← Revenir aux actualités

Le Muses Mooville en direct du Salon des Maires Rédigé par le 25 Nov 2011 à 00:00 0 commentaires

Après une première présentation à Genève en début d’année, Muses revient au Salon des Maires à Paris pour exposer son concept électrique Mooville dont la commercialisation est attendue pour 2012.

Soutenu par le Conseil Général des Yvelines, ce petit véhicule électrique est destiné à des applications urbaines et a été conçu avec un cahier des charges proposé par Chronopost qui l’expérimente pour des livraisons du dernier kilomètre à Paris depuis quelques semaines.

En cours d’homologation dans la catégorie N1, le Mooville place le conducteur en position centrale et légèrement surélevée dans la cabine pour une meilleure visibilité de l’environnement et permettre au conducteur de toujours sortir côté trottoir pour assurer sa sécurité.

Batteries plomb interchangeables

Le véhicule embarque un pack batteries plomb de 96V – 14 kWh qui peut être retiré et remplacé en quelques minutes seulement grâce à un transpalette.

Une solution intéressante pour les opérateurs souhaitant assurer un service continu sans être perturbé pas le temps de charge d’autant que le coût d’un pack batterie plomb supplémentaire n’est pas excessif.

L’autonomie annoncée par le constructeur est d’environ 80 – 100 km et dépendra des conditions d’utilisation.

Roues motrices et directrices

Au niveau de la propulsion, ce n’est pas un mais quatre moteurs-roue électriques qui animent le concept Mooville et lui permettent d’atteindre les 90 km/h.

« Lorsque nous avons débuté le développement du véhicule, nous avions commencé par contacter Michelin pour son système Active Wheel. Ce dernier nous a rapidement fait comprendre que nous étions trop petit pour les intéresser » nous explique avec beaucoup d’humour Luc MICHEL, Président de Muses.

Du coup, la société française a fait sous traiter la fabrication des moteurs dans « un pays lointain » selon son propre cahier des charges. « L’enjeu n’est pas la puissance mais le couple, il nous fallait développer un véhicule capable de grimper sur des trottoirs et franchir des côtes avec la charge utile » nous précise Luc MICHEL.

Outre le fait d’intégrer un moteur électrique, chaque roue du Mooville est également directrice pour une meilleure maniabilité de l’engin.

Une plateforme unique pour cinq types de véhicule

Afin de limiter les coûts de fabrication, le Mooville utilise une plateforme commune pour proposer cinq types de véhicule avec des châssis courts (2m82) ou longs (3m82) :

Utilitaire pour les livraisons du dernier kilomètre avec une charge utile de 600 à 820 kg et un volume de 2 à 4 m3. A noter qu’en 2012, Muses présentera un modèle à 6 roues capable d’embarquer 14 m3 et un plancher permettant de charger facilement les palettes,
Transport de personnes : navette jusqu’à 7 places, véhicule auto-partage…
Transport de personnes à mobilité réduite
Véhicule « bureau » où un espace de travail (informatique, dossier, rangement…) sera aménagé à l’arrière. Une solution qui interessera les commerciaux.
Remorque autonome : toujours motorisée selon le même principe, elle pourra être utilisée dans les rues piétonnes où la circulation est interdite où se faire tracter derrière un Mooville classique.

Des attaches mécaniques pour transporter jusqu’à 8 véhicules

Autre concept innovant imaginé par Muses, un système d’attache mécanique permettant de relier jusqu’à 8 véhicules.

Muses destine principalement ce système à l’auto-partage où un seul chauffeur pourra assurer la redistribution des véhicules pour équilibrer les stations.

Lancement à la fin du premier trimestre 2012

Muses annonce le lancement du Mooville à la fin du premier trimestre 2012 et l’engin sera fabriqué sur son site de Conflans Sainte Honorine dans les Yvelines.

Les prix de vente ne sons pas encore arrêtés mais Muses annonce environ 21.000 € HT pour les versions utilitaires et 25.000 € HT pour les versions transport de personnes. Ces prix s’entendent hors bonus écologique (jusqu’à 5.000 € pour un véhicule N1) et surtout hors batteries. Celles-ci seront proposées en location mais Muses n’avance pas de tarifs pour le moment.

En terme de volume de production, Muses reste modeste mais réaliste et vise la fabrication de 125 véhicules en 2012 principalement destinés à la France. Le lancement du véhicule en Europe, prévu en 2013, marquera la montée en cadence de la production et Muses a pour objectif la fabrication de 5.000 véhicules en 2015.

Bref, derrière un aspect de prime abord assez banal, le concept Mooville mérite le détour et cache de nombreuses innovations. Ceux qui n’ont pas pu le découvrir à Paris pourront le découvrir la semaine prochaine au salon Solutrans à Lyon dans sa version utilitaire châssis long…

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos
Newsletter