← Revenir aux actualités

Engie investit dans le stockage en batteries de seconde vie Rédigé par Philippe Schwoerer le 11 Jan 2021 à 00:00 0 commentaires

Cette démarche n’est pas une première. Elle permet à Engie New Ventures d’accroître son investissement stratégique pour le développement de l’entreprise Connected Energy, installée au Royaume-Uni.

E-Stor

L’offre E-Stor de Connected Energy s’appuie sur des batteries qui ne sont plus exploitables pour la mobilité électrique. Son catalogue présente des unités de stockage sur mesure d’électricité d’une capacité énergétique s’étalant de moins de 100 kilowattheures à plus de 15 mégawattheures. La durée de vie des accumulateurs est ainsi prolongée de 5 à 10 ans. Ces centrales sont ainsi utilisées pour aider à stabiliser les réseaux électriques nationaux existants, monter des maillages locaux autonomes, ou fournir sur des chantiers de construction des puissances élevées sur de courtes périodes à la place des habituels générateurs.

Investissement partagé

Les systèmes proposés par Connected Energy sont actuellement utilisés au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne, et, sans doute prochainement, dans d’autres pays européens ainsi qu’au Japon, aux Etats-Unis et ailleurs. Engie New Ventures n’annonce pas d’enveloppe précise. Mais la filiale du groupe français définit sa participation à un nouveau cycle d’investissements qui compte également le Low Carbon Innovation Fund 2, Sumitomo Corporation, Macquarie Bank, et Turquoise Capital.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter