← Revenir aux actualités

Notre essai de la F-City en libre-service à Antibes Rédigé par le 12 Avr 2010 à 00:00 0 commentaires

Nous nous sommes rendus chez VU-Log pour vous proposer de découvrir plus en détails la voiture électrique F-City, mise en service depuis fin mars dans les rues d’Antibes, et l’intégration du système VU-Log.

Essai du véhicule

Après quelques minutes d’explications et de prise en main, nous voilà partis pour arpenter les rues d’Antibes avec la F-City.

Le tableau bord est représenté par un écran numérique, plutôt imposant, qui permet au conducteur de visualiser facilement les différentes indications : vitesse, capacité batterie, heure… Au niveau des équipements, on retrouve vitres électriques, chauffage, verrouillage centralisé et même un avertisseur spécial piéton, beaucoup moins « agressif » que le klaxon standard…

Côté rangement, il y a de la place avec un coffre très spacieux à l’arrière, d’une capacité de 410 litres, et aussi des espaces à l’avant, de quoi permettre aux utilisateurs de déposer leurs affaires sans contraintes.

Un véhicule adapté au libre-service en centre-ville

Avec son moteur électrique de 8 Kw, la F-City se faufile sans difficultés dans la circulation. Au niveau du franchissement en côte, l’accélération est évidemment réduite mais la voiture grimpe à une allure correcte (50 km/h). Son petit gabarit, 2,5 m de long et 1,6 m de large, associé à une excellente visibilité sont également des points forts qui facilitent le stationnement et limitent les risques d’accrochage.

Côté autonomie, nous avons parcouru une vingtaine de kilomètres durant notre essai en consommant environ 20 % de la capacité des batteries ce qui tend à confirmer l’autonomie de 80 à 100 km annoncée par le constructeur.

Bref, on sent vraiment que la F-City a été conçue pour des applications libre-service : prise en main rapide, conduite agréable, bonne maniabilité, freinage efficace, excellente visibilité… En revanche, les capacités du véhicule seront sans doute limitées s’il doit passer par des voies rapides ou des périphériques. C’est notamment le cas d’Autolib où la F-City est éliminée d’office puisque l’appel d’offre indique qu’une homologation voiture particulière (M1) est obligatoire… La F-City se situe dans la catégorie des quadricycles lourds…

On peut donc s’interroger sur la cible du véhicule qui n’intéressera sans doute pas le particulier en raison d’un prix trop élevé, 33.000 € HT, essentiellement du aux batteries Ni-Mh Saft et à une production en petite série. Du côté des collectivités et des entreprises, elles risquent de se tourner vers les futures voitures électriques des grands constructeurs qui auront de meilleures performances pour un prix quasi-équivalent. Reste donc la « niche » du libre-service en centre-ville sur laquelle doit se concentrer la F-City, mais le marché tarde à décoller dans l’hexagone…

Intégration du système VU-Log

La réservation s’effectue par téléphone ou Internet. Pour accéder au véhicule, l’utilisateur passe son badge au niveau de la portière pour le déverrouiller.

A l’intérieur du véhicule, un écran tactile, spécifique au système VU-Log, est situé à gauche du conducteur. Nouveautés : il est en couleurs, propose une carte GPS ainsi qu’un bouton « help » permettant, en cas de problème, d’être directement mis en relation à une assistance téléphonique. Parmi les fonctionnalités existantes, on retrouvera la distance parcourue, le temps d’utilisation mais aussi la possibilité pour le conducteur de déclarer un incident en fin d’utilisation (saleté, détérioration, disfonctionnement…).

Pour l’instant, le véhicule n’est pas encore « lâché dans la nature » puisque VU-Log est en train de valider l’intégration du système dans la voiture. « Nous avons commencé notre campagne d’essais auprès de nos clients, avec un très bon retour de leur part en terme de confort et d’agrément de conduite par rapport à la génération précédente, des Effedi Maranello » nous explique Séverine Garcia, responsable marketing de VU-Log.

Il faut dire que la F-City est homologuée en catégorie quadricycle lourd tandis que les Maranello sont en quadricycle léger, d’où cette différence de puissance, qui passe du simple au double. VU-Log est d’ailleurs en train de se séparer d’une partie de son parc de Maranello pour mettre en service des véhicules électriques de nouvelle génération.

« Antibes est notre laboratoire d’essais et nous désirons pouvoir tester notre système sur différents types de véhicules électriques en partenariat avec les constructeurs… » nous précise Severine Garcia. D’autant que VU-Log devrait annoncer l’inauguration d’un nouveau service en Ile-de-France dans les jours

partager cette actualité sur :

Commentaires

Laisser un commentaire

Veuillez noter s'il vous plaît*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – une conductrice de Tesla Model 3 instructive
Présentation de Stations-e lors du Printemps des territoires 2021
Toutes les vidéos