Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 25/05/2020 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1448 fois - 4 commentaires


Un plan de soutien à l’automobile favorable à l’électrique


Signe de l’importance particulièrement stratégique du secteur automobile, c’est le Président de la République qui doit présenter demain le plan de soutien à la filière. Une filière automobile en très grande difficulté avec l’effondrement des ventes (-89% en avril) lié à la fermeture des concessions suite à la crise du Covid-19. Une crise qui est venue frapper un secteur déjà fragilisé au niveau européen par les gigantesques investissements réalisés par les constructeurs afin de rendre leurs véhicules plus propres afin de se conformer notamment à la nouvelle réglementation européenne en matière d’émission de CO2.
Une réglementation dont l’entrée en application ne sera pas repoussée car la crise sanitaire n’a pas éloigné l’urgence climatique. Même si le plan de soutien que présentera Emmanuel Macron sera beaucoup plus large car il s’agit de préserver en France 400 000 emplois directs et 900 000 avec les services, un grand nombre de mesures devrait favoriser le développement de la mobilité électrique. Selon le quotidien Aujourd’hui en France, généralement bien informé, ce plan devrait prévoir une forte augmentation du bonus écologique, ainsi qu’un élargissement de la prime à la conversion.



Le bonus écologique porté à 8 000 € ?

Pour favoriser l’acquisition d’un véhicule électrique et compenser en partie son surcoût par rapport à un véhicule thermique, le gouvernement a mis en place le système du bonus/malus écologique. Actuellement, le bonus pour l’achat d’une voiture électrique par les particuliers est de 6 000 € et il pourrait demain grimper à 8 000 €. Pour les entreprises, le bonus avait été raboté au 1er janvier 2020 pour être limité à 3 000 €. Le gouvernement devrait revenir sur cette mesure pour porter son montant à 5 ou 6 000 €. Une mesure particulièrement importante lorsque l’on sait qu’en février (le dernier mois avant la crise), l’achat de véhicules électriques par les professionnels avait représenté 56% du marché.
Arrêté il y a plusieurs années, le bonus écologique pour l’acquisition d’un véhicule hybride-rechargeable devrait également faire son retour avec une prime qui pourrait aller jusqu’à 2 000 €. Par ailleurs, le plan de soutien devrait aussi comporter de nouvelles incitations au déploiement de bornes de recharge. La Banque des Territoires (branche de Caisse des Dépôts) serait notamment mise à contribution en abondant un fond qui avancerait, à des conditions avantageuses, les frais d’installation aux copropriétés. Par ailleurs, le Ministre des Transports avait annoncé il y a quelques jours sa volonté d’accélérer le déploiement de bornes de recharge publiques sur l’hexagone, avec un accent mis en particulier sur l’installation de bornes de charge rapide sur les autoroutes.



Une prime à la conversion élargie

Le plan de soutien à la filière automobile ne peut se contenter de mesures destinées à favoriser la mobilité électrique, d’autant plus que sur les 400 000 voitures actuellement en stock chez les constructeurs, 96 % sont des véhicules thermiques. Mais outre les mesures générales de report de charge ou de garanties prêts, une disposition concerne en partie les véhicules propres. Il s’agit de l’élargissement de la prime à la conversion qui permet de faciliter l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion contre la mise au rebut d’un véhicule plus ancien et polluant.
Cette prime devrait être portée à 2 000 €, contre 1 500 actuellement € pour les ménages modestes, et à 4 000 € contre 3 000 € pour les ménages très modestes. Elle serait également élargie avec un assouplissement des critères d’éligibilité puisque seraient désormais inclus les voitures arborant la vignette Crit’air 3 pour les ménages très modestes et Crit’air 4 pour les autres. Des mesures qui ont pour vocation à relancer la demande en incitant les particuliers à acheter des modèles neufs ou récents, plus vertueux pour l’environnement. Elles pourraient d’ailleurs être bientôt complétées par la reprise de certaines propositions émises par Convention citoyenne pour le climat.




Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bonus écologique | Prime à la conversion | Transition écologique | Filière automobile
Catégories : Aides financières |

Commentaires

Posté le 25-05-2020 à 09:30:45 par JerDB

D’où vient tout cet argent subitement disponible ? Ne va-t-on pas regretter toutes ces mesures ? Qui va payer au final ?

Posté le 25-05-2020 à 10:55:49 par Christophe

Plan totalement en incohérence avec la Stratégie Nationale Bas Carbone pourtant présentée par le même gouvernement : http://avem.fr/actualite-la-france-maintient-le-cap-vers-une-societe-neutre-en-carbone-7995.html
Pour atteindre la neutralité carbone, il faut diviser par 9 le parc en circulation.
Cette division permet aussi de réduire la pollution.
Donc les véhicules ne peuvent plus être la propriété d’un individu mais doivent être partagés.
De plus il faut favoriser l’utilisation des moyens les plus efficients en fonction du déplacement et sortir de l’usage quasi exclusive de la voiture qui plus est seul dedans.

Avec notre président, le monde d’après c’est les anciennes recettes qui ne marchent pas et qui nous ont emmené dans le mur.

Posté le 25-05-2020 à 13:02:01 par Daniel

@ Christophe
La pandémie en cours jette un sérieux doute sur le partage des véhicules. Et comme on ne sait pas, ou pas encore, si cette pandémie sera momentanée ou saisonnière ...

Posté le 25-05-2020 à 16:51:57 par Christophe

@Daniel
C’est sûr que si nous ne faisons rien cette pandémie ou une autre sera régulière.
C’est bien la pression de l’homme sur son environnement qui est à l’origine de cette pandémie ou des autres à venir.
En l’occurrence, la voiture est bien l’arme de destruction massive utilisée par l’homme dans ses atteintes à l’environnement en étant un gros fourvoyeur de GES et en lui permettant de coloniser de plus en plus d’espaces naturels.
Mais on voit que les adeptes de cette expansion trouvent toujours des excuses pour ne pas se remettre en question, la grande majorité des déplacements faisant moins de 10 km nul besoin d’une voiture partagée ou non. Donc il est tout à fait possible de réduire drastiquement l’usage de la voiture et donc le parc en circulation sans que la pandémie actuelle ou les futures ne posent de problèmes dans le cadre de l’utilisation de voitures partagées (avec un temps d’attente d’au moins 3 h entre deux usagers on a déjà énormément réduit le risque pour le suivant).



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Une version 100% électrique pour la nouvelle Citroën C4
Citroën vient de présenter sa nouvelle C4 qui, outre les modèles essence ou diesel, aura également une déclinaison 100% électrique. Avec la ë-C4, la marque aux chevrons...
La Citroën Ami - 100 % ëlectric fait son entrée chez Darty
Pour répondre aux nouvelles attentes de la mobilité urbaine, Citroën a lancé l’Ami – 100% ëlectric, un quadricycle léger de 2,41 m de long, ce qui facilite son...
Avec Enel, un mois de recharge illimitée dans toute l’Europe pour 30 euros
Si vous envisagez de partir en itinérance en Europe avec votre véhicule électrique durant le mois de juillet, l’offre promotionnelle d’Enel est susceptible de vous...
Opel dévoile son SUV 100% électrique
Opel vient de dévoiler la seconde génération du Mokka qui sera le premier véhicule de l’histoire de la marque à être disponible en version 100% électrique dès son entrée...
Peugeot ouvre une boutique éphémère pour promouvoir la mobilité électrique
Chopard Groupe Automobile, qui depuis un an et demi commercialise les marques du Groupe PSA sur la Côte d’Azur, vient d’ouvrir une boutique éphémère au sein du centre...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact