← Revenir aux actualités

Ffauve, la Fédération des Associations d’Utilisateurs de Véhicules Electriques se présente Rédigé par Tiphaine Leurent le 13 Mai 2020 à 00:00 0 commentaires

FFAUVE, issue d’un rassemblement entre associations locales d’utilisateurs de véhicules électriques, est la Fédération Française des Associations d’Utilisateurs de Véhicules Electriques. Nous avons donné la parole aux membres de FFAUVE afin qu’ils puissent se présenter mais aussi préciser leurs actions et événements à venir. Voici leurs retours.

Pourriez-vous nous présenter Ffauve ?

FFAUVE résulte de l’adage « l’union fait la force » décliné au niveau des associations Françaises d’utilisateurs de voitures électriques. Plus précisément, cinq associations et deux influenceurs, tous membres fondateurs de FFAUVE, ont décidé de mettre en commun leur motivation, leur réseau et leurs multiples savoir-faire, pour promouvoir au niveau national et avec davantage encore de force, la mobilité automobile électrique. Toutes et tous ont un important historique dans la connaissance et la pratique de la voiture électrique. Si le Leaf France Café avait fait le choix initial de réunir les adeptes d’un modèle donné, les autres associations (VEGA, AVEP, LAME 66 et Elecmobiles 24) ont joué la carte locale et tout type de véhicule électrique.
Nous avons été rapidement rejoints par trois autres associations (REVE974, MVEC, La CoopéractiVE). Par ailleurs, de multiples groupes VE Facebook et Youtubeurs VE très suivis interagissent avec FFAUVE.

La Fédération entend préserver l’identité de chacun de ses membres par son caractère fédératif, ce qui importait beaucoup aux présidents et à leurs bureaux respectifs, tous fortement investis dans leurs associations respectives.
L’organisation interne de la Fédération (association loi 1901) est assez classique : Président, Trésorier, Secrétaire avec toutefois plusieurs Vice-Présidents, chacun membre fondateur est responsable d’un domaine donné.
Les membres FFAUVE se réunissent deux fois par mois en visioconférence, une réunion de suivi du plan d’action alternant avec une réunion plus générale. Deux rencontres en présentiel permettent des échanges plus denses encore, et la tenue de l’Assemblée Générale annuelle.

FFAUVE a souhaité et obtenu avec facilité une adhésion croisée avec l’AVEM (que nous remercions pour cet article) et avec l’AIRE, l’association des entreprises Françaises de rétrofit. Intégrer l’AVERE, autrement qu’au niveau régional, est actuellement à l’ordre du jour. La Fédération est par ailleurs bien connue au niveau Européen, par sa participation régulière aux réunions mensuelles organisées par l’association VE Norvégienne et par sa présence remarquée à l’EVS 32.

Invitée de plus en plus fréquemment à apporter la vision utilisateur dans les conférences ou les médias, FFAUVE développe sa notoriété sur les réseaux sociaux avec une audience sans cesse croissante.

Elle cherche évidement des appuis pour conduire son ambitieuse palette d’actions et constitue au fil des rencontres un vivier d’amis et de partenaires, tous parfaitement conscients que la mobilité électrique va progressivement damer le pion à la mobilité thermique.

Comment s’est passée la création de la fédération ?

Tout a commencé en juillet 2016 par une rencontre aussi brève que fortuite de quatre membres d’associations différentes sur le stand de la société « Blue2beGreen » au salon du véhicule électrique et hybride de Val d’Isère. Mais la rencontre fondamentale s’est déroulée l’année suivante, toujours dans le même décor alpestre, avec le concours de Jean-Luc Coupez et l’entrain tout particulier du Président de l’association VEGA, désormais Président de FFAUVE.

Exposants côte à côte sur un même stand, la connivence fut immédiate entre les associations LFC, VEGA, Elecmobiles24, Lame 66 et AVEP et les célèbres électro-blogueurs Jean Claude LE MAIRE et Thierry ZIEGLER, s’exprimant respectivement dans « Le VE je le veux » et « ACTI-VE ». L’ACOZE et l’AUBE contribuaient également à cette ambiance fraternelle.

L’année 2018 a été une année blanche mais l’appel pressant, depuis le Pays de Gex, à un rassemblement plus formel s’est fait entendre tout début 2019. Le rendez-vous a alors été pris au centre de la France, au plus près du circuit de Charade et tout s’est alors accéléré. Objectifs, gouvernance, organisation, modèle économique, statuts étaient autant de sujets à l’ordre du jour, ainsi que l’adoption du nom FFAUVE et de son identité graphique.

Depuis FFAUVE avance méthodiquement dans l’éco système « mobilité électrique » Français.

Quels sont vos objectifs ?

Préalablement, rappelons brièvement la profession de foi de FFAUVE, c’est à dire son ADN :

« Le véhicule 100% électrique, grâce à sa sobriété et au potentiel électromécanique du couple moteur-batteries, est le plus écologique, le plus économique (à l’usage et en entretien) des véhicules motorisés. Il est en outre un grand facilitateur de la transition énergétique. »

Cet ADN se décline dans les objectifs suivants :
– promouvoir la mobilité électrique avec un focus particulier sur l’automobile,
– partager nos savoir-faire et expériences pour promouvoir la voiture 100% électrique,
– coordonner des actions de communication et de lobbying,
– disposer en permanence du meilleur niveau d’information dans les domaines des véhicules et de la mobilité électriques,
– obtenir les moyens de réaliser nos missions,
– accroitre la visibilité et la notoriété des associations et influenceurs membres.

Quelles sont vos actions en cours et à venir ?

Le COVID-19 nous a conduit, comme d’autres, à différer certaines actions et projets. Par exemple, la réunion FFAUVE en présentiel à Bordeaux, à la faveur du salon « Electric Road », n’a pu se faire début avril.

Toutefois, avant le début de la crise sanitaire, FFAUVE apportait déjà son concours à l’AFIREV, désireuse de rédiger des normes qualitatives au niveau des IRVE, préambule à un baromètre national de cette qualité. De la même façon, FFAUVE a été très présent en Occitanie dans les discussions autour de la loi d’orientation des mobilités. Elle s’est également exprimée tout dernièrement à l’invitation de Bruxelles, sur les problématiques de rechargement sur l’espace public. Sans oublier sa réprobation affichée face au démontage quasi-complet du réseau Corri-door d’IZIVIA.

A contrario, le confinement nous a permis d’avancer sur de nombreux fronts, multipliant les rencontres en visioconférence avec des acteurs très différents de notre écosystème et parfois situés très loin de la France. Il convient à ce titre de noter une rencontre assez remarquable avec le CEO de SAP Labs France, Mr Klausmeier et Mr Duval, tous deux à la manœuvre pour basculer méthodiquement en 100% électrique renouvelable, leur important parc auto, au bénéfice de tous, entreprise comme collaborateurs, désormais électromobilistes convaincus.

Nous apportons aussi notre concours à des événements VE qui ne sont pas de notre fait. A titre d’exemple, nous avons proposé à Rafael De Mestre de l’accueillir lors des étapes françaises de son 3ème tour du monde en Tesla (www.80edays.com), si celui-ci reçoit le feu vert des nombreux pays à traverser.

Les actions de l’année 2020 ainsi que des suivantes, ne sauraient être toutes planifiées car nous serons particulièrement attentifs aux besoins de nos partenaires, les assurant de notre appui pour la réussite de leur communication et leurs événements.

Pourriez-vous présenter vos prochains événements majeurs ?

Pour des raisons évidentes, ceux-ci sont reportés en 2021.

Le premier « Ffauve4Light-us » s’est décalé de facto car complètement lié à la tenue de la COP 26 en Ecosse. Pour la 5ème fois, la torche « Light us », conçue par l’association MIPAI, va traverser divers pays en voiture 100% électrique. Mais cette fois, les modalités de ce transport évoluent au bénéfice de la diversité des marques mises en avant. Jusqu’à présent, c’étaient exclusivement des Tesla qui assuraient le convoyage de « Light us », d’une COP à l’autre. Pour cette nouvelle édition et à la demande inconditionnelle de FFAUVE, ce sont près de 60 voitures électriques des pays traversés qui vont, à tour de rôle, faire progresser la torche en mode relai comme la flamme olympique. Seules deux voitures encadrantes, Tesla ou non mais à forte autonomie, encadreront l’intégralité de cette chaine humaine, rendue possible par le réseau amical Européen de FFAUVE.

Le second événement prendra la forme d’un rallye promenade de type « Slow tourisme » entre le cirque de Gavarnie, au cœur des Pyrénées et Limoges, au centre de la France. Trois associations FFAUVE combinent actuellement leurs efforts pour le préparer, avec l’aide des syndicats d’énergie et des comités départementaux des 5 départements traversés. Ce rallye s’appellera « ZEN » pour « Zéro EmissioN ». Deux anecdotes pour donner au plus grand nombre d’électromobilistes l’envie de rouler avec nous : 1) La Nationale 21 sera particulièrement à l’honneur à la mi-juin 20..21 ! 2) Le convoi passera par le centre parfait de l’hémisphère nord, là même où se croisent 45ieme parallèle et méridien de Greenwich.

Le troisième événement « Lâchez les Fauves » aura lieu lui fin juin et est inspiré d’une opération de promotion de la voiture électrique réalisée quelques années plus tôt par l’AVEP (Association des véhicules électriques de Paris) sur le circuit de la Ferté Gaucher, à une heure au sud-est de Paris. Nous espérons réunir sur ce même circuit, des passionnés de VE mais aussi et surtout des curieux, désireux d’en savoir plus sur la mobilité propre. Le circuit sera évidemment ouvert et propice aux essais en tout genre. Comme pour les autres événements FFAUVE mais particulièrement pour celui-ci, nous souhaitons nous entourer de partenaires désireux d’associer leur image à la nôtre.

Enfin le quatrième événement FFAUVE devrait conduire les représentants de trois de nos associations à réaliser un grand « road-trip » Européen, puisqu’il s’agira de conduire leurs véhicules électriques avec détermination et courage jusqu’au pays de Dracula, en Roumanie, d’où le nom « Transylvanie Electric Tour » de cet événement. L’expérience d’Alain FOURNIER dans les voyages lointains en KONA-e sera alors précieuse. Pour information, il est prévu un arrêt chez Sonomotors à Munich, des échanges avec les gestionnaires du réseau de charge Mobiliti en Hongrie, une rencontre avec Marc ARENY qui rétrofite depuis des années des Dacia en Roumanie, sans oublier d’aller saluer RIMAC et ses super cars électriques en Croatie.

Il faut par ailleurs compter sur toutes les opportunités qu’auront tout au long de l’année (mais plus particulièrement aux beaux jours), les 8 associations FFAUVE, pour porter la bonne parole sur leurs territoires respectifs.

partager cette actualité sur :

INFOS


FFAUVE

22 rue Maurice Berteaux

78140 Vélizy-Villacoublay


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Olivier ingénieur informatique chez SAP Labs France Mougins
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Sandrine de l’Avem, une conductrice enthousiaste
Toutes les vidéos