← Revenir aux actualités

Le SUV électrique M-Byte de Byton arrivera par le réseau ByMyCar Rédigé par Philippe Schwoerer le 11 Mar 2020 à 00:00 0 commentaires

Ce groupe majeur en France de la distribution automobile compte 83 concessionnaires en automobiles, pour un volume de 80.000 voitures vendues chaque année. En plus de proposer le SUV électrique chinois à son catalogue fin 2021 ou courant 2022, BYmyCAR assurera également tous les services qui découlent de sa diffusion, dont les opérations d’entretien. Ces dernières pourront être assurées au moyen d’une équipe mobile dans le cas d’interventions légères. « Byton et son modèle de vente et de service hybride [NDLR : En ligne sur Internet ou dans les concessions] axé sur le client correspondent à notre vision du futur commerce de détail. Cet état d’esprit commun nous donne une confiance totale dans le partenariat fournissant des solutions de mobilité à nos clients », se réjouit Jean-Louis Mosca, président de BYmyCAR.

Succès européen

PDG de Byton, Daniel Kirchert a constaté que « le Byton M-Byte a suscité un énorme intérêt en Europe ». Il chiffre : « Sur 65.000 réservations déposées dans le monde, 25.000 proviennent d’Europe ». D’où une série d’accords déjà signés avec de grands groupes dans les principaux pays du territoire, en prévision de l’arrivée à partir de la fin 2021 du SUV électrique sur les différents marchés. En plus de BYmyCAR en France, le constructeur chinois s’est allié avec Hedin Automotive pour la Suède et la Norvège (125 concessions), le groupe Louwman pour les Pays-Bas (69 concessions), et Modern Driving pour la Suisse (40 concessions). En Allemagne, Byton n’a pas encore pris de décision, disposant de plusieurs options de partenariats.

D’abord en Suisse

Même si tous ces pays seront servis dès la première vague de livraisons en Europe, c’est à Zurich que devraient arriver les premiers exemplaires du M-Byte pour le territoire. D’où l’ouverture précoce, dès le deuxième trimestre 2021, d’un magasin baptisé « The Circle », au concept original, à l’aéroport. Il sera possible d’y essayer le SUV électrique. Des événements y seront régulièrement organisés pour porter l’éclairage sur la marque et ses productions en cours et à venir. « La Suisse est une plaque tournante européenne importante », justifie Byton. Oslo, Berlin, Amsterdam, Paris, etc. : Le constructeur ouvrira ensuite rapidement avec ses différents partenaires une vingtaine de sites d’exposition dans des villes stratégiques en Europe. L’engin sera parallèlement servi en Chine.

Facilités de recharge…

Afin de permettre aux acheteurs du M-Byte de vivre au mieux l’utilisation et les longs déplacements avec leur SUV électrique, Byton a aussi pris des engagements auprès de l’entreprise munichoise Digital Charging Solutions (DCS). Il s’agit de leur faciliter la recharge du pack de 72 ou 95 kWh de capacité énergétique, au choix. L’engin est d’ailleurs très bien doté à ce sujet, avec un chargeur AC 22 kW embarqué qui permet de faire le plein d’énergie de la batterie 95 kWh en 4h30, et, sur le papier, de retrouver 80% de capacité en 35 minutes via un connecteur Combo CCS acceptant la recharge DC jusque 150 kW de puissance.

…dans 28 pays d’Europe

DCS est missionné par Byton pour ouvrir aux utilisateurs de son M-Byte les réseaux de recharge AC/DC présents dans 28 pays d’Europe. Via un accès aux bornes de 450 opérateurs (Ionity, FastNed, EnBW, Allego, Innogy, NewMotion, Izivia, Swisscharge, etc.), pour un seul compte ouvert, ce sont 150.000 points de recharge qui devraient être mis à disposition. Depuis l’écran numérique et tactile 48 pouces embarqué, un planificateur d’itinéraires aidera les conducteurs à trouver les plus proches des parcours suivis. Le démarrage et l’arrêt de la recharge pourront être commandés à distance via une application smartphone. Des infos concernant une opération de ravitaillement en énergie en cours seront également accessibles par ce biais. Ainsi, par exemple, l’état et la puissance instantanée de la recharge.

De 360 ou 460 km d’autonomie

Hors TVA et éventuelles primes à l’achat, la grille tarifaire du M-Byte débutera à 45.000 euros. Trois versions seront cependant disponibles. La première, pour une autonomie WLTP estimée à 360 kilomètres en cycle mixte, recevra une batterie 72 kWh qui alimentera un moteur couplé avec les roues arrières, capable de développer une puissance maximale de 200 kW. Avec le pack 95 kWh, le rayon d’action grimpera à 460 km. Une version à motricité intégrale complètera la palette. La motorisation de cette dernière offrira alors une puissance crête de 300 kW, au détriment d’une autonomie qui redescend à 435 km.

Précommande

Dans le courant du second semestre de la présente année 2020, Byton a programmé d’ouvrir un système de précommandes spécifique à l’Europe. Il sera dans un premier temps accessible aux personnes ayant déjà effectué une réservation. Contre un acompte de 500 euros entièrement remboursable, il sera alors possible de s’assurer figurer parmi les premiers clients à recevoir le SUV électrique M-Byte.

partager cette actualité sur :

INFOS


BYmy)CAR

63 avenue des Baumettes

06270 Villeneuve Loubet


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter