Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 15/02/2016 à 14:01 par Emmanuel Maumon - Lu 1862 fois - Poster un commentaire


Assises IRVE 2016 : regards sur un écosystème en mutation


Rendez-vous devenu incontournable des principaux acteurs, français et européens, du monde de l’électromobilité, les 5èmes Assises IRVE se sont déroulées jeudi et vendredi à Nice dans l’amphithéâtre du Centre Universitaire Méditerranéen, un site qui s’est révélé une nouvelle fois propice à des débats animés et de qualité. Témoin l’une des tables rondes organisés le premier jour sur « l’enjeu d’un écosystème en mutation » au cours de laquelle les représentants d’ERDF, Schneider Electric, Bouygues Energies & Services et Nissan ont échangé sur la façon dont les transporteurs d’énergie, les constructeurs de bornes, les opérateurs de réseaux et les constructeurs automobiles envisageaient de s’adapter à l’augmentation des puissances de charge générées par l’évolution technologique des batteries des véhicules électriques.


ERDF adapte le réseau à la montée en puissance des capacités des bornes


Pour Bruno Dobrowolski, responsable VE au sein d’ERDF, l’augmentation de la puissance unitaire des bornes de recharge installées sur l’espace public est aujourd’hui avérée. Le mouvement a été initié au Japon avec l’installation de bornes de recharge rapide de plus de 50 kW sur les autoroutes et aujourd’hui les allemands se préparent à installer des bornes d’une capacité allant jusqu’à 300 kW. Pour le réseau électrique, cette évolution n’est pas neutre et ERDF se prépare à y faire face, même si la recharge sur l’espace public ne représente que 5 à 10% de l’ensemble des recharges. Mais cette évolution impacte aussi la recharge à domicile et ERDF doit anticiper l’arrivée de ces nouvelles puissances pour mettre à niveau les réseaux et faire en sorte que la qualité de fourniture que l’on connait aujourd’hui soit préservée. Il doit également aider les clients à s’assurer que l’augmentation de la puissance désirée corresponde bien à un besoin réel car sinon la facturation liée à une augmentation de la puissance souscrite dans leurs contrats d’abonnement pourrait être douloureuse. Quoiqu’il en soit, la nécessité d’une recharge intelligente, privilégiant notamment la recharge de nuit, est déjà avérée.


Schneider Electric prépare de nouvelles bornes


Les fabricants de bornes sont également impactés par l’évolution technologique des véhicules électriques dont les batteries font d’énormes progrès, mais dont les caractéristiques de charge peuvent être assez différentes.
Pour Bernard Guillarme, Partner Business EV chez Schneider Electric, la difficulté est de concevoir des bornes fiables qui s’adaptent aux véhicules d’aujourd’hui et de demain car les investissements dans les bornes étant assez lourds, ils doivent nécessairement être pérennes. Aujourd’hui, Schneider Electric dont l’offre est pourtant relativement complète en s’adressant au marché des particuliers avec sa gamme de Wallbox, à celui des parkings avec une borne sur pied allant jusqu’à 22 kW et à celui des bornes publiques avec un produit pour la voirie, a décidé de ne pas se positionner sur les bornes de 50 kW dont le marché n’est pas jugé viable. Anticipant l’évolution prochaine des batteries des véhicules électriques, le constructeur prépare plutôt une offre sur des bornes allant au-delà des 50 kW et répondant à une demande pour des charges très rapides. Concernant les bornes à domicile, celles-ci devront permettre une recharge intelligente afin d’aider à passer les pics de demande et limiter la taille des infrastructures nécessaires. Demain, les bornes seront donc bidirectionnelles et permettront aux véhicules de renvoyer l’énergie dans le réseau, mais aussi le stockage d’énergie. Un besoin encore assez limité en France où l’énergie est relativement bon marché et de bonne qualité, mais qui prend tout son sens dans de nombreux pays où la population doit faire face à de nombreuses coupures.


La nouvelle offre de Bouygues pour les immeubles collectifs


Présent depuis 5 ans sur le marché de la mobilité électrique avec une offre complète, dénommée Alizé, qui comprend la supervision, le paiement et la maintenance, Bouygues Energie et Services vient de faire l’actualité en remportant l’important appel d’offres lancé par les neuf départements de la Région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon.
Pour Michel Cozic, de la Direction Développement & Technologies, le groupe va ainsi déployer 900 bornes dans un délai relativement court, en offrant la totalité du service avec une garantie de fonctionnement. Le fait d’avoir un seul prestataire favorisera l’interopérabilité, non seulement pour tous les habitants de la région, mais aussi pour tous les visiteurs qui, grâce à une application web, pourront se connecter et obtenir la charge sans s’inscrire au réseau, en payant simplement avec leur carte bleue. De par sa nature, le groupe s’intéresse naturellement de très près à la recharge au sein de l’habitat collectif et il vient de lancer une nouvelle offre, « Alizé équilibre », pour accompagner le client et démystifier le fait que l’installation d’une borne dans un immeuble nécessite une infrastructure lourde et onéreuse. Une offre par laquelle il propose des bornes adaptées aux besoins des clients, mais surtout avec un système dans lequel le chargement est sans impact ou presque sur le réseau car, comme Michel Cozic aime à le rappeler, si l’on n’y prend pas garde : « une borne dans un immeuble, ça va, mais vingt bornes, bonjour les dégâts ».


Pour Nissan, le client a besoin d’un package simple, clair et transparent



Initiateurs du phénomène avec leurs nouveaux modèles et, plus encore avec ceux qu’ils se préparent à lancer sur le marché, les constructeurs automobiles sont concernés au premier chef par la mutation de l’écosystème de l’électromobilité.
Pour Brice Fabry, Directeur véhicules électriques Nissan France, le véhicule électrique fait désormais partie intégrante du paysage de l’industrie automobile avec une croissance à deux chiffres depuis un an et demi, ce qui ne s’était jamais vu dans ce secteur. Pour lui, le véhicule électrique constitue de plus en plus le second véhicule du foyer et il y a fort à parier qu’il en sera souvent le premier bientôt. Pour autant, les attentes du client ne doivent jamais être perdues de vue. Le consommateur a besoin d’un package simple, clair et transparent. La recharge reste la question clé. Il veut savoir où et à quel moment il peut se recharger et combien cela va lui coûter. L’autonomie des véhicules n’étant bientôt plus une question, les points de charge rapide devront être considérés comme des compléments, mais restent primordiaux pour assurer une indispensable continuité de service. Un service que Nissan entend prolonger jusqu’en Corse puisque Brice Fabry a annoncé lors de ces Assises IRVE que son groupe était sur le point de se lancer dans l’installation d’un réseau de bornes de charge rapide sur l’île de beauté.



Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bornes de recharge | Assises IRVE | ERDF | Schneider Electric | Bouygues | Nissan



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
France Electrique Tour
France Electrique Tour
Du 23/05/2016 au 27/05/2016 - De Paris à Cagnes-sur-Mer

Organisé par Tour Véhicules Électriques (TVE), la seconde édition du France Electrique Tour se déroulera du 23 au 27 mai.Ce rallye d'une distance...
A lire également / sur le même thème Nissan électrise la finale de la Ligue des champions de l’UEFA
Les marques automobiles s’introduisent volontiers dans le monde du sport. Nissan est actuellement partenaire de la Ligue des champions de l’UEFA qui a programmé sa...
Le France Électrique Tour sur l’autoroute !
Hier, la journée était plus condensée qu’avant hier. En effet, nous avons effectué 282,9 km en tout, bien plus que les 51,7 km de la veille ! Passage par le...
Vive la voiture électrique, vive les bornes de recharge, vive l’interopérabilité
Voici le thème du 2ème « France Électrique Tour », rallye de 5 jours qui est parti de Paris hier pour arriver à Cagnes-sur-Mer vendredi. Je ferai un retour chaque jour...
ePrix de Berlin : Sébastien Buemi s’impose et relance le championnat
Au volant de sa Renault e.Dams, Sébastien Buemi a remporté samedi l’ePrix de Berlin, sa troisième victoire de la saison. Un succès assez facile qui permet au pilote...
L’Avem prête pour le départ du France Electrique Tour !
Mark Nitters, le conseiller technique de l’Avem depuis plusieurs années maintenant, souhaitait le faire depuis que Jean-François Villeret réfléchissait à l’organisation...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact