Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 11/10/2017 à 10:06 par Philippe Schwoerer - Lu 1426 fois - 4 commentaires


RTL, Ouest-France, la décote du diesel : une électrique en occasion ?


Parmi les objectifs d’Anne Hidalgo, maire de Paris, et Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire : débarrasser les rues et routes des vieux modèles alimentés au gazole. Forcément, les ventes des voitures particulières qui exploitent cette technologie sont fortement ralenties. Christophe Bourroux avec RTL, et Jean-Rémy Macchia pour Ouest-France, tentent de conseiller les automobilistes qui n’ont pas fait le choix d’oublier le diesel au profit d’un véhicule électrique, d’une autre solution énergétique plus vertueuse ou d’un moyen de déplacement plus doux pour la planète et la santé publique. Concernant les voitures branchées d’occasion à petit prix, à l’Avem, nous pensons que c’est le moment de s’équiper !

Une décote qui s’installe…

Vendredi 6 octobre dernier, Christophe Bourroux se demandait sur RTL (lire l’article) : « Doit-on se séparer de son véhicule diesel ? ». Pour répondre à cette question, il a invité en Allemagne ses auditeurs, où « 300.000 modèles diesel, qui ne répondent pas aux normes actuelles, attendent sur les parkings des concessions ». En cause, l’annonce par des municipalités comme Munich ou Stuttgart d’écarter ce type d’engins de leur centre-ville. Si le journaliste spécialisé en automobiles assure qu’on n’en est pas là en France aujourd’hui, il souligne tout de même que, dans l’Hexagone, en 2017, nous allons vivre une situation inédite depuis 17 ans, avec davantage d’immatriculations de modèles à essence que de diesel. Concernant les derniers, il prévient : « Il y a clairement une décote ». Dans un précédent article, il indiquait qu’il pouvait être intéressant de surfer sur ce vent de panique allemand pour acheter outre-Rhin un diesel d’occasion.

…à commencer par les citadines et compactes

Dans la rubrique « Pratique » de l’édition du 5 octobre de Ouest-France, Jean-Rémy Macchia interrogeait : « Faut-il profiter du diesel au plus bas ? ». Pour y répondre, il mettait en perspective : « Aujourd’hui, l’offre en diesel afflue, excédant largement la demande ». Une situation qui permet de discuter les prix et de trouver, pour un modèle de voiture particulière, la version diesel au même prix, voire moins chère que celle à essence, en occasion. Un véritable retournement de courant qui fait apparaître les VP alimentés au gazole comme d’excellentes affaires à l’achat, tout comme à l’utilisation. Mais il prévient : « Serez-vous amené à rouler dans des villes avec des restrictions de circulation lors des pics de pollution ? ». Dans ce cas, il déconseille l’achat d’un diesel antérieur à 2011. Il appelle à être vigilant sur les modèles à petits prix qui « sont des autos assez anciennes, donc plus polluantes, et qui seront frappées de plein fouet par les restrictions de circulation en ville dans les prochaines années ».

Des marchés devenus flous

Christophe Bourroux et Jean-Rémy Macchia, les 2 journalistes spécialisés en automobiles, respectivement pour RTL et Ouest-France, ne cherchent pas à emballer le mouvement : on peut les comprendre ! Pour autant, il est clair que, si le phénomène allemand de désamour avec le diesel s’amplifie, qu’il est fortement médiatisé en France, et que les mesures pour restreindre la circulation des plus anciens modèles équipés de cette technologie se multiplient, on assistera à l’empilement de voitures dont personnes ne voudra. Il faudra alors chercher des marchés à l’extérieur des frontières et sans doute largement casser les prix. Aussi bien en occasion récente qu’en neuf, acheter aujourd’hui une voiture diesel, et même à essence, relève de la loterie ! Pour qui compte la conserver longtemps en accumulant des kilomètres, sans s’attendre à la revendre à un bon prix l’heure venue de s’en séparer : c’est jouable. Indépendamment de toutes considérations environnementales et de santé publique, bien entendu. Mais s’il s’agit de partir avec l’idée de ne la conserver que 2, 3 ou 4 ans, en attendant une plus grande maturité des voitures électriques et éventuellement des hybrides rechargeables, et en misant sur une bonne reprise, c’est plus que périlleux ! A cette échéance, il est quasi certain qu’il deviendra particulièrement difficile de revendre certains modèles thermiques.

L’Avem en avait parlé

Depuis plusieurs années déjà, l’Avem communiquait sur ce qui arrive aujourd’hui, à savoir la décote des voitures thermiques, et en particulier diesel. Rien d’exceptionnel, puisque l’on constatait une accélération de la diffusion des rapports prévenant de l’impact sur la planète et la santé publique de nos moyens individuels de déplacements les plus polluants et émetteurs en CO2. En parallèle, on notait l’agitation des territoires, dont l’Europe. De COP en COP, les engagements devenaient de plus en plus contraignants. Pas besoin d’une boule de cristal pour imaginer comment ces prises de position pourraient se traduire sur le terrain, dans le quotidien de chacun de nous. Hélas, bien que tout cela soit fortement médiatisé, le citoyen n’a pas semblé comprendre que ce qui se jouait à Paris en 2015, au Maroc en 2016, et se jouera en Allemagne en novembre prochain, impacte et impactera son quotidien et son portefeuille, en fonction des choix qu’il a déjà fait et fera demain.

Conséquences sur les prix des voitures électriques d’occasion

Il y a quelques mois, nous avions relevé le prix des voitures électriques d’occasion les plus accessibles du marché. Renault Fluence Z.E. et Zoé, Peugeot iOn et Citroën C-Zero, Nissan Leaf les plus anciennes, etc. : aujourd’hui leurs prix de revente sont stationnaires. Finie la décote ! Là encore, pas besoin d’invoquer de quelconques esprits pour anticiper. Avec des prix de vente stationnaires sur les modèles les moins chers de voitures électriques, une prime de 1.000 euros pour tous les français qui achètent un de ces engins en se débarrassant d’une ancienne thermique, des poids de plus en plus lourds sur la mobilité des plus polluantes : il faudra dans quelques mois dépenser plus pour devenir propriétaire de ces voitures. Attendre pour bénéficier des 1.000 euros de l’Etat risque bien d’être un mauvais calcul, lorsque ces modèles auront pris bien davantage sur les chiffres affichés. En revanche, les modèles les plus récents en occasion ne connaîtront vraisemblablement pas ce phénomène, en tout cas pas d’une manière autant marquée. Concrètement, pour l’achat d’une voiture électrique à moins de 10.000 euros, c’est maintenant !


Mots clés : RTL | Ouest-France | diesel | électrique | occasion | Christophe Bourroux | Jean-Rémy Macchia | voiture | véhicule | décote | gazole
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 11-10-2017 à 15:52:23 par Relire les commentaires du thread...

... en tapant sur Google : AVEM, suivi de "Innovation Day", entre guillemets...

Partir des derniers commentaires et remonter... Tout y est expliqué, acheter un diesel d’occasion aujourd’hui ne fait plus aucun sens.

Et même les diesel récents Euro 6 équipés d’un SCR et "abreuvés" d’urée (ammoniac apporté par le très coûteux AdBlue...) sont condamnés, en raison de leur rejet combiné hors plage REDOX de NO2 et de NH3, sans oublier - moteur froid et Stop and Start obligent - le redoutable N2O, un peu oublié par les "organismes de contrôle", 298 fois plus nocif en termes de GES que le CO2 à 100 ans, ce qui invalide totalement l’intérêt du diesel par rapport aux essence...

Le dossier SCR AdBlue est déjà à Washington (ICCT), c’est pour cela que l’Allemagne rase les murs en ce moment...

Posté le 11-10-2017 à 16:19:13 par Christophe

Donnons le lien directement, cela va plus vite : http://avem.fr/actualite-innovation-day-le-groupe-psa-precise-sa-strategie-dans-l-electrique-6062.html
Le nombre de lectures a explosé depuis Cash Impact de 11400 à plus de 11870 !

Posté le 12-10-2017 à 13:04:17 par bibou

Le diesel n a jamais tué personne, c est juste politique

Posté le 14-10-2017 à 13:45:57 par ZoéT

Je l’avais pas lu ce commentaire… il y en a encore pour croire ça !



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Active Hybrid : Le vélo à assistance électrique selon BMW
Voulu « électrique, élégant et unique » par BMW, combinant technologie innovante et design sophistiqué, le vélo à assistance électrique Active Hybrid embarque une...
Un paquebot de croisière à pile hydrogène pour Viking Cruises ?
Les bateaux exploitant une pile à combustible hydrogène ne sont pas encore très nombreux à travers le monde. Dans l’année, l’Avem a communiqué sur le catamaran high-tech...
Lancement du crossover Kia Niro hybride rechargeable
Le crossover Niro de Kia existe désormais en deux combinaisons électrifiées : hybride et hybride rechargeable. La version branchée dispose d’une autonomie d’une...
Avec le développement de l’Electron II, Gruau embauche
En avril dernier, Gruau conviait l’Avem à essayer son utilitaire électrique Electron II (voir ici) bâti sur une base de Fiat Ducato. Avec le développement de divers...
Du nouveau dans les batteries LMP de Bolloré selon Ouest-France
Dans son édition de ce vendredi 13 octobre 2017, Ouest-France consacre au fabricant de la Bluecar un article intitulé « L’Europe, seconde chance pour la batterie Bolloré...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact