← Revenir aux actualités

Prime au rétrofit électrique dans la métropole grenobloise Rédigé par Philippe Schwoerer le 21 Fév 2020 à 00:00

l’AIRe (l’association des Acteurs de l’industrie du rétrofit électrique) se réjouit dans un communiqué de presse de la proposition faite par la métropole grenobloise, en Isère, aux professionnels comme aux particuliers, d’attribuer une aide financière pour la conversion à l’électrique d’un utilitaire essence ou diesel : 4.000 euros pour un véhicule jusqu’à 2,5 tonnes, et 6.000 euros au-dessus et jusqu’à 7 tonnes.

Plus vertueuse qu’une prime à la casse

Coprésident de l’AIRe, Arnaud Pigounides commente : « Une vraie prime à la conversion ou à la transformation est plus vertueuse qu’une prime à la casse. C’est de l’économie circulaire pure et une vraie bonne nouvelle pour les professionnels et particuliers qui souhaitent conserver leurs véhicules ».

Pour le développement local et dans les régions

« Le soutien de la métropole grenobloise, qui a toujours été un territoire précurseur et actif en matière de protection de la qualité de l’air, est une importante référence. Après des mois de travail pour obtenir l’homologation et à quelques jours de la parution du projet d’arrêté rétrofit au Journal officiel de la République française, les membres de l’association AIRe vont pouvoir mieux développer la filière dans des régions et villes partenaires », souligne-t-il.

Qui à la suite ?

« Au même titre qu’un véhicule électrique neuf ou d’occasion, la conversion à l’électrique doit être soutenue par l’Etat et les régions. Aussi nous appelons toutes les régions françaises, les collectivités et tous les candidats aux élections municipales à inscrire le rétrofit dans leurs programmes », appelle Arnaud Pigounide.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Pierre un ingénieur de chez SAP Labs France Mougins
Vidéo de présentation de K-Motors
Toutes les vidéos