← Revenir aux actualités

SIM-Drive veut proposer une voiture électrique à 12000 € en 2013 Rédigé par le 29 Août 2009 à 00:00

Une société japonaise va mettre sa technologie de châssis à roues motorisées à la disposition des constructeurs, en échange de leur participation industrielle et de leur soutien à la R&D. Objectif de ce modèle collaboratif : une voiture électrique à 12.000 euros en 2013.

Développer une voiture électrique qui coûtera 12.000 euros (hors batterie) ? C’est l’ambition de la toute nouvelle société japonaise SIM-Drive, créée le 20 août par le professeur Hiroshi Shimizu de l’Université Keio. Ce spécialiste des voitures électriques a développé une technologie de châssis à roues motorisées (un peu comme le concept de Michelin) qui permettrait selon lui de produire un modèle accessible offrant une autonomie de 300 km en 2013.

Cette technologie et les compétences réunies par sa société seront mises à la disposition des constructeurs et des équipementiers qui le souhaitent, en échange de leur expérience industrielle et d’une contribution financière à la poursuite des travaux de recherche.

« Il s’agit d’un modèle de développement ouvert et coopératif », a expliqué lors d’une conférence de presse à Tokyo le professeur Shimizu, qui a à son actif 30 années de recherche dans les voitures électriques et a conçu pas moins de huit prototypes fonctionnels. A son actif on citera l’Eliica, un concept original équipé de 8 moteurs roues et ayant enregistré un record de vitesse à 370 km/h !!!

« Je suis certain que grâce à la technologie que nous avons mise au point, il sera possible de développer une automobile qui, produite en masse, coûtera moins de 1,5 million de yens » (12.000 euros au cours actuel), a-t-il poursuivi. Ce tarif ne comprend pas la batterie qui serait payée séparément en plusieurs échéances comme l’est actuellement l’essence en fonction de la consommation, a-t-il précisé.

M. Shimizu a conçu une plate-forme radicalement différente de celles des véhicules actuels. Au lieu d’être mues par un moteur central, les roues sont elles-mêmes unitairement motorisées, ce qui, selon le codéveloppeur du concept, Takashi Takano, « permet de diviser par deux l’énergie requise ».

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Pink Style 50 cc et Pink Style Plus 125 cc
Mobilité électrique et Smart Grid – Retour d’expérience SAP
Toutes les vidéos