← Revenir aux actualités

Reportage France 3 île d’Yeu. 40% de ventes en véhicules électriques Rédigé par Philippe Schwoerer le 19 Nov 2018 à 00:00 0 commentaires

Prix de l’essence particulièrement dissuasif dans l’île d’Yeu, – un phénomène qui va en s’amplifiant -, et très certainement aussi l’impact du Vendée énergie Tour organisé par le SyDEV : ce territoire insulaire serait-il en train de devenir le paradis des véhicules électriques ? C’est en tout cas ce que laisse entendre un reportage réalisé sur place par France 3 Pays-de-la-Loire (à retrouver ici). La parole est donnée à une automobiliste qui a acquis il y a 3 ans une Peugeot iOn, et à un garagiste qui estime que, désormais, la part des électriques atteint 40% de ses ventes de véhicules.

Un carburant plus cher qu’ailleurs

Le reportage réalisé par la chaîne régionale brosse un tableau économique pour les habitants de l’île, concernant le prix des carburants, particulièrement pesants. Le territoire est l’un de ceux, en France, où le gazole et l’essence sont les plus chers. Une seule station service, mais avec un affiche qui dépasse les 2 euros pour les 2 produits pétroliers, soit plus de 30% plus cher qu’ailleurs dans l’Hexagone. Quelques automobilistes témoignent : « 120 euros pour faire le plein », « 92 euros pour 46 litres ».

En Peugeot iOn

Sur un terrain de jeu de moins de 25 km2, la Peugeot iOn utilisée en LLD par cette habitante apparaît comme idéale. Non seulement l’autonomie de l’engin électrique, – 120 km -, est largement satisfaisante pour la trentaine de kilomètres qu’elle a à effectuer par jour, mais en plus le budget d’utilisation n’est pas lourd à porter pour elle. Contre auparavant 100 euros de gazole par mois, elle dépense 90 euros de location mensuelle pour le véhicule + 1,50 d’électricité tous les 3 ou 4 jours. Les avantages qu’elle dégage de cette situation : disposer « d’un véhicule neuf, en bon état, très pratique, et qui ne pollue pas ».

Garagiste local

Les reporters de France 3 se sont ensuite intéressés aux affaires d’un garagiste local qui témoigne vendre de plus en plus de véhicules électriques depuis 4 ans. Quatre ans !? Un retour en arrière qui correspond aux toutes premières éditions du Vendée énergie Tour. A noter que celle de cette année, par exemple, incluait un village de la mobilité monté dans les premiers jours de juin à l’île d’Yeu. La Vendée est ainsi devenu l’un des départements français où la mobilité électrique se développe le mieux. De quoi expliquer en partie les 40% de véhicules électriques qui composent les ventes du professionnel interrogé par France 3 Pays-de-la-Loire, contre moins de 2% de moyenne nationale. « Le produit évolue, il plaît, il est facile d’utilisation, et le coût du carburant fait réfléchir les gens sérieusement », justifie-t-il.

28.000 euros ?

Dommage : le prix de 28.000 euros cité par la voix off pour acheter une voiture particulière électrique est posé un peu de façon dissuasive, voire inaccessible. Même s’il est précisé qu’il « peut baisser grâce aux primes à la casse et au bonus écologique ». Quelques exemples de bonnes affaires locales, comprenant des modèles d’occasion, auraient eu un effet bénéfique plus en rapport avec le contenu du reportage.

partager cette actualité sur :

INFOS


Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée (SyDEV)

3 rue du Maréchal Juin

85036 LA ROCHE-SUR-YON Cedex


Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter