← Revenir aux actualités

Immatriculations de novembre 2015 : Les tendances s’affirment sur le marché des véhicules électriques Rédigé par Philippe Schwoerer le 04 Déc 2015 à 00:00 0 commentaires

Les immatriculations de novembre 2015 pour les voitures particulières électriques ne vont rien nous apprendre de bien nouveau pour ce marché globalement en pleine croissance. Chaque modèle semble vouloir s’accrocher à sa place, et on retrouve l’éternel jeu de swap entre la Nissan Leaf et la Bolloré Bluecar. Pas de Byd e6 ce mois-ci, après octobre qui avait enregistré les 2 premiers exemplaires en France de la chinoise. Si le total des VE mis en circulation en novembre dernier est de plus de la moitié supérieur par rapport à 2014, il est en revanche en retrait par rapport au mois précédent.

1.551 VPE

Toujours en comptant les BMW i3 à prolongateur d’autonomie, ce sont 1.551 voitures particulières électriques qui ont été nouvellement immatriculées en France au mois de novembre 2015. C’est 254 de moins qu’en octobre dernier, mais heureusement 602 de plus qu’en novembre 2014 ! Pas d’incohérence cependant, car novembre 2015 affiche une progression de presque 63,5% par rapport à novembre 2014, à comparer aux 62% pour octobre. En effet, novembre 2014 était déjà en retrait par rapport au mois précédent. A l’année, la progression 2015/2014 flirte avec les 72%. La barre des 20.000 véhicules électriques vendus sera dépassée uniquement en joignant le cumul 2015 des utilitaires à ceux des voitures particulières électriques. Un simple jeu d’écritures, pour un symbole tout de même suffisamment fort, qui permet véritablement d’affirmer que les engins branchés sont bien en marche !

10.000 Zoé en 2015 ?

Toute l’année, la Renault Zoé s’est assise sur sa confortable place en tête du classement des immatriculations sur son marché, très loin devant ses plus sérieuses concurrentes. Beaucoup espèrent que la citadine du losange clôturera 2015 en franchissant le cap des 10.000 immatriculations pour la France. Avec 1.022 exemplaires enregistrés en octobre et un cumul de 7.972 depuis janvier au 31 du même mois, on ne pouvait qu’y croire. Mais en novembre, c’est l’essoufflement, avec un chiffre de 852, qui porte le total annuel à 8.824. Il faudrait 1.176 nouvelles mises en circulation sur les routes de l’Hexagone pour relever le défi. C’est encore tout à fait possible, mais le suspense s’intensifie. Là, également, un petit artifice avec les ventes de Zoé utilitaires pourra permettre d’atteindre la fameuse barre symbolique. Après tout, VU ou VP, ce sont bien des Zoé !

Leaf / Bluecar

La Leaf revient en novembre à la deuxième marche du podium des immatriculations en voitures particulières électriques. C’est tout simplement sa place naturelle, comme le confirme le cumul annuel : 2.127 pour la Nissan, 1.083 pour la Bluecar. Les ventes de la citadine bretonne cachent aussi celles de la bluesummer, et fluctuent selon des contrats qui en font un modèle très à part. Un nombre impressionnant de particuliers utilisent chaque jour la citadine de Bolloré, mais n’en sont pas propriétaires. Ils sont tout simplement adhérents à un service d’autopartage. Une destinée qui explique une courbe annuelle en dents de scie pour ses nouvelles mises en circulation mensuelles : 130 en novembre, contre 202 en octobre. Plus régulière, la Leaf (173/183) ne dispose toujours pas dans l’Hexagone des volumes de vente qu’elle mérite et qui sont les siens un peu partout ailleurs, à travers le monde.

iOn, i3, Soul EV et C-Zéro

A l’arrière, seulement 4 voitures électriques ont été immatriculées en novembre plus de 50 fois. Dans l’ordre décroissant du nombre d’exemplaires enregistrés, il s’agit des Peugeot iOn (68 en novembre, contre 100 en octobre), BMW i3 (66/68) en incluant les modèles disposant du prolongateur d’autonomie, Kia Soul EV (65/50) et Citroën C-Zéro (62/54). Un classement qui ne doit pas occulter quelques chiffres et tendances. C’est bien la BMW i3 qui figure sur la 4e marche du podium, selon les cumuls annuels (749), suivi par la Peugeot iOn (614), et la Tesla Model S (608). Les Soul EV et C-Zéro sont en dessous des 500 immatriculations à l’année. Respectivement : 411 et 321. Si l’on s’amusait à cumuler les nouvelles mises en circulation 2015 des 3 sœurs Mitsubishi i-MiEV, Peugeot iOn et Citroën C-Zéro, on obtiendrait le chiffre de 974, qui placerait l’engin en 4e position. Pourquoi cet exercice ? Tout simplement pour démontrer que le concept d’origine Mitsubishi plaît en France. Les 3 réseaux qui le porte sont en train de redynamiser ses ventes avec des tarifs revisités et attractifs, au point d’en faire le moins cher du marché, actuellement. La quatrième place des immatriculations en voitures particulières électriques constitue une sorte de charnière disputée. La Soul EV en est très proche. Il se pourrait bien que cette marche soit la sienne en décembre.

Model S, Smart ED, i-MiEV

La préfecture a enregistré 46 nouvelles mises en circulation de la Model S, de Tesla, en novembre. Un chiffre dans la fourchette basse habituelle pour cette voiture. La Smart ED retrouve un volume un peu plus confortable : 29 immatriculations en novembre, contre 12 en octobre. Ce qui est franchement nouveau, ce sont les 24 i-MiEV, pour un cumul annuel de 39. Le chiffre confirme l’intérêt pour ce modèle à un tarif d’un peu plus de 12.000 euros, bonus et superbonus déduits.

Déceptions à la traîne

Si Volkswagen s’illustre sur les marchés réservés aux engins branchés, c’est bien dans celui des hybrides rechargeables, où les Passat et Golf GTE se sont déjà fait un nom ! Autrefois, une publicité pour la compacte disait : « Volkswagen Golf : on ne peut pas toujours se tromper ! ». En travestissant un peu, ça donne : « Volkswagen Golf : elle ne peut pas partout gagner ! ». C’est le moins qu’on puisse dire, tellement ses ventes en France, et celles de la e-up! sont médiocres. Respectivement 11 et 13 nouvelles immatriculations en novembre, contre 14 et 13 en octobre, pour un cumul de 122 et 153. Des chiffres vraiment très décevants pour des voitures qui disposent d’excellentes qualités. Le réseau ne saurait-il pas les faire valoir ? Et celui de Mercedes pour la Classe B ? Seulement 6 exemplaires immatriculés, pour un total annuel de 86 !

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TEMOIGNENT – Pascal, chauffeur de Taxi en Tesla Model 3 à Cagnes-sur-Mer
Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Toutes les vidéos