← Revenir aux actualités

Isabelle Rivière : 2014 sera « l’année 1 » du déploiement des infrastructures de charge Rédigé par le 30 Jan 2014 à 00:00 0 commentaires

Présidente de l’AVEM et Fondatrice des Assises des Infrastructures de Charge pour Véhicule Electrique, Isabelle Rivière revient sur la troisième édition de l’événement qui aura lieu à Nice les 5 & 6 février prochains.

Isabelle Rivière, les 3èmes Assises des Infrastructures de Charge des véhicules électriques auront lieu à Nice les 5 & 6 février. Des Assises marquées par une dimension résolument européenne cette année ?

Oui, absolument. Pour cette troisième édition, il fallait innover, prendre du « champ ». Nous avons décidé de regarder ce qui se faisait ailleurs pour comprendre ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et surtout, laisser les industriels, les gouvernements et tous les acteurs engagés s’en inspirer, échanger… pour continuer à mobiliser un écosystème qui grandit. Il est très différent de ce que l’on aurait pu imaginer en février 2012, lors des premières Assises.

Après la Norvège l’an dernier, un coup de projecteur sera cette fois donné sur les expériences menées en Irlande et aux Pays bas ?

Oui, l’objectif était de mettre en présence les acteurs de l’écosystème qui constituent le « business-model ».

Le ministre irlandais des transports, Alan Kelly TD, sera l’un des invités d’honneur des Assises

Dans le cas d’un pays comme la République d’Irlande, il y a un déploiement prévu de 1500 bornes publiques entre l’EDF local (ndlr ESB) et le gouvernement irlandais dont nous avons la chance et l’honneur d’avoir le témoignage, mercredi 5 février. Monsieur le Ministre Alan Kelly expliquera les raisons de l’engagement du gouvernement de la République d’Irlande sur ce projet d’éco-mobilité qui le positionne très en pointe.

Les Pays-Bas, eux, ont un autre modèle, très différent, et nous avons choisi de faire intervenir trois acteurs engagés dont la première Fondation, les précurseurs vers lesquels tout le monde se tourne lorsqu’on pense déploiement : la Fondation e-Laad qui a été créée en 2010.

Il y aura à la fois le directeur de la Fondation mais aussi un métier très prisé pour l’avenir du déploiement des bornes de recharge et de l’électro-mobilité… c’est le métier d’opérateur avec le fondateur de The New Motion.

Toujours à propos des Pays-Bas, il y aura aussi un entrepreneur, avec un témoignage très intéressant, pour le développement de bornes de recharge rapides dans des stations services. Ceci illustrera un modèle extrêmement différent de celui de la France. Nous allons nous inspirer de ces modèles et comprendre comment ils s’y sont pris…

Outre ces deux pays à l’honneur, la Commission Européenne sera également très présente ?

Laure Chapuis, conseillère du Vice-président en charge des transports, le Commissaire Européen Siim Kallas, sera l’un des deux intervenants de la Commission aux Assises.

L’an dernier, nous avions eu Olivier Onidi qui était venu présenter le projet de Directive CPT qui avait à peine 15 jours.

Aujourd’hui, ce projet à suivi un long chemin, pas toujours tranquille, et nous avons l’honneur d’accueillir la conseillère du Vice-président en charge des transports, le Commissaire Européen Siim Kallas. Ce sera donc le cabinet de Siim Kallas qui sera représenté en la personne experte des bornes de recharge et du suivi du projet de Directive, Laure Chapuis, qui fera l’introduction des Assises. En tant que partenaire officiel cette année, la Commission Européenne a souhaité repositionner « pourquoi » il était important « d’agir aujourd’hui pour mieux vivre demain ».

Ce sont bien les enjeux d’une mobilité décarbonée et le Zéro Emission qui ont mobilisé la construction de ce programme.

Le groupe Bolloré viendra également parler de son implantation à Londres où il a remporté un grand marché ?

Effectivement, nous avons le Directeur Général de IER Blue Solutions qui viendra expliquer en quoi consiste ce marché. Souvent lorsqu’on pense à IER Blue Solutions, on pense à l’autopartage Bolloré type Paris, Bluely ou Bordeaux.

En fait, Source London est sous un autre modèle, totalement différent. C’est un marché sans autopartage où il y a un déploiement de bornes très important : 1400 points de charge. Dans ce cadre là, le groupe Bolloré apparait donc comme un opérateur et c’est très intéressant car autour de ce métier se cristallise beaucoup de passion en ce moment.

Les constructeurs automobiles seront très présents lors de ces Assises. Ils continuent à miser sur le véhicule électrique malgré un démarrage timide des ventes ?

Cette année, nous avons quatre « poids-lourds » engagés dans l’électro-mobilité à travers une session qui s’intitule « l’engagement des constructeurs dans l’électro-mobilité : libre propos ».

Pourquoi ? Simplement parce que, souvent, lorsqu’on entend parler d’électro-mobilité on dit « Oh ! il n’y a pas beaucoup de ventes de voitures… ». Alors les chiffres sont ce qu’ils sont, l’engouement est là, les constructeurs investissent, chacun à leur façon, chacun dans leur style et… je leur ai demandé de venir témoigner.

Aujourd’hui, l’électro-mobilité est plus un centre de coût que de profit et pourtant ils y croient et chacun développe une philosophie et un « business model » qui est très spécifique.

BMW sera là avec un représentant de la marque BMW i3, la responsable du programme VE du Groupe Renault et Nissan également.

Enfin, et c’est vraiment une première pour la France, il y aura un représentant du groupe Volkswagen qui a sorti son 1er modèle purement électrique mi-décembre à Paris : la E-up. Celle-ci sera d’ailleurs présente aux Assises pour des essais.

Alors pour vous, 2013 était « l’année zéro » de l’électro-mobilité, 2014 sera vraiment « l’année 1 » du déploiement des Infrastructures de Charge. ?

Oui. Pourquoi ? Je prendrais pour commencer, un point qui a cristallisé beaucoup de critiques, ce sont les 50 millions du Grand Emprunt destinés au déploiement des bornes de recharges via le dispositif financier de l’ADEME.

Ce dispositif a été lancé en janvier 2013, donc un an après nous pouvons faire un bilan. C’est ce que nous ferons à travers des cartographies qui seront les premiers outils concrets de l’Observatoire du déploiement des infrastructures de recharges pour véhicules électriques que nous développons. 2014 sera l’année 1 du déploiement avec un chiffre de 6.500 bornes à ce jour qui devrait au moins doubler d’ici 2015.

Cet Observatoire sera présenté au cours de ces Assises ?

Oui, nous avions lancé l’idée de l’Observatoire en Juin dernier, lors d’un congrès ami, Innovative City Convention, qui a eu lieu à Nice.

Cette idée a continué à se nourrir de données, notamment pour savoir qui a déposé un dossier ? Avec combien d’argent ? Combien de bornes ? Quels départements ? Quels syndicats d’énergie ? Quelles régions ? Pour déployer quoi ? Avec quels types de prestataires ? etc…
Donc nous aurons ces premières informations sur l’utilisation des fonds publics dans le déploiement.

3èmesAssises des Infrastructures de Charge – En savoir plus

S’inscrire aux Assises

Télécharger le programme complet

Le site des Assises

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – une conductrice de Tesla Model 3 instructive
Vidéo de présentation de K-Motors
Toutes les vidéos