← Revenir aux actualités

Electreon poursuit ses essais de recharge par induction en roulant Rédigé par Philippe Schwoerer le 09 Juin 2020 à 00:00 0 commentaires

Depuis 2013, Electreon, au départ sous le nom de ElectRoad, s’active au développement de la mobilité électrique afin de réduire la pollution de l’air dans les villes. Farouchement convaincus que les professionnels, comme les taxis ou entreprises de messagerie, n’ont pas à immobiliser leurs véhicules devant des bornes, les dirigeants de l’entreprise israélienne se sont lancés dans le développement de solution de recharge par induction dès 2015. Fruit d’une coopération avec l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, une Zoé a été adaptée à cette technologie, et un essai en situation réelle a été réalisé en septembre 2019 sur un tronçon de 20 mètres.

Bus et camions

Désormais, Electreon effectue des expérimentations avec des poids lourds, aussi bien en Israël qu’en Suède. Ayant validé que sa solution de bobines noyées dans l’asphalte supporte les températures extrêmes, l’humidité ainsi qu’un trafic intense, l’entreprise travaille actuellement sur son principal objectif qui est de mettre en service des lignes de bus équipés pour la recharge sans fil. Elles constitueraient alors les premières portions de route à être vraiment exploitées de la sorte.

De l’aéroport au centre-ville

En août prochain, un tronçon de 2 kilomètres sera équipé de 600 mètres de bobines à Tel-Aviv. En septembre suivant, c’est sur l’île suédoise de Gotland que les 4 kilomètres qui séparent l’aéroport du centre seront adaptés en vue d’y faire circuler des navettes électriques adaptées à la recharge par induction. La feuille de route initiale a pris un peu de retard en raison de la crise sanitaire du Covid-19.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter