← Revenir aux actualités

Les dernières avancées du plan national de développement des infrastructures de charge en France Rédigé par le 14 Avr 2010 à 00:00

Jean-Louis BORLOO, ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le Climat et Christian ESTROSI, ministre chargé de l’Industrie, ont annoncé, le mardi 13 avril 2010, les dernières avancées du plan national de développement des infrastructures de charge.

Cette annonce fait suite à la présentation du 1er octobre 2009 du plan national pour favoriser le développement des voitures électriques et hybrides rechargeables.

Douze agglomérations pilotes pour s’équiper dès 2010

En France, 12 agglomérations pilotes vont déployer une première vague d’infrastructures de charge en 2010 : Bordeaux, Grenoble, Rennes, Nice, Angoulême, Aix-en-Provence, Orléans, Paris, Rouen, Strasbourg, le Havre et le Grand Nancy.

Des bornes de recharge sur les aires d’autoroutes et les centres commerciaux

Les Sociétés Françaises d’Autoroutes se sont engagées, dans le cadre du renouvellement en 2010 des contrats de plan quinquennaux avec l’Etat, à équiper en recharge lente ou semi-rapide le stationnement sur les aires de services en agglomération et, le cas échéant, à faciliter les investissements (recharge rapide, voire échange de batterie) en station sous concédée.

La fédération du commerce et de la distribution (FCD) étudie également l’opportunité de l’installation de prises sur les places de parking des centres commerciaux.

Par ailleurs, deux acteurs privés se sont déclarés interessés pour l’établissement et l’exploitation de points de recharges: EDF et Better Place qui répondront aux appels d’offre des collectivités et apporteront leur expértise.

Un déploiement qui décollera réellement en 2015

Selon le gouvernement, le développement des infrastructures ne s’accélera qu’en 2015, lorsque les offres commerciales seront abondantes et la capacité des véhicules mieux connue.

De début 2012 à 2015, on passerait suivant les projections actuelles de 18 750 prises à 75 000 prises. Après 2015, le rythme des ventes s’accélérant, les déploiements d’infrastructures devraient également croître plus rapidement.

Le scénario français de développement du véhicule électrique et hybride rechargeable prévoit aujourd’hui la création de 900 000 points de recharge privés et 75 000 points de recharge accessibles au public dès 2015, portés à 4 millions de points de recharge privés et 400 000 points de recharge publics en 2020.

A l’horizon 2020, le marché pour les fabricants d’infrastructures est estimé à 200 millions d’euros par an, sur la base d’un objectif d’un parc de 2 millions de voitures électriques.

Un livre vert publié en octobre 2010

L’Etat confiera à un parlementaire la préparation d’un livre vert répondant aux demandes d’information et de soutien des collectivités locales pour octobre 2010 et qui abordera notamment :

· la spécification technique des bornes qui sera arrêtée en septembre 2010 par un groupe de travail piloté par EDF ;
· les standards de facturation et de relation client destinés à assurer l’interopérabilité qui seront, eux aussi, définis en septembre dans le cadre d’un groupe de travail sur le système monétique ;
· les solutions de gestion de la pointe de consommation du réseau électrique avec notamment la recommandation de « privilégier les systèmes de recharge lente et lors des creux de consommation des véhicules électriques en prenant en compte l’intégration croissante des énergies renouvelables dans le système électrique.».

Ce document précisera également des informations opérationnelles servant de guide de déploiement et qui reprendrait un planning type, les types d’infrastructures à implanter, les éléments à prendre en compte pour le juste dimensionnement des infrastructures de charge, les rôles des acteurs.

Le grand emprunt pourra par ailleurs constituer un vecteur de soutien pour les investissements initiaux des collectivités en matière de bornes de recharge.

Dans son dossier de presse, le gouvernement donne d’ores et déjà une estimation. Ainsi, pour une ville de 100.000 habitants, il faudrait à l’horizon 2020 environ 800 points de recharge publics, situés essentiellement dans les parkings :

· En charges lentes (3kVA), 120 lieux avec en moyenne 3 bornes (6 prises) selon un coût complet maximal de 4000 € par prise ;
· En charges semi-rapides (24 kVA), 36 lieux avec en moyenne 2 bornes, selon un coût complet maximal de 25000 € par borne complète.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Christophe PDG d’Eccity Motocycles, écologiste affirmé & expert en VE et 2 roues
Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Toutes les vidéos