← Revenir aux actualités

ABB aide au développement de piles hydrogène pour les grands navires Rédigé par ABB communique le 10 Avr 2020 à 00:00 0 commentaires

ABB vient de signer un protocole d’accord avec Hydrogène de France pour fabriquer conjointement des systèmes de piles à combustible à l’échelle du mégawatt capables d’alimenter des navires pour le transport maritime de fret. Les PAC H2 transforment l’énergie chimique de l’hydrogène en électricité par une réaction électrochimique. Avec l’utilisation d’énergies renouvelables pour produire l’hydrogène, toute la chaîne énergétique peut être propre.

Avec Ballard Power Systems

Le protocole d’accord entre ABB et le spécialiste des technologies H2 Hydrogène de France (HDF) prévoit une collaboration étroite sur le montage et la production de la centrale à pile à combustible pour les applications marines. S’appuyant sur une collaboration existante annoncée le 27 juin 2018 avec Ballard Power Systems, principal fournisseur mondial de systèmes de PAC à membrane d’échange de protons (PEM), ABB et HDF ont l’intention d’optimiser les capacités de fabrication des piles à combustible pour produire une centrale électrique à l’échelle du mégawatt pour cargos. Le nouveau système sera développé conjointement par ABB et Ballard et sera fabriqué dans les nouvelles installations de HDF à Bordeaux (33).

Commentaires

« HDF est très heureux de coopérer avec ABB pour assembler et produire des systèmes de piles à combustible à l’échelle du mégawatt pour le marché maritime basés sur la technologie Ballard », a déclaré Damien Havard, PDG de HDF. « Avec la demande toujours croissante de solutions qui permettent une navigation durable et responsable, nous sommes convaincus que les piles à combustible joueront un rôle important pour aider l’industrie maritime à atteindre les objectifs de réduction de CO2 », a ajouté Juha Koskela, directeur général d’ABB Marine & Ports. « La signature du protocole d’accord avec HDF nous rapproche de la mise à disposition de cette technologie pour alimenter des cargos », a-t-il poursuivi.

Réduction du CO2

Le transport maritime étant responsable d’environ 2,5% des émissions mondiales totales de gaz à effet de serre, le secteur subit une pression accrue pour passer à des sources d’énergie plus durables. L’Organisation maritime internationale, une agence des Nations Unies chargée de réglementer le transport maritime, a fixé un objectif mondial de réduction des émissions annuelles d’au moins 50% d’ici 2050 par rapport aux niveaux de 2008.

Développement collaboratif

Parmi les technologies alternatives sans émissions, ABB est déjà bien avancé dans le développement collaboratif de systèmes de piles à combustible pour les navires. Les PAC H2 sont largement considérées comme l’une des solutions les plus prometteuses pour réduire les polluants nocifs. Déjà aujourd’hui, cette technologie zéro émission est capable d’alimenter de bateaux naviguant sur de courtes distances, ainsi que de répondre aux besoins en énergie auxiliaire des grands bâtiments. Le portefeuille d’éco-efficacité d’ABB, qui permet aux villes, aux industries et aux systèmes de transport intelligents et durables d’atténuer le changement climatique et d’économiser les ressources non renouvelables, a représenté 57% du total des revenus en 2019. Un pourcentage qui sera porté à plus de 60% à la fin de la présente année 2020.

partager cette actualité sur :

INFOS


ABB France

324 rue du Chat Botté

01708 Miribel cedex (Lyon)


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter