← Revenir aux actualités

Hybride rechargeable : Volkswagen Cross-coupé GTE Rédigé par Philippe Schwoerer le 13 Jan 2015 à 00:00 0 commentaires

L’appellation GTE ne sera bientôt plus réservée aux seules Golf et Passat hybrides rechargeables. Volkswagen vient de lever le voile sur un SUV 7 places très puissant qui devrait être livré fin 2016 ou plus probablement début 2017. Produit à l’usine de Chattanooga, dans le Tennessee, cet engin s’adresse au marché américain.

360 chevaux au total

Comme nombre de constructeurs, Volkswagen a l’habitude d’utiliser une plateforme technique que l’on retrouve sur plusieurs modèles d’une marque, et même de plusieurs marques d’un même groupe. C’est le cas pour le Cross-coupé GTE qui repose sur la matrice modulaire transversale MQB. Ici, elle embarque une chaîne de propulsion composée d’un moteur 6 cylindres à injection directe qui délivre une puissance de 280 ch pour un couple maximal de 350 Nm, et de 2 moteurs électriques, l’un monté à l’avant, l’autre, à l’arrière. Ils offrent respectivement une puissance de 40 et 85 kW, avec des couples de 220 et 270 Nm. Ces 2 appareils sont alimentés par une batterie lithium-ion compacte d’une puissance de 14,1 kWh, installée dans le tunnel central. Avec 360 chevaux, au total, l’engin atteint le 100 km/h en à peine plus de 6 secondes et dispose d’une vitesse de pointe de 209 km/h.

32 kilomètres en mode VE

Le Cross-coupé GTE peut, selon le constructeur, parcourir 32 kilomètres sur sa seule batterie. Ce E-Mode s’active d’une simple pression sur un bouton. Seul l’appareil électrique placé sur l’essieu arrière s’anime alors. Au besoin, notamment si les accumulateurs sont vides, le moteur à essence se reconnecte en douceur à la transmission. Par défaut, le SUV démarre en mode hybride et fonctionne selon des scénarios bien connus, jouant avec les moteurs thermique et électriques, en fonction des situations. La batterie, qui peut aussi être rechargée sur le réseau électrique extérieur, retrouve de la capacité en cours de route, notamment en récupérant l’énergie au freinage à l’aide des deux blocs électriques qui deviennent alors autant de génératrices. En revanche, lorsque les accumulateurs sont pleins et que le conducteur relâche la pédale d’accélérateur, les 3 moteurs s’arrêtent et se déconnectent de la transmission. Le véhicule évolue alors en roue libre. A noter qu’il est possible de forcer la charge en roulant, notamment à l’approche d’une ville au sein de laquelle on préférera alors se déplacer sans émission à l’échappement.

Cardan électrique

Pour l’instant présenté au salon comme un concept-car 5 places, ce SUV hybride rechargeable peut avancer sur son seul bloc à essence. Pour goûter à la puissance GTE, il suffit à nouveau d’appuyer sur un bouton. Pédale d’accélérateur, transmission et conduite deviennent alors plus sportives encore. Les 3 moteurs fonctionnent de concert pour fournir une puissance et un couple maximums. Le mode Offroad (tout-terrain) mobilise aussi toute la motorisation. La transmission intégrale est conservée même lorsque la batterie est faible. Dans ce cas, le moteur électrique à l’avant devient génératrice asservie au 6 cylindres pour fournir l’électricité à l’appareil en prise avec le train arrière. Volkswagen évoque un « cardan électrique » pour ce scénario.

Quand Volkswagen présente l’extérieur

A Détroit, le Cross-coupé GTE impressionne déjà par ses dimensions : 4,84 m de long, 2,03 de large et 1,73 de haut. Mais la version 7 places qui serait effectivement produite dès fin 2016 devrait dépasser les 5 mètres en longueur. Pour les lignes de l’engin, laissons parler le constructeur lui-même : « Le design extérieur puissant se caractérise par une structure logique et affirmée. Le capot possède des arêtes précises qui semblent avoir été découpées au laser. Rehaussé en son milieu, il s’incline doucement jusqu’aux ailes spectaculaires. La calandre charismatique est l’élément dominant de l’avant du véhicule. Les optiques, les clignotants et la calandre fusionnent en un module unique avec deux barres solides en aluminium (polies à l’avant, brossées en haut) qui forment la structure de base de la calandre. Comme les ailes, elles s’aplatissent vers les doubles projecteurs à Led. Le design de la prise d’air inférieure est aussi spectaculaire que celui de la calandre. Entourée d’un habillage noir brillant, elle présente, en son centre, un insert en aluminium en forme d’aile à l’image des éléments correspondants de la calandre. Semblables aux yeux d’un oiseau de proie, les doubles projecteurs à Led sont particulièrement spectaculaires grâce à leurs modules compacts (dont l’éclat central ressemble à une pupille) et aux ‘sourcils’ qui les surplombent. Les modules extérieurs des projecteurs intègrent les feux de croisement, tandis que les modules intérieurs sont dédiés aux feux de route. La signature caractéristique des feux de jour sera également présente dans les futurs modèles de série et s’imprimera dans la mémoire de l’observateur. Elle est composée des quatre spots des doubles phares et de quatre ‘Led latérales’ : deux en haut de la calandre et deux dans la prise d’air inférieure. Acérée, l’arête frontale du capot trace une ligne qui se prolonge sur le côté, passe au-dessus des ailes avant, puis en dessous des vitres et continue jusqu’au hayon. Comme l’ensemble de la voiture, le profil latéral affiche des proportions puissantes et une forte présence. Le montant A positionné très en arrière (pour souligner la hauteur du capot) et les montants C inclinés sont également caractéristiques d’un design qui met l’accent sur le côté sportif mais aussi sur la robustesse de ce grand SUV. Dans la même ligne, la zone dynamique située entre la ligne des vitres, très haute, et la ligne latérale, délibérément basse, intègre avec précision les poignées de portes. Le Cross-coupé GTE se caractérise par une ligne latérale qui se prolonge jusqu’aux puissantes arches de roue. Ces dernières soulignent la force et le volume du SUV, garants d’une tenue de route exceptionnelle ». Pour l’arrière, nous laissons le lecteur se faire sa propre opinion en découvrant le visuel qui le dévoile.

Pensé autour des nouvelles technologies embarquées

Pour l’intérieur, Volkswagen profite des éléments de nouvelle technologie embarqués pour présenter un tableau de bord très linéaire qui se veut intuitif à l’utilisation et logiquement ordonné à l’œil. Ce dessin qui respire tout de même une certaine sobriété est censé donner une idée assez précise de l’architecture interne des futurs modèles du constructeur allemand. Pour lui donner du relief, les stylistes ont choisi de relever de touches d’aluminium les éléments en noir brillant eux-mêmes encapsulés dans des lignes mates. Au niveau du pare-brise, le concept-car affiche une surface horizontale soulignée de cuir nappa bleu. Un bleu intense qui veut rappeler la teinte d’encre la plus utilisée dans les stylos-plume et répondre au coloris « glacier grand pacifique » de la carrosserie. Les panneaux de portes sont revêtus du même matériau. Les sièges, pour partie en cuir perforé, ont été conçus avec l’objectif d’offrir d’excellents maintiens et autant de confort en vue des longs trajets. La banquette arrière, qui peut être repliée au format 1/3-2/3, découvre un plancher de chargement plat.

Ecran tactile

La découverte de l’écran tactile 10 pouces intégré au milieu du tableau de bord, à l’aplomb de la console centrale, révèle la présence d’un système d’infodivertissement qu’on imagine des plus complets, puisque monté sur un concept-car. De fait, la plupart des fonctions sont pilotables via cette interface qui intègre le contrôle gestuel. Ce dernier, contrairement aux capteurs d’approche également exploités et qui ont déjà fait leur entrée sur le marché, est inédit. Il suffit de balayer une playlist à distance pour la parcourir et changer de musique. La présentation graphique du système change en fonction du profil de conduite. Les données de navigation peuvent être présentées en 2 ou 3D. Dans ce dernier cas, elles se répartissent en plus grand nombre sur plusieurs niveaux. Ainsi des points d’intérêt, par exemple, survolant des informations géographiques telle l’altitude actuelle, en superposition de la route suivie par le Cross-coupé GTE.

Instrumentation numérique

Devant ses yeux, les données remontées par défaut peuvent être paramétrées par le conducteur. Si la présentation semble plutôt classique, l’affichage est, lui, bien numérique, restitué de manière purement virtuelle par un logiciel sur un écran 12 pouces d’une résolution de 1.440 x 540 pixels. Seuls les voyants des symboles, situés plus haut, sont encore conçus sous forme matérielle. Sur cette interface aussi, les informations de navigation peuvent être affichées en 2D ou en 3D.

P R N D

La console centrale dispose aussi de son écran tactile. Il gère la climatisation qui enveloppe aussi les sièges. En dessous, la plateforme horizontale accueille le levier de la boîte DSG à 6 rapports. Revenant toujours en position centrale, il s’actionne à la manière d’un joystick. Un clic rapide active les modes « R », « N » et « D ». Un autre sélecteur permet de passer en position « P ». Sur une ligne plus à droite : 4 boutons. Ceux pour forcer un mode de conduite et celui du démarrage. Suspendue au niveau du rétroviseur intérieur, une autre console sert à activer les commandes du toit panoramique, du pare-soleil associé et de l’éclairage intérieur. A destination des passagers assis à l’arrière, des systèmes de fixation pour tablettes sont incorporés dans les appuis-tête. L’application « Media Control », développée par Volkswagen, permet de renvoyer certaines fonctions du système d’infodivertissement en Wifi vers ces appareils externes, notamment la radio, toutes les sources de musique et la navigation.

Uniquement pour les américains ?

Avec un tel descriptif pour un engin encore peu commun sur nos routes, on peut envisager que nombre d’automobilistes européens regretteront qu’il ne soit pas proposé dans leurs concessions. A moins que, une fois le marché américain servi, Volkswagen envisage d’introduire le Cross-coupé GTE sur le vieux continent.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos