Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 24/01/2020 à 09:11 par Philippe Schwoerer - Lu 3593 fois - 27 commentaires


Témoignage : 17.000 km en Kia e-Soul sur 6 mois


Infirmière dans le département des Bouches-du-Rhône, Sonia Martins utilise une voiture électrique depuis 7-8 ans pour ses besoins professionnels et personnels. Une Nissan Leaf de première génération a cédé la place à un Kia e-Soul en juillet 2019. Son compteur totalise déjà 17.000 kilomètres.

Des tournées quotidiennes de 120 km

« J’effectue des tournées quotidiennes d’environ 120 kilomètres pour rencontrer une vingtaine de patients. Je suis connu comme ‘l’infirmière à la voiture électrique’. Mes patients me reconnaissent par le bruit de la voiture quand j’arrive chez eux, ou plutôt l’absence de bruit d’un moteur essence ou diesel », indique Sonia Martins. « Lorsqu’elle était neuve, l’autonomie de 150 kilomètres de la Nissan Leaf me convenait, mais elle a progressivement chuté à une centaine de kilomètres au bout de 150.000 km. C’est insuffisant. Je suis même tombée en panne d’énergie sous la canicule. Une vraie catastrophe : j’ai dû finir ma tournée à pied ce jour-là », se souvient-elle.



Besoin de plus d’autonomie

Eprouvant le besoin de disposer de plus d’autonomie, Sonia Martins a cherché avec son mari une nouvelle voiture électrique. La Model 3 de Tesla a été envisagée, mais vite balayée du fait de son prix. « Nous avions aussi pensé à la nouvelle Nissan Leaf, mais pour le même budget nous avions une centaine de kilomètres d’autonomie en plus en optant pour une Kia. Je souhaitais au départ un e-Niro, mais l’attente de 6 mois au moins m’a fait lui préférer le e-Soul bien plus rapidement disponible », détaille notre interlocutrice. « Au départ, je ne trouvais pas ce modèle très beau, mais à l’usage il se montre vraiment très pratique », complète-t-elle.

Plus de voiture thermique

« En plus des 6.000 euros de l’Etat, nous avons bénéficié de 5.000 euros octroyés par le département des Bouches-du-Rhône pour l’achat d’une voiture électrique », se réjouit encore Sonia Martins. « La Nissan Leaf a été conservée, en dépannage, ou lorsque mon mari et moi avons chacun besoin d’une voiture. Il prend aussi régulièrement sa moto. Désormais, nous n’avons plus de voiture thermique ! », annonce-t-elle. « Mon mari a aussi une trottinette électrique que nous mettons dans le coffre du Kia e-Soul lors de nos longs déplacements. Elle est utilisée lorsqu’il faut recharger la batterie. Il branche alors la voiture à une borne souvent loin des centres d’intérêt et des commerces et nous rejoint plus rapidement avec la trottinette », illustre-t-elle.



Recharge à la maison au quotidien

« Une nuit de recharge sur une prise de la maison suffit à retrouver l’autonomie perdue dans la journée lors de mes tournées », assure Sonia Martins. « Nous avons aussi effectué de grands trajets avec le e-Soul. Le plus important a été réalisé par mon mari, en rejoignant avec ma fille Europa-Park en Allemagne, soit plus de 2.000 kilomètres aller-retour », chiffre-t-elle. « Pour les vacances, nous sommes allés dans les gorges du Tarn, à 300 km de chez nous, sans avoir à recharger en route », assure-t-elle. « Nous utilisons le pass Chargemap, et nous apprécions les efforts qui ont été faits pour installer des bornes que nous trouvons souvent sur notre route », remercie-t-elle.

Les aléas de la recharge publique

« Nous organisons nos repas en fonction de la recharge. Hélas, pour les bornes rapides, sur autoroute, nous avons été confrontés à des pannes et des vitesses de recharge bien en dessous des 50 kW de puissance promis. Ce serait bien d’installer plus d’une borne par station », préconise notre interlocutrice. « En Allemagne, en revanche, nous n’avons jamais connu de problème avec le matériel », compare-t-elle. « Il faudrait aussi au moins une borne dans chaque ville et village. Dans les Bouches-du-Rhône, c’est loin d’être le cas. Comme dans d’autres départements d’ailleurs. De passage à Clermont-Ferrand, nous avons dû nous dépanner en électricité à la concession Kia », rapporte-t-elle.



Bien équipée

« Je trouve que le Kia e-Soul est très pratique pour mon activité professionnelle. C’est le bon gabarit et les différentes options sont bien utiles. Ainsi la caméra de recul et les radars à l’avant comme à l’arrière m’évitent d’accrocher la voiture quand je réalise un créneau. Ca me manquait sur la Leaf que j’ai parfois accrochée avec toutes les manœuvres que j’effectue chaque jour lors de mes visites chez les patients. Le volant et les sièges chauffants m’évitent d’utiliser le chauffage et m’aident à préserver ainsi l’autonomie », détaille Sonia Martins. « En usage privé, le e-Soul est aussi parfait pour notre famille de 3 personnes. Ma fille fait de l’escrime. Elle peut loger son sac en longueur en rabattant une partie du dossier de la banquette à l’arrière. En outre le e-Soul est très agréable à conduire : mon mari me le fauche souvent », ajoute-t-elle.

Souvent interpelée

« On me pose régulièrement des questions sur les voitures électriques, surtout quand les raffineries sont bloquées par les grèves. Dans ces périodes, je peux rouler sans problème. On sent que les gens s’intéressent aux voitures électriques, mais qu’ils ont encore des craintes », estime Sonia Martins. « Je n’ai pas réussi à convertir mes collègues, mais 2 de mes patients ont chacun acquis une Nissan Leaf, quand je les visitais avec ce modèle », se réjouit-elle encore rétrospectivement. « Personnellement, je roule plus doucement et de façon plus attentive avec une voiture électrique, redoutant un peu un brusque écart d’un piéton ou d’un cycliste qui ne m’aurait pas entendu arriver », nous confie-t-elle.



Economique au quotidien

« Mon métier d’infirmière m’impose de m’arrêter et de redémarrer souvent. Il y a 8 ans, quand j’avais une voiture essence, je devais effectuer le plein en carburant tous les 4-5 jours. Avec une voiture électrique, je n’ai pas de détour à réaliser pour recharger les batteries et l’opération ne me coûte pas plus de 1,50 euro quotidiennement », évalue Sonia Martins. « Pour amortir un prix d’achat plus élevé qu’avec une voiture thermique, il faut conserver son électrique plus longtemps. C’est ce que je ferai après que le crédit pris pour l’acquérir soit soldé. Je ne crains pas de garder mon e-Soul au-delà de 200.000 kilomètres. Je n’ai pas eu de problème mécanique avec la Nissan Leaf et j’en attends de même du Kia pour lequel j’ai remarqué des coûts de révision peu élevés également », conclut notre interlocutrice.

L’Avem et moi-même remercions Sonia Martins pour son témoignage. Nous avons accédé à sa demande de conserver l’anonymat. C’est donc sous un nom d’emprunt que nous avons restitué ses propos.



Pour plus d'information

Carauto Services Concessionnaire Exclusif Kia
ZC la Pioline
13090 Aix-en-Provence

Kia Motors France
Immeuble H2O
92500 Rueil-Malmaison Cedex

http://www.kia.com/fr/

Mots clés : électrique | voiture | véhicule | témoignage | Kia | e-Soul
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 24-01-2020 à 10:01:30 par Christophe

Il est indéniable que dans ce cadre professionnel, pour les déplacements d’un patient à l’autre, le moyen le plus pertinent, et pour longtemps encore, est la voiture (sauf cas particulier de grandes villes et denses).

Comme il est indéniable qu’une voiture électrique est plus pertinente qu’une voiture à pétrole pour cet usage.

Cet exemple est donc à généraliser pour ce type de professionnels.

Posté le 24-01-2020 à 10:44:23 par jdfcar

Je suis totalement contre l’achat d’un VE pour le moment...mais dans le cas de cette utilisatrice...le VE cela marche !
Je roule hybride Toyota depuis vingt ans...et une Prius ferait le même "porte à porte" avec la même efficacité...e beaucoup moins cher...et beaucoup plus longtemps sans changer de véhicule aussi souvent !
Sur mes quatre hybrides...toujours ZERO panne sur 100000 km à chaque fois, et juste les vidanges et quatre pneus...
Un chauffeur de taxi Prius en Autriche à fait un million de Km avec la même !
Je suis contre le VE en plus car "invendable" ou presque en occasion " ! On perd "obligatoirement" de l’argent dans une reprise concessionnaire !
Vous n’êtes pas obligés de me croire...mais je ne crois pas du tout dans vos arguments en cas contraire..et comme c’est moi qui a le carnet de chèques....je vous dit bye, bye !!
C’st moi le client...et c’est moi qui décide...le VE est une mauvaise affaire !
Regardez l’arnaque des bornes de recharge...rien que là, le scandale est total...si vous voulez sortir de votre zone de confort..et faire un long trajet...visez le margoulin qui a le culot de nous dire qu’il fait des bornes premium, (pas la peine de le citer) et qui augment ses tarifs et ce ne sera pas la dernière fois !
Le prix futur à la minute des raccordements va être le Farwest des voleurs dans l’avenir ! Attendons dix ans pour acheter Tesla.

Posté le 24-01-2020 à 12:18:40 par lezard31820

Je roule en voiture électrique depuis 2012. Successivement Clio, Kangoo puis depuis 2 ans Nissan Leaf. C’est la voiture que nous utilisons avec ma femme pour tous nos trajets quotidiens urbains et péri-urbains pour un kilométrage annuel de 12000km. Notre voiture thermique n’est utilisée que pour nos grands parcours. Nous chargeons en tarif de nuit dans notre garage sur une prise murale(3.7kw). Pour ce type d’utilisation la voiture électrique est très bien adaptée: facilité de conduite, économie d’utilisation et d’entretien, pas de pollution locale. J’ai même pensé à supprimer notre voiture thermique et prendre les transports en commun (train, avion) ou louer une voiture pour nos grands voyages, mais pour l’instant le couple n’a pas encore réussi à se mettre d’accord, mais le calcul économique favorisait cette solution.

Posté le 24-01-2020 à 13:10:23 par Vérité

@lezard31820
"pas de pollution locale", l’article avait évité de tomber dans ces fausses affirmations et pour cause : http://avem.fr/actualite-l-epineuse-question-des-particules-d-abrasion-7836.html

Posté le 24-01-2020 à 15:36:44 par lezard31820

@vérité Désolé je vais être un peu long.

Tout est une question de degré. La méthodologie a utiliser est de comparer une par une les diverses pollutions émises par les véhicules thermiques et électriques et leurs effets sur la santé humaine. Je ne parlerai pas du CO2 ici car la comparaison dépend de l’énergie utilisée pour produire l’ électricité. Je ne parlerai pas aussi des pollutions émises lors de la fabrication ou la destruction des véhicules (ce n’est pas le sujet ici je pense): Listons-les:

Véhicules thermiques: COV, CO, NOX, SO2, O3, CH4, particules fines, pertes huile moteur, Abrasion plaquettes frein, embrayage et pneus.

Véhicules électrique: Abrasion plaquettes frein et pneus.

Il faut souligner qu’un conducteur de voiture électrique un peu averti ne freine presque jamais car le freinage récupératif suffit avec un peu d’anticipation. Les freins sont donc beaucoup moins sollicités dans un VE. L’argument de l’article de l’AVEM sur le poids supérieurs des VE ne tient donc pas puisque l’on freine beaucoup moins. Sur les 3 différents VE que j’ai eus, je n’ai toujours freiné qu’en fin de parcours et a très faible vitesse pour m’arrêter à un feu rouge ou derrière une voiture pas exemple ou en cas d’urgence. Il reste a vérifier si l’on consomme plus de pneus sur un VE que sur un thermique, la je ne sais pas.

Donc pour moi c’est très clair, si l’on compare point par point, le VE émet beaucoup moins de polluant localement.


Posté le 24-01-2020 à 16:58:34 par Vérité

@lezard31820
1er message : "pas de pollution locale"
2nd message : "le VE émet beaucoup moins de polluant localement"
Pas et moins n’ont pas la même signification. Au final vous venez de contredire votre première affirmation.

Cependant votre second constat est établi uniquement sur du subjectif aucunement sur du factuel.
En l’occurrence, le poids supérieur des VE augmente l’abrasion des pneus et de la route dont au freinage.
Essayer de vous arrêter sur une patinoire et vous verrez que sans adhérence le poids joue énormément sur la distance d’arrêt. Pour obtenir la même distance d’arrêt avec une masse plus importante il faut mobiliser plus de frottements pneus route qui entraîneront plus de particules. Il n’y a peut être pas de particules de frein mais il y en a plus à l’interface pneus route.

Posté le 24-01-2020 à 17:57:57 par lezard31820

Je vois que je n’ai pas réussi à passer le message sur la notion de degré, ou de sévérité, ou de puissance de nuisance, enfin une quelconque échelle analogique qui mesure l’influence des diverses pollutions qui provoquent des effets délétères sur la santé humaine (que ni vous ni moi n’avons la possibilité de mesurer (même les scientifiques ne sont pas d’accord).

Par contre, en pure logique, je sais qu’un véhicule électrique qui n’émet pas de polluants de type COV, CO, NOX, SO2, O3, CH4, particules fines, pertes huile moteur tout ça LOCALEMENT et qui émet beaucoup moins de particules de plaquettes de frein parce qu’on utilise beaucoup moins les freins sera moins polluant qu’un véhicule thermique.

Posté le 24-01-2020 à 18:32:07 par Vérité

@lezard31820
"qui n’émet pas de polluants de type [...] particules fines" étant en en totale contradiction avec "qui émet beaucoup moins de particules de plaquettes de freins",on peut émettre quelques doutes sur votre logique.

Le polluant le plus dangereux ce sont les particules, pourtant je ne vois aucune "notion de degré, ou de sévérité, ou de puissance de nuisance" dans votre liste.
Votre VE émettant plus de particules que son équivalent thermique du fait d’une masse plus importante est potentiellement plus dangereux.

Posté le 24-01-2020 à 23:57:08 par Pascal Nuti

Arrêtez de dire n’importe quoi !!!
Ma model 3 SR+ pèse le même poids qu’une toyota prius, à 100Kg prés , il est de plus évident qu’une accélération linéaire en couple est moins gourmande en pneus qu’une daube de moteur à combustion interne qui fait du yoyo sur le couple des pneus constamment.
La plupart des véhicules électriques ne changent pas de plaquettes en 500 000 km , il n’y à plus rien à démontrer.
STOP à la résistance à l’innovation, on se rend ridicule, comment justifier l’accoutumance au gas-oil ? L’odeur ?

Posté le 25-01-2020 à 08:44:17 par Vérité

TM3 de 1612 kg à 1831 kg, emprise au sol plus de 9 m² pour être à l’arrêt plus de 90 % du temps et transporter plus de 90 % du temps restant moins de 100 kg de barbaque.
Arrêtez de faire n’importe quoi.
Ou comment justifier l’accoutumance à la bagnole avec des fausses affirmations.

Posté le 26-01-2020 à 09:10:58 par rv45

La solution utilisée par cette infirmière est la meilleure solution aujourd’hui. C’est une honte nationale de promouvoir encore en 2020 la solution thermique. la complicité des constructeurs doit être fortement dénoncé et puni lorsqu’elle est répréhensibles pour tromperie comme au US où en Norvège. L’exemple de Toyota en est un exemple récent.

Le résultat de l’acceptation courant de fakes News dans nos médias et cette lamentable 13 ème place sur 22 en Europe. Franchement il n’y a pas de quoi se félicité; la honte est sur notre pays.

http://www.avere-france.org/Site/Article/?article_id=7774 from_espace_adherent=0


Posté le 26-01-2020 à 14:22:34 par Vérité

@rv45
Ce n’est pas une honte de propager la fake news que la voiture électrique émet moins de particules que la voiture thermique de même catégorie comme vous le faites régulièrement ?
Si et cela devrait même être sanctionné.
Ce n’est pas parce que c’est "la meilleure solution aujourd’hui" pour "cette infirmière" qu’il faut en déduire que cela doit être généralisé.

Posté le 26-01-2020 à 15:29:20 par jed63

@lézard31820
Je partage votre point de vue.
Les VE et les véhicules hybrides émettent moins de polluants : moindre consommation de produits pétroliers, moindre consommation de plaquettes de freins, moindre consommation de pneus, les chauffeurs de taxis qui ont adopté les véhicules hybrides en témoignent par leur achat. Les véhicules hybrides -a fortiori les véhicules électriques- sont rentables sur ces points et génèrent moins de pollution. Le lobby pétrolier fait ce qu’il peut pour contrer la réalité... Et quelques pervers aussi.
Bien cordialement

Posté le 26-01-2020 à 18:06:36 par Phenix83

@christophe : dans le post particules des VE vous affirmiez le 17 janv 2020 que votre véhicule Peugeot 108 polluait moins qu’une VE .Avez vous changé d’avis ? Combattre l’autosolisme en ville pourquoi pas mais toute les villes n’ont pas encore de réseaux ni de pistes cyclables ni de transport en commun adaptés.La preuve c’est que vous roulez en 108 !!
@verité: les fait rapportés par Pascal Nuti le 24 janv sont exacts,beaucoup de chauffeurs de taxis confirment cette statistique.La théorie vaseuse de l’article visant à démontrer qu’un VE produit plus de particules d’abrasion qu’un véhicule thermique est tout simplement une farce .

Posté le 27-01-2020 à 06:53:55 par Vérité

"moindre consommation de pneus" ne veut pas nécessairement dire moins de pollution aux particules de pneus et de route.
Un 155/65R15 qui s’use en 50 000 km aura émis moins de particules qu’un 195/65R16 usé en 60 000 km. Le premier convient a un véhicule de 1 t, le second est nécessaire pour un voiture de 1,6 t. Le premier sur la seconde s’usera beaucoup plus vite.
Faut être sacrément pervers pour faire un raccourci pareil ou ne pas savoir de quoi on parle.

Posté le 27-01-2020 à 07:33:02 par Christophe

@phenix83
Je confirme que ma Peugeot 108 pollue moins que n’importe quelle voiture électrique sauf la Mia (et les quadricycles).
Comme je confirme que si je suis obligé d’utiliser ma Peugeot 108 de temps en temps (moins d’une fois par semaine essentiellement à des fins professionnelles), c’est faute de solution plus pertinente, en premier lieu des transports en commun, à défaut de l’autopartage.
C’est bien pour cela que je milite pour la réduction drastique de la circulation automobile et le développement des TC (qui vont de pair avec les modes doux) et de l’autopartage.

Posté le 27-01-2020 à 22:32:35 par jed63

@Christophe
Bonjour. J’espère que vous n’assimilez pas les TC avec les "modes doux". Si oui, je vous invite à venir vivre en région parisienne et avoir un lieu de travail à plus d’une demi-heure de "TC"... Vous n’y verrez aucune douceur !
Opposer les VE et les VT fait le bonheur du capitalisme ultra libéral ou plutôt ultra esclavagiste...
Cela permet d’éluder une question majeure: qu’est-ce que c’est que cette société où les travailleurs pauvres sont condamnés à habiter loin de leur lieu de travail ?
On leur agite sous le nez le débat entre VT et VE pour les empêcher de réfléchir à l’organisation de la société et de l’urbanisation.

Posté le 28-01-2020 à 08:08:10 par Christophe

@jed63
J’ai dit que les modes doux allaient de pair avec les TC, rien d’autre.
Quand on utilise les TC on est piéton, qui est bien un mode dit doux.
En intermodalité avec les TC, on peut utiliser un vélo ou assimilé qui est bien un mode dit doux.

Si le travailleur était si pauvre que vous le dites, il aurait accès aux logements sociaux qui eux sont ultramajoritairement bien desservis en TC.
Un logement soit-disant bon marché nécessitant une voiture parce que non desservi par les TC ou même les modes doux (cas de nombreux lotissements construits dans des villages périphériques des villes), n’est pas si bon marché que cela en coût global.

Le débat doit porter sur l’urbanisation et les raisons qui ont amené à ce mitage du territoire.
A ce titre, il y a eu un excellent épisode du monde en face sur les dessous de ce "rêve" : https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1138467-reve-pavillonnaire-les-dessous-d-un-modele.html

Les soit-disant gains environnementaux de la voiture électrique mis en avant par certains c’est juste pour masquer cette réalité.

Posté le 30-01-2020 à 20:37:46 par jed63

@Christophe
Bonjour. Nous partageons l’idée que le débat sur l’urbanisation est primordial, il est embryonnaire. Le prix moyen du m2 à Paris est de 10.000 Euros. Hors d’accès des travailleurs pauvres, des travailleurs aisés ou même très aisés... Les HLM dont vous parlez sont accessibles aux travailleurs pauvres... quand ces HLM existent ! Pour les autres...
Bien cordialement

Posté le 31-01-2020 à 08:09:33 par Christophe

@jed63
"Le prix moyen du m2 à Paris est de 10.000 Euros" prix d’achat, c’est bien cette fable de la propriété qui est à l’origine du mitage du territoire comme bien expliqué dans le reportage de France 5 le monde en face.

Posté le 31-01-2020 à 22:59:47 par jed63

@Christophe
Bonjour. Le prix moyen de 10.000 €le m2 une fable ?
Eh bien Monseigneur, merci d’offrir à chacun des lecteurs de ce site un petit appartement de 100 ou 150 m2 dans la capitale !
C’est fantastique de prendre un reportage télévisé comme référence... Au moins, pas besoin de réfléchir par soi-même ! Bonne continuation, pour ma part mes échanges avec vous n’ont plus aucun intérêt. Cordialement.

Posté le 01-02-2020 à 11:16:41 par electronlibre

La propriété immobilière comme toute propriété peut se revendre ou se louer. Même en zone rurale on peut louer des maisons individuelles ou des appartements, mais rarement des logements insalubres comme on en trouve dans les grands centres urbains...
La question du logement en zone urbaine ou en périphérie jusqu’aux zones rurales n’est pas si simple, beaucoup de facteurs entrent en jeu!

Les communes rurales n’étant plus desservies par les TC comme il y a 50 ans, le VP est presque incontournable...

Posté le 03-02-2020 à 09:43:41 par Christophe

@jed63
La fable c’est la propriété d’une maison individuelle neuve. Je n’ai pas eu besoin d’un reportage télévisé pour me forger mon opinion et savoir que l’incitation à acheter des maisons individuelles était une aberration environnementale (mitage du territoire, recours systématique à la voiture d’où pollution et émissions de GES).

"un petit appartement de 100 ou 150 m2 dans la capitale", on n’a décidément pas les mêmes références. Un logement de 100 m² c’est grand, encore plus 150 m². Selon l’INSEE en 2013, la surface moyenne d’un appartement est de 63 m² (en baisse continue).

On comprend pourquoi vous n’avez aucun intérêt à échanger avec moi, cela remet en cause vos fondamentaux.

Posté le 03-02-2020 à 22:58:12 par jed63

@ Christophe
"la surface moyenne d’un appartement est de 63 M2(en baisse continue)".
C’est un fait. Mais je vous en prie usez de votre intelligence ! Cette petite surface diminue-t-elle par choix des citoyens ? Elle diminue car ils n’ont pas les moyens financiers de s’offrir plus grand ! Vous prenez une cause pour une conséquence et réciproquement. Eteignez votre ordinateur et sortez dehors.
Ou changez d’employeur puisque toutes vos contributions se font sur des horaires de travail...
Je confirme que les échanges avec vous sont très décevants et que je ne tiens pas à les poursuivre.. D’autant que si "vos fondamentaux" sont ici, les miens n’ont rien à voir avec les vôtres et se trouvent sur d’autres champs de la vie et de la réflexion que sur ce site internet qui traite de VE et de VT.

Posté le 04-02-2020 à 15:51:14 par Christophe

@jed63
Cela vous arrange bien de croire que la surface diminue pour des questions financières, cela vous évite de vous interroger sur l’impact de surfaces plus grandes et/ou du logement individuel.
Parmi mes fondamentaux, il y a ballades dans la nature que je pratique le soir et le week-end.
Lors de mes ballades je vois bien les ravages faits par l’homme sur la nature et plus particulièrement le règne du tout voiture qui a permis le mitage du territoire.
Le relever sur un site d’information sur le véhicule électrique et hybride tenu par une association agréée environnement, quoi de plus normal ?
Le chef de mon entreprise sait parfaitement que je poste sur ce site "aux heures de bureau et en semaine" et il n’y voit rien à redire donc votre avis importe peu.

Posté le 08-02-2020 à 00:53:51 par jed63

@Christophe
Vous avez raison, comme d’habitude.
Si le chef de votre entreprise ne voit rien à redire sur vos contributions depuis votre poste de travail sur vos horaires de travail, ce qui constitue par ailleurs une faute grave aux regard du code du travail, cela ne me regarde pas.
D’autant que vous n’êtes probablement pas un fonctionnaire, auquel cas cela me regarderait comme tout citoyen soucieux de l’utilisation de ses impôts !

Posté le 10-02-2020 à 08:12:02 par Christophe

@jed63
"vos contributions depuis votre poste de travail sur vos horaires de travail, ce qui constitue par ailleurs une faute grave aux regard du code du travail", qu’on rigole 5 minutes, sortez-nous l’article du code du travail qui dit cela.

Pour ma part, je pense qu’un fonctionnaire qui rétablirait certaines vérités sur les réseaux sociaux serait parfaitement dans son rôle.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 21/09/2020 au 22/09/2020 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 21 & 22 septembre 2020. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Légalisation de la conversion des véhicules thermiques en électriques
Scooters, motos, quads, utilitaires légers, camions de tous tonnages, autocars et autobus : Tous ces engins peuvent désormais être convertis à l’électrique avec batterie...
SIG Energy Technology développe vos batteries innovantes
« SIG Energy Technology s’investit dans le développement de batteries pour accompagner l’intégration des énergies renouvelables et des nouveaux moyens de transports...
EVBox fondateur de l’alliance ChargeUp Europe pour l’électromobilité
Des acteurs majeurs du secteur des infrastructures de recharge pour véhicules électriques (VE) s’unissent et forment une nouvelle alliance pour soutenir le déploiement...
Renault : 20 ans de recharge induction et d’autopartage free floating
Alors que la mode est à la petite mobilité (trottinettes et vélos électriques) partagée free floating avec géolocalisation, et que la recharge par induction semble...
BYD présente une batterie révolutionnaire sans risque d’incendie
Selon le constructeur chinois, qui a présenté dans une vidéo de plus de 50 minutes sa nouveauté, les batteries à lames accumuleraient les avantages, dont une élévation...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact