← Revenir aux actualités

Inauguration d’une station de recharge Ionity avec Bob66 Rédigé par Philippe Schwoerer le 02 Mar 2021 à 00:00

C’est le 10 février 2021 qu’a été inaugurée la 74e station de recharge pour la France du réseau Ionity. Au niveau européen, elle s’inscrit comme 326e d’un programme qui en prévoit 400, et plus. Robert Morandeira, alias Bob66, s’est une nouvelle fois montré très actif sur cette événement qui touche sa région. La station qui vient d’être mise en service se situe aux portes de l’Espagne.

Ionity : Petit rappel

Lancé en 2016, le réseau de chargeurs rapides Ionity est porté par un consortium de constructeurs allemands. Particulièrement poussé par Volkswagen et sa filiale Porsche, le maillage pèse également sur BMW, Mercedes et Ford. Voilà pourquoi les bornes font la part belle au standard DC Combo CCS 2. Pour satisfaire à la législation française, du matériel est également disponible pour la recharge rapide DC CHAdeMO 50 kW et AC 43 kW. Le groupe coréen Hyundai-Kia a rejoint l’aventure en 2019. Initialement, la feuille de route Ionity prévoyait 400 stations de recharge installées et ouvertes pour la fin de l’année 2020. On peut mettre sur le compte de l’actuelle pandémie le retard observé. Mais le consortium a fait part de son souhait de bénéficier de fonds complémentaires afin de mener à bien sa mission. Même avec une tarification élevée, qui est passée d’une facturation au kilowattheure à un décompte à la minute, le réseau Ionity n’est pas directement rentable pour les constructeurs qui le portent. Son existence encourage cependant l’achat de voitures électriques. Et c’est bien là son objectif, puisqu’il s’agit de répondre à l’implantation efficace des superchargeurs Tesla en Europe.

2 x 4 chargeurs ultrarapides

« La 74e station Ionity est située au Village Catalan, au niveau de la dernière aire de repos de l’autoroute A9 avant l’Espagne. Une station est ouverte dans les 2 sens de circulation. Chacune compte 4 chargeurs ultrarapides conçus pour supporter une puissance de recharge jusqu’à 350 kW. Pour l’instant, le flux est limité, aux environs des 150 kW. Dans chaque station, il y a aussi une borne universelle 50 kW DC Combo CCS et CHAdeMO, et AC 43 kW », présente Robert Morandeira. « Lors des périodes de pointe, les 2 stations seront très certainement fortement sollicitées, avec des automobilistes venant de Lyon, Toulouse, de la Côte-d’Azur et d’Italie », anticipe-t-il. « Ionity prévoit heureusement d’ouvrir une autre station dans le secteur de Narbonne, à 80 kilomètres de là environ », se réjouit-il.

Bob66 à la manœuvre

« Quand j’ai su qu’une station Ionity allait ouvrir près de Perpignan où je réside, j’ai contacté quelques amis et connaissances pour leur proposer l’organisation d’une inauguration, si possible avec la presse. C’était il y a plusieurs mois déjà », se souvient Bob66. « Avec Citeos, une marque de Vinci qui avait en charge l’installation des bornes, j’ai senti qu’il y avait une possibilité de faire quelque chose. J’ai aussi démarché le district Vinci de Rivesaltes qui devait se charger de la presse et de la présence du maire de la commune », détaille-t-il. « De mon côté, je devais motiver les concessionnaires pour qu’ils participent en emmenant une voiture électrique. J’ai commencé avec les constructeurs qui ont investi dans le réseau Ionity. Le concessionnaire Porsche a fermé son établissement pour venir avec une Taycan. Volkswagen est arrivé avec 2 ID.3, Mercedes avec un EQC et Hyundai a confié à Bob Pressoir un Hyundai Kona électrique. Je suis venu avec une e-208. Peugeot avait aussi amené un 2008. Vinci Autoroutes était présent avec une Renault Zoé qui a été branchée sur la borne universelle. Il y avait aussi une Renault Fluence d’un membre de L’Ame 66. Bien sûr, elle ne pouvait pas se connecter sur les bornes Ionity », aligne notre interviewé.

Essais et recharge gratuite pour les participants

« Les voitures que nous avons réunies représentaient un large panel pour des essais grandeur nature. Ionity avait déjà procédé à ses propres tests un peu avant, mais pas d’une façon aussi large », pense Robert Morandeira. « J’ai attiré l’attention du responsable présent sur l’absence d’auvent de protection au-dessus des bornes. Ces équipements me paraissent pourtant indispensables. Il suffit de regarder comment ça se passe pour les utilisateurs quand il pleut. On trouve des vidéos sur Internet à ce sujet », plaide-t-il. « Des auvents protègeraient également le matériel des dégâts du Soleil. Les écrans sont difficilement lisibles aussi quand les rayons tapent dessus », ajoute-t-il. « Les participants ont pu bénéficier d’une connexion gratuite. D’ordinaire l’opération est facturée à la minute : 0,79 euro sur les chargeurs ultrarapides, et 0,39 euro sur la borne universelle. Les constructeurs réunis dans le consortium proposent des conditions plus avantageuses. Par le jeu de partenariats, les tarifs peuvent descendre parfois de moitié », chiffre-t-il. Selon nos sources, Ionity reviendrait à une tarification au kilowattheure.

Pour une multiplicité des réseaux

« Plus il y aura de réseaux qui proposeront des bornes de recharge, mieux ce sera pour les utilisateurs de véhicules électriques. En particulier au niveau des tarifs », juge Bob66. « La majorité des stations Ionity sont implantées en Allemagne et en France. Fastned et Total arrivent. Tout ça va dans le bon sens et complète le programme national de développement des bornes de recharge », estime-t-il. « L’objectif à atteindre, maintenant, c’est de pouvoir faire de l’itinérance sans problème en France. Depuis le Vendée énergie Tour 2018, j’hésite à aller loin en voiture électrique. Je lis tant de témoignages de personnes qui galèrent. Comme les choses tardent, je viens de prendre une Tesla Model 3 », conclut-il.

partager cette actualité sur :

INFOS


L’AME 66

78 Avenue de l'aérodrome

66000 PERPIGNAN


Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Jurassic Electric Tour 2020
Toutes les vidéos