← Revenir aux actualités

Volkswagen pense à la recharge par induction Rédigé par Philippe Schwoerer le 07 Jan 2015 à 00:00 0 commentaires

La voiture et l’ordinateur

Le salon Consumer electronics show qui vient d’ouvrir ses portes à Las Vegas, aux Etats-Unis, est l’un des rendez-vous privilégiés par les constructeurs pour lancer quelques annonces autour des solutions les plus novatrices qu’ils envisagent avec leurs productions futures. Sur place, Martin Winterkorn, PDG de Volkswagen AG, a choisi d’associer deux inventions, la voiture et l’ordinateur, pour présenter les travaux de son groupe qui connectent l’une à l’autre. Certaines des innovations actuelles et à venir tendent à rendre plus autonomes et faciles à vivre les modèles électriques et hybrides rechargeables.

Un câble qui peut se dégrader

Le constructeur allemand a dévoilé les grandes lignes de son concept de station de recharge par induction. L’e-Golf, proposée depuis l’année dernière sur le marché des véhicules à zéro émission locale, pourrait être son premier modèle à se passer un jour de câble pour régénérer les batteries. La manipulation et le stockage dans le coffre de ce dernier ne sont pas sans poser de problèmes. Comme, par exemple, la dégradation de l’âme qui provoque échauffement et arrêts intempestifs de charge.

Deux bobines

A moyen terme, selon Volkswagen, il suffirait de garer la voiture au-dessus d’une plaque pour que le plein des batteries s’effectue par induction, sans autre action de la part du conducteur. La transmission d’énergie s’effectuerait avec un rendement de 93% grâce à un champ électromagnétique entre deux bobines, l’une sous la carrosserie, l’autre sur un support disposé à même le sol du bâtiment. A l’arrivée d’une voiture électrique ou hybride rechargeable compatible avec le système, la plaque s’élèverait pour que les 2 composants soient les plus proches possibles. Ainsi, par rapport aux dispositifs fixes, le gain en efficacité énergétique se doublerait d’un autre sur les valeurs CEM souvent pointées pour leur éventuelle influence sur la santé.

Smartphone

D’un simple coup d’œil sur les feux du véhicule, il sera possible de savoir si la charge est encore en cours ou terminée. Des informations également disponibles via une application Smartphone. A bord, l’e-Station Guide aidera l’automobiliste à trouver une place équipée pour l’induction et à s’y rendre, tout comme il saura le faire à l’approche d’une borne plus classique, en affichant les modes de paiement acceptés.

En autonomie

Mais le plus simple, une fois arrivé à destination, serait finalement de descendre de la voiture et qu’ensuite elle se rende par elle-même au parking pour se garer sur un emplacement équipé d’un dispositif de recharge par induction. Un tel scénario d’évolution est prévu par Volkswagen, à partir de l’assistance au stationnement « Park Assist » qui permet déjà de se garer et de s’extraire de manière semi-automatique. Baptisé « Trained Parking », l’upgrade plus sophistiqué de ce système exploite une caméra qui enregistrera les trajets parcourus jusqu’à des places régulièrement utilisées. Ensuite, le véhicule pourra reproduire les actions nécessaires pour retrouver automatiquement l’endroit, sous les ordres d’un ordinateur. Bosh Automotive, avec son projet V-Charge, va même plus loin, en permettant un dialogue entre une Golf électrique et le système informatique d’un parking qui transférerait le chemin à suivre sans conducteur pour rejoindre une place libre et adaptée. Une fonctionnalité qui n’a vraisemblablement pas échappé aux ingénieurs de Volkswagen.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – une conductrice de Tesla Model 3 instructive
Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Toutes les vidéos