Outre son salon qui permet aux visiteurs de découvrir et de tester dans les rues de la Principauté de nombreux véhicules électriques, comme la DS 3 Crossback E-Tense,...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact