Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 24/03/2020 à 11:35 par Philippe Schwoerer - Lu 2836 fois - 13 commentaires


Recharge sur lampadaires : Siemens dévoile son avenue électrique


Dans le Grand Londres, plus précisément à Westminster, l’avenue Sutherland (W9) est équipée de 24 candélabres avec borne de recharge sur toute sa longueur d’environ 1 kilomètre. C’est la première voie résidentielle du Royaume-Uni entièrement convertie de la sorte au bénéfice des résidents. Fruit d’une collaboration entre Siemens, Ubitricity, et le conseil municipal de Westminster, et symboliquement baptisée « Avenue électrique », elle participe au programme qui vise à doter le territoire de 1.000 points de recharge d’ici la fin de la présente année 2020. Le même service sera prochainement disponible dans 2 voies adjacentes.

Constat

L’équipement des lampadaires en borne de recharge fait suite à une enquête menée par Siemens. En conclusion, un constat : « Plus d’un tiers (36%) des automobilistes britanniques prévoyaient d’acheter un véhicule hybride rechargeable ou électrique comme prochaine voiture, mais 2 personnes sur 5 (40%) étaient arrêtées dans leur démarche par le manque d’infrastructure de recharge ». Le quartier abrite au moins plus du double de VE que les autres, en augmentation de 40% en 2019. Le conseil municipal table sur 8.000 voitures électriques d’ici 2025 (2.115 au dernier recensement). Enfin, « les données montrent que 80% des automobilistes du centre de Londres pensent qu’il est ‘très important’ que la qualité de l’air soit améliorée, et 83% sont devenus plus préoccupés par leur empreinte carbone au cours des 5 dernières années ».



296 lampadaires équipés

Avec un total de 296 points de recharge sur lampadaires, dont les 24 de l’avenue électrique, Westminster est la commune qui compte le plus de PDR sur son territoire. Ils font partie d’un vaste programme poursuivi par Siemens et Ubitricity afin de couvrir Londres avec 1.300 installations pour le ravitaillement en électricité des VE. Ce déploiement est soutenu de manière significative par la feuille de route Go Ultra Low Cities mise en place par le maire de Londres afin d’améliorer la qualité de l’air sur son territoire. « Dans une ville qui souffre de l’une des pires pollutions atmosphériques du pays, nous devons soutenir autant que possible le passage aux technologies vertes. L’avenue électrique W9 nous donne un aperçu de l’avenir des rues de Westminster, où nous espérons fournir l’infrastructure dont nos résidents ont besoin pour passer à des transports plus propres et plus écologiques », a commenté Andrew Smith, membre du cabinet du conseil municipal pour l’environnement et les autoroutes.

Perception faussée

Tous les partenaires engagés pour le développement du maillage dans le Grand Londres espèrent que les automobilistes vont changer leur opinion à son sujet. Ils sont nombreux à penser actuellement « qu’il n’y a que 100 à 200 points de recharge pour véhicules électriques à Londres, ce qui représente moins de 10% des installations réellement disponibles et mises en place par Siemens ». Près d’un tiers imaginent même qu’il n’y a pas de points de recharge pour véhicules électriques près de leur domicile ou de leur lieu de travail.


Mots clés : électrique | recharge | borne | lampadaire | véhicule | Siemens | Ubitricity | voiture | Westminster | Londres
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 25-03-2020 à 08:32:48 par Daniel

C’est une idée lumineuse qui peut aider à la décision de passer à la VE.

Posté le 25-03-2020 à 09:47:32 par Vérité

"80% des automobilistes du centre de Londres pensent qu’il est ‘très important’ que la qualité de l’air soit améliorée"
Mais ce n’est pas avec des voitures plus lourdes qu’on va y arriver.
Le gouvernement anglais considère pourtant que les particules d’abrasion (maintenant prépondérante dans la pollution automobile) sont aussi dangereuses que celle de combustion.
Il y a encore du chemin avant que l’automobiliste remette en cause son arme de destruction massive.

Posté le 25-03-2020 à 09:51:18 par Christophe Brusset

C’est intéressant, notamment pour nos quartiers résidentiels, mais impossible à déployer en France en raison des normes en matière d’IRVE publiques. Des évolutions sont-elles envisageable pour assouplir le décret 2017 en ce sens ?
Autre question : la recharge est-elle gratuite ? Je ne vois pas d’interface RFID ?

Posté le 25-03-2020 à 11:33:05 par Daniel

@ Vérité
Comme la pollution diminue pendant cette période de confinement, vous pourriez demander à ce qu’elle soit pérennisée après la pandémie. Chiche !

Posté le 25-03-2020 à 16:40:28 par Vérité

@Daniel
Bien sûr que cette baisse doit être pérennisée.
Éclatante démonstration qu’une réduction drastique de la circulation automobile amène une baisse spectaculaire de la pollution.
CQFD

Posté le 25-03-2020 à 19:57:55 par Daniel

@ Vérité
A quel prix !!!

Posté le 25-03-2020 à 20:26:42 par Vérité

@Daniel
Toujours moins que se coûtent les externalités du tout voiture et encore on n’a pas tout vu.

Posté le 26-03-2020 à 10:43:07 par jdfcar

J’hallucine quand je lis les commentaires....
Il est évident que tout ce qui améliore la "pollution" et quelle qu’elle soit...est une option évidente !!
Donc tout est une question de VOLONTÉ POLITIQUE...et pas un seul pour le voir ici que c’est là la question !
Tous prêts a mettre des bâtons dans les roues...de n’importe quelle action de bon sens !!
Les VE et les hybrides rechargeables sont là non ?? Ils sont produits non ??
Conclusion: la blague la plus con c’est...(et au vu des opinions aussi) les constructeurs fabriquent des voitures pour ne pas les vendre !!
Je me mets dans la liste des cons...je bouge pas et hors de question d’acheter un VE ou une hybride rechargeable...à quoi bon !!

Posté le 26-03-2020 à 11:11:05 par Vérité

@jdfcar
Qu’est-ce qui prouve que les VE et les hybrides rechargeables permettent de réduire la pollution ?
Londres subit actuellement un pic de pollution aux particules.
Merci d’apporter une étude scientifique indépendante et impartiale prouvant qu’ils sont la solution pour descendre sous les seuils OMS de pollution aux particules.
Bon courage.

Posté le 26-03-2020 à 12:07:56 par nouh

Très bonne idée car cela permet de ne pas surcharger la ville de mobiliers urbains et aussi de limiter les câbles dans les trottoirs.
Pour le reste, la mobilité entrainera toujours un peu de pollution, ce qu’il faut c’est la contenir le plus possible par la vitesse en ville ou la diminution du nombre de feux qui limitent les freinages.
par le poids, en imposant l’utilisation unique des citadines qui devraient être les seules véhicules à disposition des urbains, par l’utilisation des transport en commun en surface et ainsi diminuer les transports souterrains car leur ventilation et l’extraction des polluants ne peut pas correctement être réalisé surtout si ils sont surchargés et avec des inter-stations courtes entrainant des freinages répétés, puissant, générant des particules ultra-fines très difficiles à traitées pour ne pas dire impossible...
La mobilité en surface doit être la principale avec les piétons, les vélos, tricycles électriques et les citadines électriques personnelles ou en libre service sans oublier les véhicules de livraisons et autres en électriques et en hydrogène pour les plus lourds....

Posté le 26-03-2020 à 14:34:03 par Christophe

@nouh
Mais est-ce vraiment développable à grande échelle ?
Pour que cette solution se développe il faut une configuration bien spéciale. Celle avec le candélabre en bordure de trottoir.
Mais cette configuration demande deux points lumineux pour éclairer à la fois le trottoir et la chaussée.
Configuration assez peu courante en France. C’est bien pour cela qu’elle ne se développe pas.
Dans les zones résidentielles les candélabres sont le long des murets ou des façades des propriétés, assez peu souvent le long du stationnement, quand ils ne sont pas sur les poteaux électriques ou téléphoniques ou directement sur les façades.
Autre point pour réduire les îlots de chaleur et adapter les villes au réchauffement climatique il va falloir prendre la seule place disponible celle dévolue à la bagnole. Donc les urbains vont devoir abandonner leur voiture stationnée dans la rue –> peu probable qu’ils acceptent que les périurbains viennent les polluer avec leur bagnole.
Par contre, l’impact du réchauffement sera moins important à Londres qu’à Paris.

Posté le 26-03-2020 à 15:01:37 par jdfcar

Réponse à ceux qui argumentent.
Si nous partons du principe que l’ACTIVITE ECONOMIQUE du monde occidentale (Parlons de l’Europe, puisque c’est chez nous) et plus vulgairement: "il faut bouffer tous les jours" et avoir du travail pour avoir un salaire et faire vivre les familles...nous allons avoir encore et pour LONGTEMPS de la MOBILITE, et donc des transports avec des véhicules privés ou publiques qui sont obligés de circuler pour faire cette même activité économique!
Si dans l’avenir avec la construction de VE et hybrides rechargeables qui sont INDISCUTABLEMENT en production industriel...il va falloir les RECHARGER....alors le rajout sur de prises 230V sur des parcmètres, en quoi leur déploiement POSE PROBLÈME (industriellement parlant) comme les anglais on fait dans une rue à Londres ????
S’il n’y a pas de problème, c’est ENCORE de la VOLONTE politique qu’il faut avoir...à moins que vous soyez des féroces concurrents de Siemens et ils faut leur mettre des bâtons dans les roues !
Merci de me répondre sur mes questions et pas SUR AUTRE CHOSE !!!
J’insiste, je parle d’ici et de maintenant et pas de l’urgence climatique à venir...et là c’est une autre volonté politique et d’un autre ordre ! Pour beaucoup c’est déjà trop tard et nous allons dans le mur...et les catastrophes seront TOTALEMENT différentes si nous habitons dans un pays riche ou dans un pays pauvre...et le Corona virus va nous en donner la preuve !

Posté le 26-03-2020 à 16:46:32 par Christophe

@jdfcar
Indiquez-moi une seule rue où c’est possible sur Paris.
Dans le centre de Paris c’est assurément impossible, les candélabres sont pour la plupart sur les façades alimentés par un câble longeant les façades.
Même dans le 16ème, j’ai plus que des doutes qu’il y ait beaucoup de rues éligibles.

https://www.france.tv/france-2/telematin/1264323-les-4-verites-anne-hidalgo.html
A partir de 3’10 « En 2001 60 % des ménages parisiens avaient un véhicule, aujourd’hui c’est 35 %. 9 parisiens sur 10 se déplacent pour aller au travail en transports en commun ou à pied ou en vélo. 8 franciliens sur 10 se déplacent pour venir à Paris en transports en commun. Donc vous voyez la place de la voiture et fort heureusement est en train de diminuer et on en a besoin parce que c’est la cause principale de pollution et la pollution a baissé parce qu’il y a moins de voiture. »

Pour adapter la ville au réchauffement climatique, il faudra réduire les îlots de chaleur, cela passe par une végétalisation massive qui peut être mise en oeuvre uniquement sur la place actuellement dévolue à la voiture individuelle.

Quand on sait que le second tour des municipales est repoussé, nul doute que les parisiens eux-même vont demander que cette baisse de la pollution soit prolongée. Et ils seront d’autant plus légitimes à le faire qu’ils ne sont pas les responsables de la pollution de leur lieu de vie pour la partie due à l’automobile mais qu’ils la subissent.
Il suffit d’une petite canicule pendant le reste du confinement et la messe sera dite quand ils verront qu’ils peuvent continuer à dormir tout en ventilant leur logement la nuit par ouverture des fenêtres.

Il va vous falloir réfléchir autrement qu’en tout voiture. Cette période de confinement vous laisse le temps d’y réfléchir et de trouver la solution.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Pour Noël Norev sort l’ID.3, l’Ami, l’ë-C4 et une station de recharge 1/43
Pour les passionnés de modèles réduits, il est encore difficile de se constituer une collection intéressante de voitures électriques, quelle qu’en soit l’échelle. Quatre...
4 Français sur 10 prêts à rouler électrique si les points de charge ultra-rapides se développent
Selon le Baromètre EVBox de la Mobilité, un plus grand nombre de chargeurs ultra-rapides serait le facteur clé pour encourager l’adoption des véhicules électriques (VE)...
STR, le robot électrique de manutention « BMW i3 inside »
En créant sa nouvelle structure munichoise baptisée « IDEALworks » (Industry Driven Engineering for Autonomous Logistics), BMW cherche à « développer et distribuer des...
Et si les Smart électriques cédaient la place à des 4x4 à hydrogène ?
La reprise par Ineos de l’usine Smart d’Hambach, en Moselle, devrait être prochainement validée officiellement. Nombre de salariés ont exprimé leur déception de passer...
Cibler la recharge en copropriétés pour rouler électrique à Paris
La ville de Paris veut réduire en son sein les nuisances de la mobilité individuelle. Déjà en supprimant la moitié des places de stationnement en voirie, mais aussi en...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact