← Revenir aux actualités

Renforcement des aides Advenir à l’installation de bornes de recharge Rédigé par Philippe Schwoerer le 14 Oct 2020 à 00:00 0 commentaires

Financé par des certificats d’énergie, et piloté par l’Avere-France, le programme Advenir a été mis en place en 2016 afin de faciliter l’implantation de points de recharge pour véhicules électriques sur les parkings privés des entreprises et des immeubles d’habitation collective.

Révision des plafonds

Comprises à ce jour entre 1.000 et 1.860 euros, les aides au financement des infrastructures de recharge ouvertes au public, y compris en voirie, vont s’étendre de 2.100 euros HT (60% de plafond) pour du matériel AC d’une puissance de 3,7 à 11 kW, jusqu’à 9.000 euros (50% maximum) pour des chargeurs rapides DC de plus de 50 kW. Une enveloppe de 100 millions d’euros est affectée à ce programme de financement qui vise plus que jamais à renforcer le déploiement de points de recharge dans les villes et les territoires. Intégrant un volet d’information et de formation, il se tourne aussi vers les porteurs de projets pour l’ouverture de hubs et de stations dédiées VE le long des grands axes routiers.

Raccordement

Le gouvernement précise que, dans le cadre des dispositions de la loi d’orientation des mobilités (Lom), « les coûts de raccordement au réseau des bornes ouvertes au public sont pris en compte à hauteur de 75% par le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (Turpe) jusqu’au 31 décembre 2021 ». La date butoir est même repoussée à la fin 2025 si le matériel est installé en suivant un « schéma de développement des infrastructures de recharge ».

Energie verte

Les distributeurs de carburants sont poussés à adopter les énergies renouvelables à travers la taxe incitative relative à l’incorporation des biocarburants (Tirib). Conformément au projet de loi de finances 2021, l’adoption d’une électricité verte en alimentation de bornes de recharge pour véhicules électriques compte positivement pour atteindre les objectifs fixés.

Bornes de recharge ultrarapide

En complément de tous ces dispositifs, 100 millions d’euros sur le budget de l’Etat seraient mobilisés dans le cadre du plan de relance afin de soutenir le développement de chargeurs ultrarapides sur le réseau routier national. Pour y prétendre, les porteurs de projets devront présenter une configuration minimum de 4, 6 ou 8 points de recharge d’une puissance de 150 kW, en fonction du trafic routier. Il s’agit d’équiper ainsi les aires de service des autoroutes et des nationales.

partager cette actualité sur :

INFOS


AVERE-France

22 avenue Jean Aicard

75011 Paris


Commentaires

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter