← Revenir aux actualités

Recharge sur lampadaires : Siemens dévoile son avenue électrique Rédigé par Philippe Schwoerer le 24 Mar 2020 à 00:00

Dans le Grand Londres, plus précisément à Westminster, l’avenue Sutherland (W9) est équipée de 24 candélabres avec borne de recharge sur toute sa longueur d’environ 1 kilomètre. C’est la première voie résidentielle du Royaume-Uni entièrement convertie de la sorte au bénéfice des résidents. Fruit d’une collaboration entre Siemens, Ubitricity, et le conseil municipal de Westminster, et symboliquement baptisée « Avenue électrique », elle participe au programme qui vise à doter le territoire de 1.000 points de recharge d’ici la fin de la présente année 2020. Le même service sera prochainement disponible dans 2 voies adjacentes.

Constat

L’équipement des lampadaires en borne de recharge fait suite à une enquête menée par Siemens. En conclusion, un constat : « Plus d’un tiers (36%) des automobilistes britanniques prévoyaient d’acheter un véhicule hybride rechargeable ou électrique comme prochaine voiture, mais 2 personnes sur 5 (40%) étaient arrêtées dans leur démarche par le manque d’infrastructure de recharge ». Le quartier abrite au moins plus du double de VE que les autres, en augmentation de 40% en 2019. Le conseil municipal table sur 8.000 voitures électriques d’ici 2025 (2.115 au dernier recensement). Enfin, « les données montrent que 80% des automobilistes du centre de Londres pensent qu’il est ‘très important’ que la qualité de l’air soit améliorée, et 83% sont devenus plus préoccupés par leur empreinte carbone au cours des 5 dernières années ».

296 lampadaires équipés

Avec un total de 296 points de recharge sur lampadaires, dont les 24 de l’avenue électrique, Westminster est la commune qui compte le plus de PDR sur son territoire. Ils font partie d’un vaste programme poursuivi par Siemens et Ubitricity afin de couvrir Londres avec 1.300 installations pour le ravitaillement en électricité des VE. Ce déploiement est soutenu de manière significative par la feuille de route Go Ultra Low Cities mise en place par le maire de Londres afin d’améliorer la qualité de l’air sur son territoire. « Dans une ville qui souffre de l’une des pires pollutions atmosphériques du pays, nous devons soutenir autant que possible le passage aux technologies vertes. L’avenue électrique W9 nous donne un aperçu de l’avenir des rues de Westminster, où nous espérons fournir l’infrastructure dont nos résidents ont besoin pour passer à des transports plus propres et plus écologiques », a commenté Andrew Smith, membre du cabinet du conseil municipal pour l’environnement et les autoroutes.

Perception faussée

Tous les partenaires engagés pour le développement du maillage dans le Grand Londres espèrent que les automobilistes vont changer leur opinion à son sujet. Ils sont nombreux à penser actuellement « qu’il n’y a que 100 à 200 points de recharge pour véhicules électriques à Londres, ce qui représente moins de 10% des installations réellement disponibles et mises en place par Siemens ». Près d’un tiers imaginent même qu’il n’y a pas de points de recharge pour véhicules électriques près de leur domicile ou de leur lieu de travail.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Pierre un ingénieur de chez SAP Labs France Mougins
Vidéo de présentation de Zeplug
Toutes les vidéos