← Revenir aux actualités

Les policiers parisiens vont rouler en e-Golf : Pourquoi ce choix ? Rédigé par Philippe Schwoerer le 22 Fév 2018 à 00:00

Ce sont déjà 13 exemplaires de Volkswagen Golf électriques que la police parisienne vient de recevoir. Une opération qui soutient la campagne anti-diesel menée par Anne Hidalgo, maire de la capitale française.

Police

« Engagée dans un plan de substitution de certains de ses véhicules, la préfecture de Police se dote de véhicules électriques ! Les 13 premiers viennent ainsi d’être livrés aux unités opérationnelles de l’agglomération parisienne ». C’est par ce message déposé sur son compte Facebook que la préfecture de Police de Paris a révélé l’opération par laquelle elle compte remplacer par des modèles plus vertueux pour l’environnement et la santé publique certains de ceux qui composent sa flotte de véhicules d’interventions. Doit-on s’émouvoir du choix opéré par l’administration d’un modèle construit hors de nos frontières par une marque qui porte encore les séquelles du dieselgate, alors que la Renault Zoé, dont l’autonomie exploitable est tout autant d’environ 300 kilomètres, est produite à une quarantaine de kilomètres de Paris ? A chacun de nos lecteurs de se faire sa propre opinion sur le sujet ! Pour autant, il aurait été intéressant de connaître les raisons qui ont poussé la préfecture à bouder la voiture électrique la plus vendue en France.

Appel d’offres

Un petit tour par le site de l’UGAP confirme l’idée que la e-Golf ne fait pas partie de sa sélection, contrairement à la Renault Zoé. Nous avons cependant retrouvé sur le Net la trace de l’appel d’offres qui a visiblement été remporté au moins partiellement par Volkswagen et qui se divisait en 2 lots. Le premier, disposant d’une enveloppe de 100.000 euros H.T., concernait une flotte comprenant jusqu’à 17 véhicules « de segment C ou M1 Compactes » et « de type et marque identiques sur la durée totale de l’accord-cadre ». Le second lot porte sur des modèles hybrides « de segment D ou M2 berlines », avec, contre un budget de 34.000 euros H.T., 7 exemplaires souhaités.

Location sur 12 mois

Les caractéristiques principales de l’appel d’offres étaient ainsi rédigées : « Location de véhicules électriques et hybrides pour les forces d’intervention de la préfecture de police. Il s’agit d’une location de moyenne durée de véhicules neufs ou d’occasion sans chauffeur, comprenant le maintien-entretien et l’assistance dépannage afférentes. Les véhicules d’occasion doivent être d’un millésime 2017 et afficher au maximum 20.000 km au compteur. Cette location n’est pas un crédit-bail et ne comporte aucune option d’achat. Les véhicules loués sont aménagés sans modification structurelle par l’administration ». Les professionnels intéressés avaient jusqu’au 31 octobre 2017 pour déposer leur offre. Petit calcul rapide : 100.000 euros, 17 voitures, 12 mois de location, ça faisait 490,20 de loyer H.T. par unité. Le nombre de 17 véhicules était indicatif. Une contreproposition semble avoir été faire par Volkswagen pour 13 exemplaires de e-Golf. Ce qui porte le loyer mensuel à 641 euros. A moins que le lot n’ait été que partiellement servi à ce jour.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Christophe PDG d’Eccity Motocycles, écologiste affirmé & expert en VE et 2 roues
Vidéo de présentation de Zeplug
Toutes les vidéos