← Revenir aux actualités

Nouveau coup de pouce au vélo avec le plan France Relance Rédigé par Philippe Schwoerer le 15 Sep 2020 à 00:00 0 commentaires

Hier, lundi 14 septembre, Barbara Pompili et Jean-Baptiste Djebbari, respectivement ministre de la Transition écologique, et ministre délégué chargé des Transports, ont annoncé 200 millions d’euros supplémentaires en faveur du vélo dans le plan France Relance, dont l’augmentation de 20 millions d’euros de l’enveloppe attribuée au dispositif Coup de pouce vélo. « Tous les leviers sont activés pour installer durablement cette culture vélo : sécurisation des pistes, lutte contre le vol, soutien à la réparation et à l’acquisition. Les montants alloués au vélo par France Relance envoient un signal clair : l’aventure vélo ne fait que commencer », a commenté Barbara Pompili.

Coup de pouce vélo

Depuis son lancement le 11 mai dernier, en action de promotion des mobilités douces post-confinement, environ 620.000 vélos ont pu réparés ou rafraîchis grâce à l’opération Coup de pouce vélo. Face à ce succès, le gouvernement a décidé de mettre 20 millions supplémentaires sur la table, ce qui porte à 80 millions au total le budget débloqué pour ce dispositif. A son terme programmé au 31 décembre 2020, plus d’un million de cyclistes auront bénéficié de cette mesure qui ravit les 3.200 professionnels déjà concernés. De nouveaux réparateurs seront formés (250 en 2020, 500 pour chaque année suivante). « Les montants dédiés au vélo sont historiques puisque jamais autant d’investissement n’a été disponible pour cette mobilité douce. Ils sont le témoin d’une réelle opportunité pour promouvoir l’usage du vélo en France et ainsi bâtir une véritable Nation du Vélo », s’est enthousiasmé Jean-Baptiste Djebbari.

2 ans de Plan Vélo et mobilités actives

L’objectif de ce programme est de tripler d’ici 2024 l’utilisation du vélo pour les déplacements du quotidien. Selon l’association Vélo & Territoires, la fréquentation des pistes cyclables en France a progressé de 29% depuis la fin du confinement par rapport à la même période l’an dernier. Cette évolution est de +34 % en milieu urbain, +20 % dans les zones périurbaines, et +18 % en milieu rural. Pour précipiter le mouvement, 200 millions d’euros vont être mobilisés afin « d’accompagner le développement d’infrastructures cyclables, telles que des pistes et des stationnements sécurisés ». Le bonus de 200 euros distribué par l’Etat, en complément de la prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique accordée par plusieurs collectivités, est maintenue.

AAP du Fonds mobilités actives

L’enveloppe de 350 millions d’euros consacrée, au titre du Fonds mobilités actives, au cofinancement par l’Etat, avec les collectivités locales, d’infrastructures cyclables après sélection par appel à projets, est complétée de 100 millions d’euros. L’édition 2019 recense 186 projets lauréats qui, sur 127 territoires, bénéficieront d’une aide totale de 70 millions d’euros de subventions. Cette manne servira à réaliser des projets d’aménagements cyclables dont l’investissement total s’élève à 425 millions d’euros. Pour 2020, l’AAP a été lancé en juillet dernier, invitant les candidats à déposer leur(s) projet(s) pour le 30 octobre prochain.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos