← Revenir aux actualités

Rallye des Particuliers : le rendez-vous des passionnés du véhicule électrique Rédigé par Emmanuel Maumon le 25 Mai 2015 à 00:00 0 commentaires

Organisé par l’AVEM, la troisième édition du « Rallye des Particuliers » s’est déroulée hier dans l’arrière-pays niçois. Cette manifestation sans prétention visait à réunir des propriétaires de véhicules électriques qui aiment se rassembler pour partager leur passion, mais aussi à démontrer que l’on peut utiliser sans souci sa voiture électrique, pas uniquement pour des trajets en ville mais également pour découvrir les charmes de l’arrière-pays, même si l’on doit pour cela franchir des cols.

20 véhicules au départ

20 équipages, à bord de Nissan Leaf, de Renault Zoé ou de Fluence, mais aussi de Peugeot Ion, de Citroën-Zero et d’une Kia Soul EV ont pris le départ de cette édition 2015 après avoir rechargé une dernière fois leurs batteries et suivi avec attention le dernier briefing de Mark Nitters présentant les différentes étapes du parcours ainsi que les objectifs à suivre en termes de consommation d’énergie pour remporter l’épreuve.

Direction Roure

C’est vers 10h que les 20 voitures s’élancèrent en direction de Roure, un village haut perché de la vallée de Tinée. Un départ donné à Colomars, non pas au haut du village, mais sur un terrain à proximité de la RN 202. De quoi emprunter rapidement la Route de Grenoble, puis la vallée de la Tinée pour, après une première halte photos, atteindre sans encombre Saint Sauveur où le cortège obliqua sur la gauche pour entamer une montée de près de 10 km vers Roure. Une montée où la Nissan Leaf dans laquelle je me trouvais a démontré sa capacité à gravir les côtes sans aucun problème, dans un calme particulièrement appréciable. De quoi apprécier dans toute sa plénitude la beauté du paysage et le charme de ce petit village situé à 1 100 mètres d’altitude.

Opération recharge des batteries

Une fois arrivées au village, les 20 voitures furent dispatchées sur différents sites afin de pouvoir recharger leurs batteries. Une opération pas forcément simple dans un village qui ne dispose pas encore de bornes de recharge, mais minutieusement préparée par Paul Smit, l’un des participants du rallye qui habite à l’année à Roure. La Mairie et son centre technique furent mis à contribution, ainsi qu’une vacherie et quelques habitants du village, si bien que toutes les voitures purent assez rapidement se raccorder. Malheureusement, tout ne se déroula pas totalement comme prévu, notamment pour les Zoé, particulièrement sensibles à la qualité du branchement électrique. Néanmoins, durant la recharge des voitures, tous les participants purent aller se restaurer et se régaler en dégustant les énormes pizzas préparées dans son four par Gégène, l’artisan boulanger du village.

Prêts pour l’ascension du col de la Couillole

Une fois les batteries partiellement rechargées, les participants du rallye se remirent en route vers 16h30 pour affronter la principale difficulté de la journée : l’ascension du col de la Couillole, un des hauts-lieux du Rallye de Monte-Carlo. Avant d’entamer la montée, les véhicules purent tout de même profiter d’une descente de quelques kilomètres pour récupérer encore un peu d’énergie. Une énergie qui s’avéra ensuite suffisante pour atteindre le sommet du col culminant à 1 678 mètres d’altitude. Un col gravit tout en souplesse et dans un silence incroyable qui surprendrait bien les spectateurs qui viennent chaque année dans ce col voir passer le Rallye de Monte-Carlo.

Une descente bienvenue pour recharger les batteries

Après une pause pour attendre tous les participants qui n’étaient pas repartis en même temps depuis Roure, mais aussi pour profiter du paysage magnifique aux alentours de Roubion, les voitures purent se lancer dans une descente vers Beuil d’autant plus bienvenue qu’elle leur permettaient encore une fois de récupérer beaucoup d’énergie. Une opération dans laquelle les Renault Zoé se montrèrent les plus efficaces.

Le retour sur Colomars

Après Beuil, le cortège s’engouffra dans les gorges du Cians, un autre paysage exceptionnel avec ses roches en schistes rouges et ses points de vue remarquables comme celui de la Grande clue où les deux parois opposées de la montagne ne sont qu’à un mètre l’une de l’autre, tandis que le Cians s’écoule en contre-bas. C’est à cet endroit que fût organisée la dernière halte du rallye, avant que les équipages ne reprennent la direction de Colomars, en empruntant cette fois la vallée du Var.

Une remise des prix transformée en partage des récompenses

De retour à Colomars, la remise des Prix se transforma vite en un partage des récompenses. Si les Renault Zoé se sont avérées les plus performantes en termes de récupération d’énergie, le résultat était finalement très anecdotique car les participants n’étaient pas venus avec l’esprit de remporter une compétition, mais avec celui de partager un moment de bonheur en effectuant une ballade en véhicule électrique en traversant des paysages somptueux. Ils se partagèrent donc les récompenses autour d’un verre de champagne, en ayant déjà hâte de se retrouver l’an prochain pour la quatrième édition du Rallye des Particuliers organisé par l’AVEM.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter