Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 21/04/2017 à 10:34 par Tiphaine Leurent - Lu 3516 fois - Poster un commentaire


Quelles propositions des candidats à la présidentielle 2017 sur la mobilité durable ?


L’AVEM a étudié les programmes des candidats à l’élection présidentielle. Voici ci-dessous les détails des propositions liées à la mobilité durable.


Les favorables, sans restriction


Nicolas Dupont-Aignan

Présupposé idéologique : pour Nicolas Dupont-Aignan, « il est urgent de relancer un puissant mouvement d’innovation automobile en privilégiant massivement des véhicules allégés, des moteurs plus efficaces et le développement de la traction électrique (électrique ou hybride rechargeable). L’échéance moyenne de renouvellement du parc automobile s’élevant à neuf ans, l’industrie française doit être à même de relever ce défi ».
Objectifs : remplacer les 10 millions de véhicules les plus énergivores en 10 ans, et poursuivre le développement des réseaux de transport en commun propres (hybrides, GNL, électriques, etc.).
Moyens : le remplacement des véhicules les plus énergivores se fera par le biais d’un système de bonus/malus. Le bonus favorisera l’acquisition des véhicules consommant moins de 3l/100 km. Le candidat souhaite également accélérer la mise en place des bornes de recharge rapide pour les voitures électriques avec l’objectif d’installer une borne dans chacune des 11 000 stations-service d’ici la fin du quinquennat. Il envisage également d’allouer une partie de la dotation globale de financement à des objectifs environnementaux, pour, entre autres, équiper les collectivités de flottes de véhicules électriques.
Actions complémentaires : accélérer la mise en place des tests anti-pollution en conditions réelles et développer le ferroutage.


François Fillon

Présupposé idéologique : il veut faire de la qualité de l’air une priorité nationale et souhaite aller vers une économie décarbonée. Le candidat républicain précise « compte-tenu du fait que nous sommes "les champions" de l’électricité décarbonée, grâce au nucléaire, et que nous disposons d’une industrie automobile puissante, il y a de nombreuses perspectives intéressantes autour des véhicules électriques ».
Objectifs : « augmenter la part électrique dans les transports et réduire ainsi celle du pétrole, notamment par le développement du véhicule électrique ».
Moyens : il souhaite pour cela renforcer « le processus progressif de diminution de la part du diesel, le contrôle technique des véhicules les plus polluants et les solutions alternatives au diesel pour les poids lourds ».
Actions complémentaires : l’Etat ou les régions pourront continuer à favoriser le développement des véhicules électriques à travers la commande publique, à subventionner l’achat de véhicules électriques, tout en jouant un rôle majeur dans la mise en place des infrastructures de recharge rapide, par exemple dans les stations à essence indique le candidat. La consolidation du maillage du réseau ferroviaire est également prévue.


Benoît Hamon

Présupposé idéologique : pour une fiscalité plus verte, Benoît Hamon propose de moduler la TVA en fonction de l’empreinte environnementale.
Objectifs : « Je ferai sortir la France du diesel à l’horizon 2025 pour lutter contre la pollution de l’air, responsable de la mort de 49 000 Français chaque année » indique le candidat socialiste.
Moyens : pour la fiscalité plus verte, le candidat veut plafonner puis supprimer progressivement les niches fiscales anti-environnementales en commençant par la fiscalité du diesel et en mettant en place une taxe carbone. « Je mettrai fin à l’avantage fiscal accordé au diesel, je ferai installer des bornes de recharge électrique sur tout le territoire et je financerai la recherche pour l’autonomie des batteries pour voiture électrique » précise-t-il. Benoît Hamon envisage également de lancer un « plan d’efficacité et de sobriété énergétique » : les thématiques de transports en commun et de véhicules propres seront au cœur de ce plan.


Jean-Luc Mélenchon

Présupposé idéologique : il souhaite que la mobilité individuelle soit repensée et que les transports publics propres soient renforcés.
Objectifs : le candidat a pour projet de développer les usages partagés de la voiture et de promouvoir les véhicules électriques pour les flottes captives.
Moyens : Jean-Luc Mélenchon envisage une sortie du diesel, en commençant par supprimer progressivement l’avantage fiscal pour les flottes d’entreprises.
Actions complémentaires : Il souhaite introduire une contribution carbone sur le transport de marchandises et développer le transport ferroviaire.


Les neutres, dont le programme favorise la mobilité électrique


Jacques Cheminade

Présupposé idéologique : le candidat souhaite une amélioration écologique du milieu de vie humain.
Objectifs : « Il faut organiser la sortie progressive du diesel pour passer à des voitures électriques et surtout l’hydrogène qui représente l’avenir » indique Jacques Cheminade.
Moyens : il défend une politique de transport public plus ambitieuse dans le cadre urbain et interurbain pour maîtriser les embouteillages sur les grands axes et les problèmes de stationnement avec le retour de l’aérotrain et l’extension du ferroutage pour éviter l’encombrement des routes par les camions. Il propose également le financement de la voiture à hydrogène via des aides publiques pour encourager sa production en masse.


Marine Le Pen

Présupposé idéologique : Marine Le Pen souhaite soutenir une filière française de l’hydrogène
Objectifs : utilisation de la filière hydrogène dans les transports (piles à combustibles) et dans le stockage stationnaire d’énergie.
Moyens : soutien d’une filière française de l’hydrogène par un appui de l’État en matière de recherche et développement, afin de réduire la dépendance du pays au pétrole.


Emmanuel Macron

Présupposé idéologique : le candidat souhaite diviser par deux le nombre de jours de pollution atmosphérique
Objectifs : tirer les enseignements du scandale Volkswagen en renforçant les normes anti-pollution européennes pour les véhicules neufs, et les contrôles en conditions réelles. Son objectif sur le long terme est de n’avoir plus aucune vente de véhicule thermique en 2040.
Moyens : le candidat a pour ambition de poursuivre l’augmentation de la taxe carbone en la faisant monter en puissance pour atteindre 100 €/tCO2 en 2030. En parallèle, il a pour objectif d’aligner les taxes sur l’essence et sur le diesel durant le quinquennat et propose d’améliorer la prime à la casse actuelle en créant une prime de 1000 euros. Il souhaite ainsi favoriser le remplacement de véhicules polluants immatriculés avant 2001 lors de l’achat de véhicule, neuf ou d’occasion, moins polluant.
Actions complémentaires : Il a pour projet de lutter « contre la dépendance à la voiture en zone rurale ou périurbaine en soutenant les solutions alternatives à la voiture individuelle ».


Les neutres


Nathalie Arthaud

Sur toutes les questions écologiques, Nathalie Arthaud souhaiterait qu’une politique concertée et planifiée à l’échelle de la planète soit réalisée.


François Asselineau

Présupposé idéologique : le candidat souhaite orienter la mobilité pour une amélioration de la qualité de vie et de l’environnement.
Moyens : il propose de réduire le nombre de véhicules en circulation aux périodes de pointe en incitant à l’auto-partage, en développant les transports en commun et en rapprochant lieux de travail et zones résidentielles.


Jean Lassalle

Présupposé idéologique : le candidat souhaite développer l’énergie solaire et réduire le transport routier de marchandises.
Moyens : il a pour projet de construire des centrales solaires et encourager le covoiturage, par une animation à l’échelle intercommunale.
Actions complémentaires : il envisage de créer une autoroute de la Mer, de la Manche à l’Atlantique et en Méditerranée, pour décharger les routes des poids lourds.


Philippe Poutou

Présupposé idéologique : Philippe Poutou souhaite réduire la place de la voiture, développer la pratique du vélo et de la marche sur l’ensemble des territoires et pas seulement dans les centres-villes.
Moyens : le candidat a pour projet de favoriser l’accès pour tous à des transports performants, et de généraliser la gratuité des transports publics.


Mots clés : présidentielles | élections présidentielles | mobilité durable | mobilité douce | pollution
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Aides financières | Pollution & qualité de l'air |

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème 1997 : Les lecteurs d’Auto Plus parlent de voitures électriques
En 1997, il ne roule guère beaucoup de voitures électriques en France, alimentées par des batteries au nickel et au cadmium, et parfois même au plomb. Quelques Renault...
La vignette Crit’Air est devenue obligatoire
Depuis le 1er juillet dernier, rouler dans une zone concernée par les restrictions de circulation lors d’un pic de pollution coûtera de 45 à 375 euros si le fameux...
Azzura Lights, une start-up durable !
Azzura Lights a remporté en décembre dernier le titre de Start-up de l’année 2016, décerné par la CCI Nice Côte d’Azur et le Club Eco de Nice Matin. Cette société de...
Le niveau de CO2 dans l’air dépasse les 410 ppm
L’Avem rend traditionnellement et régulièrement compte de l’évolution de la situation environnementale à travers la planète qui justifie la recherche de moyens plus...
Genève 2017 : Dragonfly, une voiture électrique solaire à prolongateur d’autonomie et qui purifie l’air
Avec un tel titre, on aurait presque l’impression de parler d’un produit de nouvelle technologie, informatique ou pas, qui en plus ferait le café !!! Et pourtant, la...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact