← Revenir aux actualités

Réflexions et solutions pour la mobilité électrique en entreprises et dans les copropriétés Rédigé par EMMANUEL MAUMON le 25 Jan 2020 à 00:00 0 commentaires

Résolument engagé dans la transition énergétique, le pôle de compétitivité Capenergies a organisé, le 23 janvier en partenariat avec l’AVEM, une journée d’information et de sensibilisation sur la mobilité électrique en entreprises et dans les copropriétés. Dans le cadre du projet Flexgrid, mené dans la Région Sud et labellisé au niveau national pour être le démonstrateur des réseaux électriques intelligents, Capenergies s’est naturellement intéressé aux liens entre la mobilité et l’énergie et a créé un Club Smart Mobilité durable dont l’un des objectifs est d’organiser des workshops permettant de faire émerger des solutions afin de lever les freins au développement d’une mobilité propre.
Le premier de ces workshops avait donc pour thème la mobilité électrique en entreprise et dans les copropriétés. Pour poser le sujet, Gilles Voiron, chercheur au CNRS, présenta les principaux résultats de son étude CATIMINI sur la capacité des territoires à bien intégrer la mobilité électrique. Une étude très fine avec de nombreuses cartes interactives et une multitude de données statistiques permettant notamment de mesurer l’impact de certaines mesures comme la prime de 5 000€ accordée par la Métropole Aix-Marseille Provence et le département des Bouches-du-Rhône pour l’acquisition d’un véhicule électrique.

SAP Labs France toujours à la pointe de la mobilité électrique

La journée était organisée à Sophia Antipolis dans les locaux de SAP Labs France, une entreprise exemplaire qui a fait de l’électrification de sa flotte de véhicules son cheval de bataille, mais aussi un outil de marketing interne qui a permis au site de Mougins de gagner en notoriété au sein du groupe SAP, le leader mondial du logiciel pour entreprises. A l’origine de cette politique qu’il a fortement impulsée, le Président de SAP Labs France Hanno Klausmeier a retracé les différentes étapes qui ont permis à son entité de recherche et de support technique de compter plus de 60% de véhicules électriques dans sa flotte de voitures de fonction.
SAP Labs France ne compte pas s’arrêter là et nul doute que l’entreprise atteindra bientôt les 100% de voitures électriques puisque depuis l’an dernier, les collaborateurs, qui ont pratiquement tous droit à une voiture de fonction, doivent impérativement choisir un véhicule électrique doté d’une batterie d’au moins 60 kWh. Pour faire face à cette montée en puissance, le site de Sophia continue à renforcer ses infrastructures de recharge qui compte pourtant déjà 26 bornes. Une batterie de stockage ainsi que de nouveaux panneaux solaires, sous forme d’ombrières sur le parking, seront également installés prochainement. Enfin, le remarquable logiciel de supervision des bornes, développé en interne, continue d’être enrichi pour optimiser encore la gestion des recharges.

Retour d’expériences et solutions innovantes

Outre l’exemple de SAP Labs France, d’autres entreprises comme Enedis ou la SMEG ont livré leurs témoignages sur la conversion progressive de leur flotte de véhicules, tandis que d’autres comme la société Mane ou GSF ont fait part de leurs attentes avant de s’engager dans ce processus rendu presque inévitable à terme en raison des mesures de plus en plus fréquentes de limitation d’accès des centres-villes aux véhicules polluants. De son côté, Nice-Matin a présenté l’expérimentation V2G menée en collaboration avec EDF dans le cadre du projet Nice Smart Valley.
Durant la table ronde consacrée à la mobilité en entreprise, plusieurs solutions innovantes ont été dévoilées, notamment concernant l’implantation d’infrastructures de recharge sur le lieu de travail. Ainsi, la SMEG, le fournisseur d’électricité et de gaz à Monaco a présenté evZen, sa solution de fourniture clés en main de bornes sur des parkings en surface ou en souterrain. Une offre lancée en 2019 en Principauté et qui sera disponible cette année en France. Filiale du groupe EDF, Izivia a également mis en lumière son offre dédiée aux entreprises. Evolutive, celle-ci peut comprendre la fourniture, l’installation et la maintenance des bornes, mais aussi leur supervision ainsi que différents services aux usagers.

Recharge en copropriété : un enjeu majeur

L’après-midi fut consacrée à la recharge dans les copropriétés. Tiphaine Leurent, Secrétaire Générale de l’AVEM, posa le cadre du débat en insistant sur l’importance de ce marché en pleine croissance auquel de plus en plus d’acteurs s’intéressent. Un marché porté par une réglementation favorable avec notamment plusieurs dispositions de la Loi LOM renforçant le droit à la prise ainsi que le pré-équipement dans les bâtiments neufs ou faisant l’objet d’une rénovation importante incluant le parc de stationnement ou l’installation électrique du bâtiment. De nouvelles aides Advenir accompagnent l’équipement en bornes de recharge dans le résidentiel collectif et peuvent représenter jusqu’à 50% du coût total de l’infrastructure.
Des aides encore insuffisamment utilisées, d’où la nécessité de renforcer la sensibilisation des syndics, ce que s’efforce de faire le Club Smart Grids Côte d’Azur créé à l’initiative de la CCI. L’enjeu est d’importance car, comme l’a souligné Emmanuel Brioude d’Enedis, pouvoir se recharger à domicile sera l’un des facteurs essentiels de la réussite du développement de la mobilité électrique à grande échelle. On estime en effet que 90% de la recharge s’effectuera sur le lieu de travail ou au domicile, et qu’un foyer sur deux habite en résidentiel collectif. Pour faciliter la recharge en copropriété, Enedis a présenté le parcours type d’une installation mais surtout des architectures de solutions de raccordement permettant de s’adapter au mieux aux différents besoins.

De nouvelles offres pour accélérer la recharge en copropriété

Une fois le raccordement au réseau d’électricité établi, place à l’installation des bornes de recharge. Plusieurs solutions ont été présentées par diverses sociétés. Ainsi Borne Recharge Service propose une solution de livraison clés en mains dans laquelle elle se charge des formalités et vous accompagne dans toutes vos démarches. Dans la plupart des cas, le forfait installation est de 973€ TTC tout compris auquel s’ajoute un contrat de service de 10€/mois ainsi que le paiement des consommations d’électricité.
Zeplug a également exposé ses offres pour copropriétés qui génèrent zéro frais pour la copropriété et zéro gestion pour le syndic. Zeplug met en place une infrastructure totalement indépendante du compteur des parties communes de l’immeuble. Vis-à-vis des particuliers, l’offre repose, outre le coût d’installation de la borne, sur des abonnements tout compris intégrant l’électricité nécessaire à la recharge du véhicule électrique. Des abonnements mensuels à partir de 24,90€ pour des voitures parcourant 7 000 km/an. Izivia a aussi présenté ses gammes d’offres qui s’adressent surtout aux gestionnaires de copropriétés que l’entreprise va accompagner tout au long du processus d’installation des bornes. Des bornes qui peuvent être privatives ou partagées, avec une facturation par le gestionnaire d’immeubles ou directement par Izivia.

partager cette actualité sur :

INFOS


CAPENERGIES

Avenue Louis Philibert

13547 AIX EN PROVENCE CEDEX 4


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos