Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 26/01/2015 à 11:44 par Philippe Schwoerer - Lu 8374 fois - 1 commentaire


Ar Vag Tredan © STX France


83.000 euros gagnés par an sur le carburant

« Bateau électrique » : c’est la traduction du nom breton « Ar Vag Tredan » donné à la navette qui sillonne depuis septembre 2013 la rade de Lorient (56), du quai des Indes jusqu’à l’arrêt « Pen Mané » de Locmiquélic. La Compagnie de transport de la région lorientaise (CTRL) qui le gère, confiant son exploitation à Kéolis Maritime, compte rentabiliser l’investissement de 3,2 millions d’euros pour son achat par l’économie réalisée sur le budget « carburant ». Une année entière de service a permis de chiffrer le gain annuel sur ce poste à 83.000 euros, par rapport au navire précédent.

Lauréat des Prix territoriaux

Le Ar Vag Tredan vient d’être distingué au sein de la 15e édition des Prix territoriaux. Créé par la Gazette des communes et la GMF en 2000, ce challenge récompense et offre une vitrine virtuelle aux meilleures réalisations qui impliquent plusieurs métiers et services au sein d’une même collectivité territoriale. Pour pouvoir y prétendre, les initiatives doivent répondre à quelques critères incontournables, en particulier participer à l’amélioration du service public et être évaluées positivement du point de vue des usagers. Globalement, le Ar Vag Tredan effectue la traversée de la rade en 8 minutes, alors que pour rejoindre le point d’arrivée, il en faut 30 à un automobiliste. Les 20.000 voyages annuels assurés par ce bateau électrique permettent de réduire d’environ 5 millions les kilomètres parcourus en voiture sur le territoire. Les riverains y gagnent en silence ; les usagers, en euros.

Blue Solutions aux supercapacités

Si la navette électrique de Lorient, qui peut accueillir plus d’une centaine de passagers et 10 vélos, est considérée comme unique au monde, c’est parce que l’énergie qui anime ses 2 moteurs est fournie, non pas par des batteries, mais par des supercondensateurs produits à l’usine d’Ergué-Gabéric (56). Cette technologie, on la doit au groupe Bolloré. Constituées de très fines plaques d’aluminium recouvertes de charbon actif microporeux, les 128 supercapacités embarquées se rechargent en une poignée de minutes, juste le temps de laisser descendre les passagers et d’embarquer les suivants. L’énergie, ils peuvent la restituer rapidement et avec puissance sans s’échauffer dangereusement. L’autre avantage de taille de ces composants est de disposer d’une durée de vie importante, pouvant accepter des cycles de charge/décharge sur 20 ou 30 ans ! Une spécificité qui permet d’amortir sur une plus longue période le surcoût estimé à 1 million par rapport à un modèle équivalent alimenté au gazole.

STX à la fabrication du navire

C’est au chantier STX de Lanester (56) que le Ar Vag Tredan a été réalisé. Reposant sur une plateforme de 22 mètres de long et un peu plus de 7 de large, ce catamaran effectue une trentaine de fois par jour la traversée de la rade de Lorient dans un sens, et autant dans l’autre. Au besoin, il pourrait filer à la la vitesse de 10 nœuds. Seul l’usage de supercapacités autorise la densité de service, entre 6h20 et 20h30, avec seulement quelques minutes entre chaque desserte. Une hypothétique solution à base de batteries aurait nécessité d’alourdir de beaucoup le poids de la navette et de la priver d’une importante place pour les loger. Le tout aurait plombé les performances et exigé une architecture bien différente afin d’assurer sa flottabilité. Au final, les accumulateurs n’auraient sans doute pas pu accepter un traitement provoquant un échauffement important et régulier, au risque de déclencher un emballement thermique aux conséquences potentiellement catastrophiques.

L’avenir des véhicules électriques

Si on en parle depuis plusieurs années déjà, les supercapacités n’équipent encore que timidement les véhicules électriques. Le Bluetram, dont la première unité de fabrication a été inaugurée le 16 janvier dernier par le Premier ministre, Manuel Valls, les exploitera également. Avec le Ar Vag Tredan, ces engins semblent confirmer que les voitures électriques embarqueront prochainement des supercondensateurs, soit pour épauler les batteries, soit pour les remplacer.

Blue Solutions partenaire des Assises des IRVE

Sponsor « Gold » de l’événement, Blue Solutions est très présent dans le programme de la 4e édition des Assises IRVE qui se tiendront à Nice (06) les 11 et 12 février 2015 et dont l’Avem est partenaire médias. Au coté de Cédric Bolloré lui-même, son directeur du développement, Olivier Colas, s’exprimera plus particulièrement sur les grands projets de déploiement des infrastructures de recharge pour véhicules électriques.


Mots clés : Blue Solutions | Bolloré | Ar Vag Tredan | bateau électrique | STX | Lorient | Prix territoriaux



Commentaires

Posté le 10-02-2015 à 00:09:25 par erwan

"l’usine d’Ergué-Gabéric (56)"
Ergué-Gabéric c’est dans le Finistère (29) à côté de Quimper
sinon très agréable ce navire
et les fumées des autres navires de la rade n’ont rien à envier aux vieux diesel que certains veulent interdire, donc que du bon
par contre ce navire ne remplace pas vraiment des voitures, mais un ancien navire fumant qui faisait le même parcours avant lui



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Bus électriques. La RATP choisit HeuliezBus, Bolloré et Alstom
Pour suite à sa consultation lancée en janvier 2018, perçue comme le plus gros appel d’offres européen en fourniture de bus électriques, la RATP va concrètement passer...
Arrêt d’Autolib’ : un nouvel élan pour la mobilité électrique ?
Sans surprise, le Comité Syndical Autolib’ Métropole réunissant la centaine d’élus des communes adhérentes au service, a refusé jeudi de verser au groupe Bolloré la...
Résiliation du contrat Bolloré-Autolib’ : Ils réagissent !
A la suite d’un courrier daté du 25 mai, adressé par le groupe Bolloré au syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole, la concession accordée à l’industriel breton devrait...
RedE et Bluedistrib s’associent pour un nouveau service de livraisons
RedE, une startup spécialisée dans les scooters électriques à destination des professionnels, et Bluedistrib, une filiale de Bolloré Logistics qui propose un service de...
Bolloré et Heuliez retenus pour fournir des bus électriques à la RATP
Depuis fin 2015, la RATP teste des modèles de bus électriques aux catalogues de différents constructeurs dont BYD, Yutong associé à Dietrich Carebus, Solaris, Irizar,...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact