Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 25/05/2020 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1991 fois - 6 commentaires


Un plan de soutien à l’automobile favorable à l’électrique


Signe de l’importance particulièrement stratégique du secteur automobile, c’est le Président de la République qui doit présenter demain le plan de soutien à la filière. Une filière automobile en très grande difficulté avec l’effondrement des ventes (-89% en avril) lié à la fermeture des concessions suite à la crise du Covid-19. Une crise qui est venue frapper un secteur déjà fragilisé au niveau européen par les gigantesques investissements réalisés par les constructeurs afin de rendre leurs véhicules plus propres afin de se conformer notamment à la nouvelle réglementation européenne en matière d’émission de CO2.
Une réglementation dont l’entrée en application ne sera pas repoussée car la crise sanitaire n’a pas éloigné l’urgence climatique. Même si le plan de soutien que présentera Emmanuel Macron sera beaucoup plus large car il s’agit de préserver en France 400 000 emplois directs et 900 000 avec les services, un grand nombre de mesures devrait favoriser le développement de la mobilité électrique. Selon le quotidien Aujourd’hui en France, généralement bien informé, ce plan devrait prévoir une forte augmentation du bonus écologique, ainsi qu’un élargissement de la prime à la conversion.



Le bonus écologique porté à 8 000 € ?

Pour favoriser l’acquisition d’un véhicule électrique et compenser en partie son surcoût par rapport à un véhicule thermique, le gouvernement a mis en place le système du bonus/malus écologique. Actuellement, le bonus pour l’achat d’une voiture électrique par les particuliers est de 6 000 € et il pourrait demain grimper à 8 000 €. Pour les entreprises, le bonus avait été raboté au 1er janvier 2020 pour être limité à 3 000 €. Le gouvernement devrait revenir sur cette mesure pour porter son montant à 5 ou 6 000 €. Une mesure particulièrement importante lorsque l’on sait qu’en février (le dernier mois avant la crise), l’achat de véhicules électriques par les professionnels avait représenté 56% du marché.
Arrêté il y a plusieurs années, le bonus écologique pour l’acquisition d’un véhicule hybride-rechargeable devrait également faire son retour avec une prime qui pourrait aller jusqu’à 2 000 €. Par ailleurs, le plan de soutien devrait aussi comporter de nouvelles incitations au déploiement de bornes de recharge. La Banque des Territoires (branche de Caisse des Dépôts) serait notamment mise à contribution en abondant un fond qui avancerait, à des conditions avantageuses, les frais d’installation aux copropriétés. Par ailleurs, le Ministre des Transports avait annoncé il y a quelques jours sa volonté d’accélérer le déploiement de bornes de recharge publiques sur l’hexagone, avec un accent mis en particulier sur l’installation de bornes de charge rapide sur les autoroutes.



Une prime à la conversion élargie

Le plan de soutien à la filière automobile ne peut se contenter de mesures destinées à favoriser la mobilité électrique, d’autant plus que sur les 400 000 voitures actuellement en stock chez les constructeurs, 96 % sont des véhicules thermiques. Mais outre les mesures générales de report de charge ou de garanties prêts, une disposition concerne en partie les véhicules propres. Il s’agit de l’élargissement de la prime à la conversion qui permet de faciliter l’acquisition d’un véhicule neuf ou d’occasion contre la mise au rebut d’un véhicule plus ancien et polluant.
Cette prime devrait être portée à 2 000 €, contre 1 500 actuellement € pour les ménages modestes, et à 4 000 € contre 3 000 € pour les ménages très modestes. Elle serait également élargie avec un assouplissement des critères d’éligibilité puisque seraient désormais inclus les voitures arborant la vignette Crit’air 3 pour les ménages très modestes et Crit’air 4 pour les autres. Des mesures qui ont pour vocation à relancer la demande en incitant les particuliers à acheter des modèles neufs ou récents, plus vertueux pour l’environnement. Elles pourraient d’ailleurs être bientôt complétées par la reprise de certaines propositions émises par Convention citoyenne pour le climat.




Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bonus écologique | Prime à la conversion | Transition écologique | Filière automobile
Catégories : Aides financières |

Commentaires

Posté le 25-05-2020 à 09:30:45 par JerDB

D’où vient tout cet argent subitement disponible ? Ne va-t-on pas regretter toutes ces mesures ? Qui va payer au final ?

Posté le 25-05-2020 à 10:55:49 par Christophe

Plan totalement en incohérence avec la Stratégie Nationale Bas Carbone pourtant présentée par le même gouvernement : http://avem.fr/actualite-la-france-maintient-le-cap-vers-une-societe-neutre-en-carbone-7995.html
Pour atteindre la neutralité carbone, il faut diviser par 9 le parc en circulation.
Cette division permet aussi de réduire la pollution.
Donc les véhicules ne peuvent plus être la propriété d’un individu mais doivent être partagés.
De plus il faut favoriser l’utilisation des moyens les plus efficients en fonction du déplacement et sortir de l’usage quasi exclusive de la voiture qui plus est seul dedans.

Avec notre président, le monde d’après c’est les anciennes recettes qui ne marchent pas et qui nous ont emmené dans le mur.

Posté le 25-05-2020 à 13:02:01 par Daniel

@ Christophe
La pandémie en cours jette un sérieux doute sur le partage des véhicules. Et comme on ne sait pas, ou pas encore, si cette pandémie sera momentanée ou saisonnière ...

Posté le 25-05-2020 à 16:51:57 par Christophe

@Daniel
C’est sûr que si nous ne faisons rien cette pandémie ou une autre sera régulière.
C’est bien la pression de l’homme sur son environnement qui est à l’origine de cette pandémie ou des autres à venir.
En l’occurrence, la voiture est bien l’arme de destruction massive utilisée par l’homme dans ses atteintes à l’environnement en étant un gros fourvoyeur de GES et en lui permettant de coloniser de plus en plus d’espaces naturels.
Mais on voit que les adeptes de cette expansion trouvent toujours des excuses pour ne pas se remettre en question, la grande majorité des déplacements faisant moins de 10 km nul besoin d’une voiture partagée ou non. Donc il est tout à fait possible de réduire drastiquement l’usage de la voiture et donc le parc en circulation sans que la pandémie actuelle ou les futures ne posent de problèmes dans le cadre de l’utilisation de voitures partagées (avec un temps d’attente d’au moins 3 h entre deux usagers on a déjà énormément réduit le risque pour le suivant).

Posté le 04-08-2020 à 10:56:37 par vynce

@christophe beaucoup de poncifs "escrologistes" et de lyrisme !

la voiture est bien l’arme de destruction massive utilisée par l’homme dans ses atteintes à l’environnement en étant un gros pourvoyeur de GES et en lui permettant de coloniser de plus en plus d’espaces naturels.(je vois plus des bulldozers et excavateurs que "ma petite auto" pour coloniser la "nature" l’homme a toujours lutté contre la nature non?
Vous pensez pas que les cargos, supertankers, et avions sont plus impactants,que nos petits véhicules particuliers ? Sans parler des manoeuvres militaires et envois de fusées.
Des véhicules utilitaires partagés avec ou sans grippe internationale car l’argument statistique des 10 kilomètres de trajet quotidien , à aucun moment vous ne remettez en cause le véritable problème: la recherche de profit à tout prix et l’anticommunisme primaire qui va avec! Une seule chose doit être partagé Le progrès ! La fusion ou l’hydrogène permettrait une amélioration globale. Mais les mesures proposées sont archaïques et surtout hypocrites
Pourquoi devrais je partager mon véhicule ? Les actionnaires partagent ils leurs dividendes !!!

Posté le 04-08-2020 à 14:46:32 par Christophe

@vynce
"Vous pensez pas que les cargos, supertankers, et avions sont plus impactants,que nos petits véhicules particuliers ?"
https://www.ademe.fr/expertises/mobilite-transports/chiffres-cles-observations/chiffres-cles la voiture est bien le principal contributeur des émissions françaises
Voir le lien indiqué précédemment : "transport : 30 % (qui intègre le transport de personnes) soit 137 Mt en valeur absolue – à atteindre 4 ("décarbonation complète (à l’exception du transport aérien domestique)") soit une division par 40 environ"
Ce reportage est très intéressant et montre pourquoi il n’est pas envisageable pour l’heure de décarboner le transport aérien domestique vital : https://www.france.tv/france-5/les-avions-du-bout-du-monde/1845541-polynesie-le-pilote-des-atolls.html



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Vers une extension des Zones à Faibles Émissions
Lors de la dernière réunion du Conseil National de l’Air organisée le 18 novembre, la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a confirmé la volonté du...
Renault va convertir son usine de Flins à l’économie circulaire
Située dans les Yvelines, l’usine de Flins est l’un des sites emblématiques de Renault. Il est notamment le site de production unique du best-seller de la mobilité...
Les utilisateurs témoignent en vidéo sur la chaîne YouTube de l’AVEM
Chers lectrices et lecteurs de l’AVEM, Aujourd’hui, nous inaugurons la rubrique « les utilisateurs témoignent » de notre chaîne YouTube. A travers cette nouvelle...
Fastned sur le point d’arriver sur les autoroutes françaises avec ses bornes de recharge rapide
Depuis l’arrêt de pratiquement toutes les bornes de recharge du réseau Corri-Door, les autoroutes françaises manquent cruellement de bornes de recharge rapide pour...
Nissan présente le nouveau Nissan Note
Nissan a dévoilé mardi le nouveau Nissan Note qui sera proposé exclusivement avec la motorisation électrique e-Power. Une motorisation qui se trouve au cœur de la...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact