← Revenir aux actualités

Un toit solaire en résine de polycarbonate par Teijin et Applied EV Rédigé par Philippe Schwoerer le 03 Mar 2021 à 00:00 0 commentaires

Créée en 1918, le groupe nippon Teijin développe différentes spécialités. Il s’occupe en particulier des matériaux haute performance, parmi lesquels l’aramide, les fibres de carbone et les composites. L’entreprise était donc très bien placée pour trouver une solution de production solaire d’électricité qui permette de suivre la courbure des toits des véhicules. La société Applied Electric Vehicles (Applied EV) l’a bien compris et a établi un partenariat avec Teijin afin de tester ce toit solaire sur son Blanc Robot, une plateforme d’engin électrique autonome.

Vitrage en résine de polycarbonate

Le matériau retenu pour ce toit solaire est une sorte de vitrage réalisé en résine de polycarbonate Panlite par Teijin. Il est plus facile à maîtriser que le verre pour obtenir la forme souhaitée, par moulage. En outre il dispose de la rigidité et de la solidité requise pour cet élément de carrosserie. Les caractéristiques d’un revêtement en résine polycarbonate conventionnel ne seraient pas suffisantes, même s’il offre déjà une excellente résistance aux chocs. Teijin ajoute dans le processus de fabrication un traitement pour pouvoir essuyer pendant au moins 10 ans les assauts des intempéries.

Blanc Robot

Applied EV destine son Blanc Robot à des applications très diverses, qui comprennent la logistique et le transport de personnes. C’est pour cette navette que le toit solaire en résine de polycarbonate de Teijin prend tout son sens. L’entreprise australienne s’est engagée à fournir dès la présente année 2021 des exemplaires en nombre limité de sa plateforme particulièrement efficiente. Une production à grand volume suivrait en 2022. Les premiers tests ont montré que les cellules solaires montées sur le toit Panlite « ont atteint une puissance d’environ 330 W, ce qui équivaut à un panneau solaire conventionnel sous verre », expliquent les partenaires. Ce qui suffirait à cet engin léger à parcourir 30 à 55 kilomètres après une journée d’ensoleillement maximal. Teijin et Applied EV estiment « que le toit solaire peut contribuer jusqu’à 30% du budget énergétique du véhicule dans des conditions idéales, et environ 15-20% sur une journée moyenne ». Des chiffres qui pourraient être plus élevés grâce à de nouvelles améliorations espérées.

Panneaux de carrosserie

Le partenariat entre les 2 entreprises ne s’arrête pas à ce toit solaire ni aux vitrages. Teijin et Applied EV comptent également explorer ensemble différentes autres technologies pour des matériaux servant à réaliser des éléments structurels et des panneaux de carrosserie. « La réduction des émissions de carbone et l’efficacité énergétique sont au cœur de notre philosophie de conception », a commenté Julian Broadbent, PDG d’Applied EV. Une plus forte exploitation des énergies renouvelables répond en partie à ces attentes.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Sandrine de l’Avem, une conductrice enthousiaste
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Pierre un ingénieur de chez SAP Labs France Mougins
Toutes les vidéos