← Revenir aux actualités

Le France Electrique tour passe, tandis que les voitures thermiques patientent aux stations Rédigé par Mark Nitters le 27 Mai 2016 à 00:00 0 commentaires

Pour cette quatrième journée du France Electrique Tour, nous avons commencé à avoir le rythme des recharges et des rencontres avec les syndicats d’énergie, les différents ERDF et villes qui nous reçoivent. Cela nous plaît bien. Nous avons commencé à sentir la chaleur du sud également ! Cela fait du bien !

Pas besoin d’attendre aux pompes pour nous !

Hier matin, nous sommes partis de Valence pour rejoindre Aix-en-Provence le soir. Mais avant d’y arriver, un beau programme nous attendait ! Sur le trajet, nous avons vu de plus en plus de voitures en train de patienter dans de longues files d’attente pour pouvoir remplir leur réservoir d’essence. Nous avons même vu une queue de 150m de voitures… Nous espérons que les derniers n’ont pas attendu pour rien ! D’ailleurs, dans les discours, nous sentons que ces problèmes de bloquage font réfléchir et que le sujet des véhicules électriques est d’actualité.

Le parcours

Pour la première étape, nous sommes passés par les petites routes au milieu des vignes pour arriver jusqu’à Avignon. Sur la route, nous avons fait une recharge sur les bornes du corridor de la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) à Orange, avec, toujours un bon retour de la part de tous.

Arrivés à Avignon, nous avons rechargé la voiture dans le centre-ville sur une borne rapide DBT-CEV, qui est en libre service juste derrière l’hôtel de Ville avant d’être accueilli par ERDF, la mairie d’Avignon et deux Syndicats d’énergie (le SMEG30, Syndicat Mixte à cadre Départemental d’Electricité du Gard, et le SDE07, Le Syndicat des Energies de l’Ardèche) sur les quais du Rhône pour un cocktail.

Nous sommes ensuite repartis vers Aix-en-Provence, étape assez longue avec beaucoup de petites routes. Sur le trajet, nous avons rechargé à Arles sur une borne de la CNR, et avons fait étape à Châteauneuf-du-Pape pour profiter de la vue et des bons crus. Arrivés à Aix, nous avons rechargé à la concession Nissan la plus branchée de France, Nissan Couriant (le concessionnaire est depuis le début, enthousiasmé par la Leaf. D’ailleurs, la première Leaf vendue en France l’a été dans sa concession !). Nous avons ensuite été accueilli dans les bâtiments d’ERDF à Aix-en-Provence avec l’adjointe au Maire d’Aix-en-Provence, ERDF et le SMED13 (Syndicat Mixte d’Energie du Département des Bouches du Rhône).

Deux road-books très bien faits

Le premier correspond au trajet à parcourir. Pour chaque journée, nous avons une carte avec le parcours à réaliser, et à chaque étape, un focus pour se rendre sur les sites, avec le nombre de kilomètres depuis le début du trajet pour se repérer sur la carte. Pour éviter les erreurs, les organisateurs ont indiqué chaque changement de direction avec des lettres et le détail précis des directions à prendre sous la carte.

Le second road-book comprend les horaires, et les consignes de charge qui dépendent des véhicules (car pour ce France Electrique Tour, nous avons 5 type de voiture se chargeant à des moments et endroits différents : la Renault Zoé, la Nissan Leaf 24 kWh et la Nissan Leaf 30 kWh, le Nissan e-NV200, la Kia Soul EV et la Tesla model S). Par exemple, la Leaf 24kWh va se charger au même endroit que la Leaf 30 kWh, mais les recommandations du road-book indiquent qu’elle devra se charger pendant plus longtemps (6 minutes au lieu de 3 par exemple).

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter