← Revenir aux actualités

Un Arbre à vent pour recharger une voiture électrique Rédigé par Philippe Schwoerer le 02 Fév 2015 à 00:00 0 commentaires

Avec sa structure métallique en forme d’un tronc surmonté de branches, l’Arbre à vent est un système de production d’électricité dont les feuilles qui tournent au moindre souffle d’air constituent autant de mini-éoliennes. L’entreprise bretonne NewWind qui l’a conçu propose différentes utilisations possibles de son installation, parmi lesquelles la recharge des véhicules électriques. Il suffirait de deux arbres à planter devant sa maison pour faire le plein des batteries d’une voiture, mais de seulement trois pour deux VE.

Circuit imprimé

L’Arbre à vent a été conçu dès le départ pour délivrer localement son électricité, sans passer par le réseau national. Concrètement, les génératrices individuelles à la base de chacune des feuilles produisent un courant alternatif, d’abord transformé en flux continu à l’aide d’un pont de diodes. Trempés dans un bain de résine, ces petits alternateurs résistent aux pires conditions climatiques. L’avantage de cette architecture est de s’affranchir d’un encombrant et coûteux convertisseur. Après lui, un onduleur permet à l’installation de sortir un flux alternatif 220 V 50 Hz, pour une puissance installée est de 3,1 kW. A l’intérieur des petits appareils, pas de bobinage en cuivre, mais un circuit imprimé qui joue le rôle de stator. Cette conception autorise une maintenance réduite et sans grand équipement. Changer une génératrice hors d’usage n’est pas plus compliqué que de remplacer une ampoule de mobilier urbain. L’opération ne nécessite même pas d’arrêter la production d’électricité.

Jusqu’à 300 jours par an

Alors que les éoliennes implantées en parcs nécessitent un flux d’au moins 5 m/s pour s’activer, la solution sans engrenage exploitée par NewWind démarre avec un courant de 2 m/s. A cet atout s’en ajoute encore un autre : la possibilité pour les Aeroleaf (les feuilles de l’arbre) de produire de l’électricité à toutes les puissances et quelque soit le sens de circulation du vent. Tout cela explique pourquoi, lorsqu’une éolienne classique débite de l’énergie pendant une centaine de jours, l’Arbre à vent, lui, travaille 2 à 3 fois plus souvent, selon le site d’implantation.

Assemblé, et plus, en France

Pour les collectivités ou les entreprises, le design de cette éolienne au fonctionnement silencieux supporte avec évidence tous les programmes lancés dans les droites lignes du développement durable et de la transition énergétique. D’autant plus que NewWind, basée à Trégueux (22), choisit le plus possible des fournisseurs et sous-traitants français.

Conférence internationale sur le climat

En mars 2014, un premier Arbre à vent a été installé dans un lieu public, à la Cité des Télécoms de Pleumeur-Bodou (22). Il contribue à conserver sa forme au Radôme qui a besoin pour cela d’énergie électrique. Dans le courant de cette année 2015, un autre exemplaire sera planté à Paris, au beau milieu de la place de la Concorde, prêt à accueillir la 21e conférence internationale sur le climat.

Design

Le volet esthétique a été étudié avec soin par Claudio Colucci. Ce designer et architecte d’intérieur a choisi de se laisser influencer par le stylisme japonais pour soumettre la structure à un jeu subtil entre les courbes et les couleurs. Ainsi, l’Arbre à vent s’intègre plus facilement à un peu tous les décors : square de centre-ville, rue piétonne, grand boulevard, rive d’un cours d’eau, etc.

Toute petite production

Distingué comme « Coup de cœur 2015 » par la Fondation Nicolas Hulot, et récompensé en octobre dernier du prix de l’innovation décerné par le Conservation national des arts et métiers, l’Arbre à vent va prochainement être produit en une toute première petite série. Cette opération est permise par une levée de fonds de 1,150 million d’euros. A titre indicatif, NewWind a fixé le prix de son éolienne si originale à 29.500 euros.

Un jour peut-être aux Assises IRVE

Les Assises IRVE, qui se tiendront à Nice (06) les 11 et 12 février 2015, offrirait un cadre idéal à l’Arbre à vent. Sans doute pour une prochaine édition ! En attendant, les intervenants professionnels prévus au programme présenteront cette année encore des solutions majeures en matière d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques. Aujourd’hui, mardi 2 février, il est toujours possible de s’inscrire à cet événement.

Site de NewWind : www.arbre-a-vent.fr

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter