← Revenir aux actualités

Volkswagen présente ses e-Delivery et Volksbus e-Flex à Hanovre Rédigé par Philippe Schwoerer le 26 Sep 2018 à 00:00 0 commentaires

C’est dans le cadre du salon IAA des véhicules commerciaux qui se tient à Hanovre, en Allemagne, jusqu’à demain, jeudi 27 septembre 2018, que le groupe Volkswagen présente son nouveau camion électrique e-Delivery et son bus Volksbus e-Flex imaginé en différentes versions : 100% électrique ou avec prolongateur d’autonomie, et hybride simple ou hybride rechargeable. Ces véhicules sont produits par la division brésilienne Volkswagen Caminhões e Ônibus (camions et bus). Ils embarquent des batteries lithium-ion NMC (nickel-manganèse-cobalt) développées par Traton Group, filiale à 100% du groupe Volkswagen.

Traton Group

En 2015, Volkswagen avait créé la division Volkswagen Truck & Bus sous laquelle ont été regroupées les marques Man, Scania, Volkswagen Caminhões e Ônibus et Rio. Le groupe allemand cherche à donner plus d’autonomie et d’indépendance à cette entité, un élan symbolisé par un changement d’identité, Volkswagen Truck & Bus devenant au début de ce mois de septembre Traton Group. La structure rassemble une trentaine d’établissements répartis dans 17 pays. Leurs 81.000 collaborateurs ont permis d’écouler en 2017 quelque 205.000 camions et bus à travers le monde. C’est sous cette nouvelle appellation de Traton Group que les nouveautés en matière de poids lourds électriques ont été présentées au salon IAA de Hanovre consacré aux véhicules commerciaux.

e-Delivery

Le e-Delivery, ce camion électrique du groupe Volkswagen aux dimensions adaptées aux zones urbaines, reçoit un nouveau groupe motopropulseur et une nouvelle batterie rechargeable rapidement à 100% en 3 heures (30% de capacité retrouvée en 15 minutes). Ce combo dote l’engin de davantage de puissance (260 kW pour un couple maximal de 2.150 Nm) et porte son autonomie à plus de 200 kilomètres. A la fois pour l’adapter à différentes configurations de la base e-Delivery, mais aussi afin de permettre à d’autres gammes de véhicules électriques d’exploiter sa chaîne de propulsion, l’architecture du camion a été conçue de façon modulaire, en 3 parties : un module avant recevant la cabine et divers équipements, un autre au centre avec les batteries, et celui de l’arrière réservé au groupe motopropulseur. Les essieux, le châssis, ainsi que les roues et pneus conservent leurs précédentes caractéristiques, partagées avec les versions diesel, avec l’objectif de maîtriser les coûts de production.

Optimisation de la consommation électrique

Des améliorations ont été apportées au e-Delivery, notamment au niveau des systèmes intelligents de gestion du véhicule, afin de préserver au maximum son autonomie. Ainsi, la suspension pneumatique, accouplée et un dispositif de reconnaissance du poids embarqué, a été conçu afin de bénéficier dans toutes les situations du meilleur mode d’éco-conduite. Le freinage régénératif à trois niveaux de puissance permet de récupérer jusqu’à 30% de l’énergie autrement perdue. Il est prioritaire sur l’habituel système pneumatique. Les consommateurs électriques, tels les compresseurs d’air, la climatisation, la direction et la pompe à eau, sont contrôlés indépendamment les uns des autres pour des raisons d’optimisation de leur consommation d’énergie.

Volksbus e-Flex

Deuxième innovation importante présentée par Volkswagen Caminhões e Ônibus à Hanovre : un concept d’architecture flexible pour l’électrification des chaînes de propulsion, portable à tous les modèles de véhicules de la marque. Il s’agit de rassembler en un module toutes les spécificités de l’alimentation électrique. Bénéfice ? Permettre d’obtenir d’une même structure un véhicule hybride, hybride rechargeable, 100% électrique ou électrique à prolongateur d’autonomie. Ce concept a été appliqué au prototype de bus Volksbus e-Flex, actuellement en phase de test, avec l’objectif d’une mise en production courant 2020.

Prolongateur d’autonomie vertueux

Il y a 3 ans environ, la Volkswagen Golf apparaissait comme le modèle de voitures particulières pouvant recevoir le plus grand nombre de motorisations différentes : diesel, essence, électrique, hybride rechargeable, éthanol, GNV, etc. Cette particularité va servir au Volksbus e-Flex, pour ses versions dotées d’un prolongateur d’autonomie. Au niveau du packs des batteries : pas de changement, puisque les éléments acceptent aussi bien la recharge via un chargeur externe que par un générateur embarqué. Ce dernier, qui va servir de prolongateur d’autonomie, ne sera autre que l’un des moteurs les plus puissants montés dans la Golf au Brésil : le fameux 1.4 TSI Flex qui fonctionne aussi bien à l’essence qu’à l’éthanol. Les ingénieurs de Volkswagen Caminhões e Ônibus ont toutefois prévu le cas des demandes spécifiques pour sa variante alimentée au GNV ou bioGNV, le 1.4 TGI. Le générateur démarrera automatiquement en dessous du seuil plancher programmé de charge batterie disponible. Un moyen de résoudre la crainte liée à la panne d’énergie qui, pour un véhicule de transport en commun, doit être totalement écartée.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Interview Avem de Stéphane SEMERIA, Président de Ffauve
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Olivier ingénieur informatique chez SAP Labs France Mougins
Toutes les vidéos