← Revenir aux actualités

Essai Toyota Prius rechargeable – L’hybride branchée ! Rédigé par le 20 Sep 2012 à 00:00 0 commentaires

Déjà commercialisée depuis le début de l’année au Japon et en Amérique du Nord, la Toyota Prius hybride rechargeable fait son entrée ce mois-ci dans les concessions françaises et vient agrandir la famille Prius jusqu’ici constituée de la Prius classique et de la récente Prius +.

Mais quelles différences techniques par rapport à ses jumelles et quel comportement routier ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir à travers cet essai.

Une Prius qui se recharge sur le secteur

La Toyota Prius hybride rechargeable s’inspire très largement de sa grande en reprenant la même motorisation associant un moteur essence 1.8 l à cycle Aktinson de 99 ch à un moteur électrique de 60 Kw (82 ch).

C’est donc sur la partie batteries que les changements sont les plus importants puisque la Prius hybride rechargeable troque le pack Ni-Mh 1.3 kWh de la Prius classique pour un pack lithium-ion de 4.4 kWh capable de se recharger lors des phases de freinage et de décélération mais aussi via une prise secteur en 1h30/2h00.

L’augmentation de la capacité du pack batteries permet également d’accroitre l’autonomie électrique qui passe à 25 km selon les données du constructeur contre 2 km seulement pour une Prius classique. Certains pourront trouver cette autonomie insuffisante mais selon Toyota, qui a testé près de 600 véhicules de pré-série à travers le monde dont 200 en Europe, celle-ci correspond à la majeure partie des trajets.

D’un point de vue esthétique, mise à part la trappe de rechargement situé sur l’aile arrière droite, il sera difficile de discerner la Prius hybride rechargeable d’un hybride classique. On notera tout de même la présente de quelques éléments exclusifs : finition chrome satiné sur les poignées de portes, les bandeaux avant et arrière et l’instrumentation, logo « plug-in hybrid », projecteurs avant légèrement bleutés et peinture « bleu céleste métallisé ».

Les modes de conduite

A l’usage, la Prius hybride rechargeable propose trois modes de conduite sélectionnables via des boutons situés à côté du levier de vitesse.

Le premier, HV/EV, permet de passer du mode hybride (HV) au mode tout électrique (EV) et inversement. En mode HV, la Prius rechargeable se comporte comme une Prius classique et gère automatiquement l’usage du moteur thermique et/ou électrique.

En mode EV, le véhicule roule en mode 100 % électrique et peut ainsi parcourir jusqu’à 25 km sans émissions. Attention néanmoins à ne pas solliciter trop de puissance sinon le système activera automatiquement le moteur thermique pour renforcer l’électrique. De même, le moteur électrique ne peut agir seul que jusqu’à 85 km/h selon les données constructeur même si nous sommes parvenus à monter jusqu’à 93 km/h lors de notre essai. Oubliez donc un usage 100 % électrique sur autoroute comme cela peut être le cas avec l’Ampera ou la Volt.

Ensuite, il y a le mode EV-City qui reprend les caractéristiques du mode EV mais l’élargit en tolérant des accélérations plus franches sans faire appel au moteur essence.

Enfin, le mode Eco peut être activé en parallèle des modes HV/EV et EV-City et permet de limiter la réponse de l’accélération et d’optimiser le fonctionnement de la climatisation. Objectif : limiter la consommation de carburant.

A noter également la présence d’un mode B, sélectionnable via la boîte de vitesse, qui permet de renforcer la puissance du frein moteur pour récupérer davantage d’énergie. Un mode particulièrement utile lors des phases de descentes importantes par exemple.

Une charge facile sur une prise domestique en 1h30

La Prius rechargeable est livré avec un câble de type X logé dans un compartiment spécialement prévu à cet effet sous le plancher du coffre. En d’autres termes, elle peut être rechargée sur une prise de courant domestique conforme aux normes en vigueur sans nécessiter de borne de charge dédiée.

Et pour accompagner ses clients et répondre à leurs questions liées à l’installation électrique, Toyota a établi un accord avec Sodetrel, une filiale spécialisée du groupe EDF.

Côté coût, Toyota annonce un prix de charge variant de 0.4 à 0.59 € TTC selon les tarifs heures creuses / pleines. Le temps de charge complet annoncé par Toyota et d’1h30. A noter que la Prius rechargeable est équipée d’un programmateur permettant de différer la charge et bénéficier plus facilement des tarifs heures creuses.

D’un point de vue pratique, et comme la Prius rechargeable n’est pas seulement destinée à être rechargée à domicile, on regrettera que le GPS intégré ne propose pas les bornes de recharge à proximité d’autant qu’avec 25 km d’autonomie, le besoin de charge est beaucoup plus fréquent que sur des modèles tout électriques comme l’i-MiEV.

La petite anecdote Auto Bleue

Détenteurs d’une carte Auto Bleue, nous avons voulu tester la charge sur l’une des bornes accessibles pour les particuliers au sein de la Métropole Nice Côte d’Azur. Nous sommes malheureusement partis bredouilles car la forme coudée de la prise domestique de la Prius rechargeable est impossible à connecter sur la borne dont la trappe ne laisse pas suffisamment d’espace pour le branchement… La solution aurait été d’utiliser une petite rallonge mais nous n’avions pas cela à portée de main…

2.1 l/100 km – Mythe ou réalité

Abordons à présent la question qui fâche concernant les 2.1 l/100 km de consommation annoncés par Toyota : info ou intox ? En fait, en dehors de la conduite de l’utilisateur, tout va dépendre de la fréquence à laquelle le véhicule est rechargé.

Prenons plusieurs hypothèses :

Hypothèse 1 – Mr X parcourt 40 km par jour aller-retour pour aller travailler. Bénéficiant d’une place équipée d’une borne de recharge à son domicile et à son travail, il utilise exclusivement le mode EV et affiche donc une consommation de carburant nulle.
Hypothèse 2 – Mr Y réalise un Nice – Lyon avec sa Prius rechargeable sans réaliser de recharges intermédiaires. Dans ce cas, on obtiendra davantage les performances d’une Prius classique avec une consommation moyenne réelle de 4 à 5 l/100 km.

Nous avons cité là deux extrêmes et, dans la réalité, les parcours sont beaucoup plus variés et il est donc difficile d’établir une moyenne. Sur le véhicule de prêt que nous avons pu tester durant une journée l’ordinateur de bord indiquait une consommation moyenne globale de 2.6 l/100 km avec environ 700 km au compteur.

Et pour celles et ceux qui veulent en savoir plus, ne manquez pas l’excellent rapport de la seconde année d’expérimentation des Prius rechargeables à Strasbourg auquel nous avons consacré un article il y a quelques semaines.


L’ordinateur de bord de la Prius rechargeable dresse un bilan mensuel de la consommation moyenne de carburant.


Ici la répartition entre utilisation de la motorisation électrique et hybride.

Note concernant l’autonomie

Lors de notre essai, nous avons pu parcourir 18 km d’une seule traite en tout électrique avec une batterie rechargée au ¾ ce qui laisse présager que les 25 km annoncés par Toyota ne sont pas fantaisistes.

Prius rechargeable – Une Prius tarif XXL

Abordons à présent le second sujet qui fâche : les tarifs de la Prius rechargeable. A ce jour, le véhicule est vendu hors bonus écologique à partir de 37.000 € TTC dans son premier niveau de finition, soit 9.000 € de plus qu’une Prius affichée à partir de 28.000 € TTC.

Après déduction du bonus écologique et même si la Prius rechargeable bénéficie d’une aide plus importante (5.000 € contre 2.800 € pour la Prius classique), la différence de prix initial reste de 6.800 € et sera difficile à amortir.

Par rapport à l’offre VHR concurrente, la Prius rechargeable est légèrement plus chère que la Volt et l’Ampera< tout en offrant beaucoup moins chère qu’une Volt ou une Ampera, qui s’affichent à près de 41.000 € TTC une fois le bonus écologique déduit, mais offre une autonomie moins importante (25 contre 80 km). Elle présente tout de même quelques avantages par rapport à ses deux rivales : meilleur niveau de finitions, cinq places au lieu de quatre, meilleure efficience du moteur thermique, réseau de distribution plus important et coffre 50 % plus volumineux…

Pour conclure

Associant le meilleur des deux mondes, la Prius rechargeable est à la fois une voiture électrique pour les courts trajets et une voiture full-hybride pour les plus longues distances.

Mais pour réellement bénéficier de l’agrément de conduite du tout électrique et réaliser un maximum d’économie de carburant, la Prius hybride rechargeable doit être rechargée le plus souvent possible : à domicile, au bureau, au supermarché, sur la voie publique, le temps d’un repas… d’où l’importance d’accélérer le développement de notre réseau d’infrastructures de charge…

Pour 2012, Toyota prévoit de vendre 500 Prius rechargeables avec un mix équilibré entre professionnels et particuliers. En 2013, les objectifs de vente du constructeur pour la France sont de 1.000 unités avec une clientèle professionnelle estimée à 71 %. A suivre…

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos