← Revenir aux actualités

Plan Véhicule Vert Bretagne – 880 bornes de recharge sur le territoire breton à l’horizon 2017 Rédigé par le 02 Mai 2014 à 00:00 0 commentaires

Déjà fortement engagée dans le déploiement des infrastructures de charge, la Bretagne souhaite accélérer son maillage et annonce un objectif de 880 bornes de recharge installées dans les trois ans à venir grâce au Plan Véhicule Vert Bretagne.

Initié en 2011 par le Conseil Régional et Bretagne Développement Innovation, le plan Véhicule Vert Bretagne vise à faire du territoire breton une référence en matière de mobilité décarbonnée.

Parmi les objectifs fixés, celui de dynamiser l’installation de bornes de recharge sur le territoire. D’ores et déjà un premier « amorçage » a été réalisé et le territoire breton compte à ce jour quelques 140 points de charge répartis 51 sites publics et privés. Parmi les territoires précurseurs figurent Rennes et l’agglomération Lannion-Tregor.

880 bornes d’ici 2017

Borne de recharge déployée sur le territoire de Lannion-Trégor Agglomération, dans les Côtes d’Armor

La prochaine étape est annoncée à l’horizon 2017 et le plan breton préconise l’installation supplémentaire de 880 bornes de recharge accélérée (points verts) ou normale (points rouges), réparties dans 420 communes, soit environ un tiers de la Bretagne. 18 bornes rapides (points bleus) seraient également déployées le long des axes routiers.

Rennes Métropole ferait partie des territoires les mieux équipés avec quelques 150 bornes déployées.

« Ce serait la configuration idéale d’un service public d’électro-mobilité, calibré pour sillonner la Bretagne en véhicule électrique et répondre aux usages locaux, touristiques, économiques et privés de l’électro-mobilité », résume Gérard Lahellec, Vice-Président en charge de la Mobilité et des Transports.

A plus long terme, en 2020, 1.700 bornes sont envisagées sur le territoire.

Les Syndicats d’Energie mobilisés

Pour porter ce projet de déploiement, la Bretagne compte sur l’implication des quatre syndicats départementaux d’énergie bretons, d’ores et déjà mobilisés pour interroger les communes adhérentes afin d’orchestrer le maillage de leur territoire.

Parmi les syndicats, celui du Morbihan (SDEM) est sans doute le plus avancé puisqu’il a d’ores et déjà conclu un partenariat avec Nissan pour le déploiement de 7 bornes de charge rapide sur son territoire. Durant un an, ces bornes seront accessibles gratuitement moyennant l’achat de la carte d’accès (5 euros).

Pour financer leurs projets, les syndicats pourront bien évidemment compter sur le dispositif d’aide de l’ADEME et les premiers dossiers devraient être soumis avant l’été.

Tarifs de recharge – Les modèles économiques à l’étude

Quid du tarif de recharge ? Les modèles économiques sont actuellement à l’étude et le choix reviendra aux collectivités via les syndicats d’énergie.

Côté coût, un article publié par Ouest France évoque entre 3 et 5 € pour une charge classique et 7 à 10 € pour de la charge rapide. Des recharges qui resteront exceptionnelles pour l’usager qui réalise la majeure partie de la charge à son domicile ou sur son lieu de travail s’il est équipé.

L’interopérabilité est également l’un des axes clés de ce futur maillage et les bornes devraient être accessibles via une simple carte bancaire où via la carte Korrigo qui donne déjà accès à une grande partie des moyens de transport bretons (TER, réseau STAR à Rennes, réseau Illenoo en Ille et Villaine etc…)

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter