← Revenir aux actualités

Un salon de l’auto hors norme à Monaco Rédigé par Emmanuel MAUMON le 28 Oct 2016 à 00:00 0 commentaires

La première édition du Salon International de l’Automobile aura lieu du 16 au 19 février à Monaco, une ville historiquement très proche du monde de l’automobile dans toutes ses facettes, mais où il manquait un salon de l’auto hormis un (Top Marques) dédié uniquement aux voitures de luxe. Organisé par Thierry Hesse, qui dirigea de main de maître le Mondial de l’Automobile pendant 25 ans, et son fils Nicolas qui impulse un nouveau dynamisme, le SIAM sera un salon hors norme organisé en plein air sur une dizaine de lieux prestigieux répartis sur l’ensemble du territoire de la Principauté. Rencontre avec Nicolas Hesse pour nous présenter les principales caractéristiques de ce salon original.

Nicolas Hesse, quelles sont les raisons qui vous ont poussé à organiser un salon de l’auto à Monaco ?

Mon père a rencontré à de nombreuses reprises le Prince Albert de Monaco au Mondial de l’Automobile où ils ont évoqué les multiples évènements de renom organisés en Principauté autour de l’automobile : 3 rallyes, 3 Grands Prix et même l’existence d’un Musée où l’on peut admirer une magnifique collection de voitures anciennes. L’automobile occupe donc une place essentielle dans la vie de la Principauté et l’absence d’un véritable salon de l’auto était d’autant plus regrettable. C’est de ce constat, et pour combler ce manque, qu’a germé l’idée de la création de ce salon à Monaco.

Un salon à ciel ouvert

Le SIAM 2017 n’est pas un salon de l’auto comme un autre et il se distingue par son originalité qui bouscule les standards traditionnels. C’est d’abord un salon de l’Auto à ciel ouvert, éclaté sur l’ensemble du territoire de la Principauté ?

Nous avons voulu organiser ce salon en extérieur sur plusieurs points de la Principauté afin de faciliter les essais car le territoire monégasque, unique en son genre, s’y prête particulièrement bien avec la présence à proximité immédiate de routes, d’autoroutes et même de routes de montagne. Ce choix permet également d’en faire un salon différent des autres, plus proche du public qui empruntera une navette électrique (des Bluebus de Bolloré) pour aller de stand en stand situés dans une dizaine de lieux emblématiques de Monaco comme la Place du Palais Princier, la Place du Casino, les hôtels Hermitage et le Monte Carlo Beach, le Quai Albert 1er, le Grimaldi Forum ou encore la Plage du Larvotto.

Un salon axé autour de l’écologie, l’innovation et le prestige

Le Salon International de l’Automobile de Monaco n’est pas un salon généraliste. Vous avez voulu très clairement l’axer autour de 3 thèmes : l’écologie, l’innovation et le prestige ?

Ce sont trois thèmes chers au Prince Albert et qui sont presque indissociables de la Principauté. Nous avons particulièrement voulu mettre en avant les véhicules écologiques, qu’ils soient électriques, hybrides ou propulsés grâce à l’hydrogène. L’innovation se matérialisera notamment avec les véhicules connectés et les véhicules autonomes. Quant au prestige, il est de toute façon intimement lié à l’histoire de Monaco.

Votre salon est une première à Monaco, les grands constructeurs ont répondu présent ?

C’est effectivement une première, mais nous avons reçu d’emblée un soutien très fort de la majorité des constructeurs. Une trentaine de marques sont déjà inscrites parmi lesquelles Tesla, Mercedes, Porsche et Mitsubishi. Les équipementiers nous font également confiance et nous avons comme masters partenaires EDF et Michelin. De même, le SIAM semble attirer fortement les médias puisque nous avons déjà une centaine de journalistes pré-accrédités. Ils sont visiblement intéressés par les caractéristiques de notre manifestation à une période où l’automobile change très vite et où les salons ont besoin de se réinventer pour répondre aux nouvelles attentes des visiteurs et des constructeurs.

Un Forum sur les défis de l’Automobile

Le SIAM sera également le théâtre de nombreuses conférences au cours desquelles seront évoquées les défis de l’automobile d’aujourd’hui et de demain ?

Dans le cadre de ce salon nous organisons également, le 17 février, un grand Forum organisé avec le concours de la Fondation Prince Albert II. Un forum avec des conférences où seront évoqués les défis et les leviers d’action pour une automobile écologique et connectée en ville, mais aussi les défis financiers et les perspectives d’investissement pour accélérer le développement de l’automobile écologique. Des ateliers thématiques viendront aussi compléter cette réflexion sur l’avenir de l’automobile.

Le salon fera également la part belle aux startups innovantes qui pourront mettre en lumière leurs projets liés à l’Eco mobilité ?

En effet nous invitons une vingtaine de startups, en particulier des startups françaises qui étaient présentes au dernier CES de Las Vegas. Elles pourront montrer ce qu’elles font et comment elles comptent révolutionner la mobilité de demain. Leur présence au SIAM 2017 offrira une visibilité internationale à leurs projets.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter