← Revenir aux actualités

Iris Viséo : Un véhicule électrique à poste de pilotage télescopique Rédigé par Philippe Schwoerer le 11 Déc 2014 à 00:00 0 commentaires

Un engin de science-fiction ?

La première impression qui vient en découvrant le Viséo qu’Iris compte commercialiser en mars ou avril 2015, c’est qu’il s’agit d’un engin réalisé pour le cinéma. A la fois pour filmer les différentes séquences et assurer la mobilité au personnage principal d’un film de science-fiction. Pourtant, si ce quadricycle électrique lourd est le premier du genre à être homologué route, c’est parce qu’il a été conçu afin de répondre aux besoins bien réels d’une multitude d’activités éventuellement ouvertes sur la voie publique.

Cabine télescopique

Avec sa cabine qui s’actionne même en roulant, montant jusqu’à 3 mètres de haut et redescendant à la demande, le Viséo semble idéal pour les services de sécurité au sens large. Il permet, par exemple, de surveiller diverses manifestations ou des parkings étendus. Mais là où il a une bonne longueur d’avance sur la concurrence, c’est pour les opérations d’animation et de street marketing sensoriel. En s’élevant dans les airs, le poste de pilotage saura déployer un voile de communication. Le véhicule peut recevoir un dispositif pour parfumer son environnement. Et enfin, pour le toucher, sa carrosserie a été étudiée pour qu’elle puisse enfiler et facilement retirer toute sorte de seconde peau, selon les principes du covering 3D. Les mains qui se poseront sur elle retrouveront ou découvriront, entre autres, les sensations propres au cuir ou à la peau de crocodile, selon les besoins.

Stable avec ses batteries au plomb

Côté technique, Viséo est recyclable à 95%. On pense immédiatement aux batteries à ce sujet : elles sont au plomb. Fabrice Vivier, directeur commercial et marketing chez Iris France, précise que ce choix était impératif pour conserver à l’engin une excellente stabilité en toute situation. Les accumulateurs pèsent 1.000 kg, sur un poids total de 1,9 tonne. Avec une vitesse maximale limitée électroniquement à 25 km/h, cabine dans les airs ou non, ce véhicule original peut assurer son service pendant une dizaine d’heures. Ce qui correspond plus ou moins à une autonomie de 100 kilomètres. Construit dans le Nord-Pas-de-Calais, le quadricycle nécessite de disposer du permis B et de recevoir une formation spécifique.

Qui veut essayer Viséo ?

Fabrice Vivier lance un appel en particulier aux lecteurs et adhérents de l’Avem : « En amont de la commercialisation qui aura lieu au printemps prochain, Iris cherche des professionnels prêts à tester Viséo en situation sur une journée ». Les centres commerciaux, parcs de loisirs, et sociétés de communication sont particulièrement visés. Pour en savoir plus et s’inscrire, il suffit de visiter le site du constructeur : www.irisfrance.eu.

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Olivier ingénieur informatique chez SAP Labs France Mougins
Vidéo de présentation de Zeplug
Toutes les vidéos