← Revenir aux actualités

L’Aptera consommera 6,2 kWh/100 km pour une autonomie de 1.600 km Rédigé par Philippe Schwoerer le 09 Oct 2019 à 00:00 0 commentaires

Depuis le temps (2007) que le projet Aptera a été initialement présenté, on pouvait imaginer qu’il était tombé dans l’oubli, sauf à suivre scrupuleusement l’actualité rebondissante du constructeur américain. L’entreprise avait mis la clé sous la porte en 2011, mais elle a redémarré tout récemment. Son engin électrique biplace à 3 roues aux allures d’avion sans ailes affiche aujourd’hui sur le papier des chiffres prodigieux en matière de consommation et d’autonomie. Sa production démarrerait en 2021. En déclinaison, une navette autonome pour 6 passagers suivrait de près.

Jusqu’à 65 km d’autonomie solaire par jour

Les concepteurs de l’Aptera comptent frapper fort en lançant dans 2 ans un véhicule électrique très original doté d’une autonomie de plus de 1.600 kilomètres sur une charge. Une performance obtenue en améliorant l’efficience de toutes les manières, notamment en jouant sur le poids et l’aérodynamisme qui justifie la forme en goutte d’eau de la cellule habitable. « L’Aptera va jusqu’à 5 fois plus loin que les autres véhicules électriques dotés d’un bloc batterie de même taille [NDLR : 100 kWh] », assure le service de communication du constructeur. D’où l’idée de recouvrir le véhicule de panneaux solaires qui pourrait lui permettre de parcourir jusqu’à 65 km par jour. De quoi couvrir les déplacements quotidiens de la très grande majorité des automobilistes.

Le moteur-roue le plus performant au monde ?

La touche supplémentaire qui permet désormais à l’Aptera d’obtenir des performances inégalées, réside dans les moteurs-roues L1500 développés par Elaphe Propulsion Technologies. D’où une consommation moyenne qui chute à 6,2 kWh/100 km ! Particulièrement compacts, les appareils à entraînement direct, sans engrenages, seraient les plus performants au monde. Développant un couple de 1.500 Nm sans besoin de réducteur, pour une puissance jusqu’à 110 kW, ils peuvent être intégrés à des jantes à partir d’une dimension de 19 pouces.

Autres sujets d’étonnement

Avec une cellule pouvant emporter 2 personnes, et formée avec seulement 10 pièces de carrosserie en matériaux composites, l’Aptera recevra des dispositifs de conduite autonome. Ces derniers, développés avec « un grand équipementier japonais », seraient en mesure de « concurrencer rapidement Tesla, BMW et Audi » à ce sujet, assure le service de communication du constructeur. Vendue en direct, cette étonnante voiture électrique ne sera cependant pas bradée. Sa grille tarifaire s’étendrait de plus de 32.500 à moins de 54.000 euros. Dès la fin de l’année 2021, les partenaires comptent en produire plus de 10.000 exemplaires à l’année. En parallèle, ils espèrent développer un modèle pour 6 passagers qui pourrait se présenter sous la forme d’une navette électrique autonome. Des scénarios qui deviendront réalités avec ce nouvel essai ?

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos