Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 11/07/2020 à 16:47 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1934 fois - 12 commentaires


Portée par une Zoé record, l’envolée des véhicules électriques se précise


Les chiffres records du dernier baromètre mensuel de la mobilité électrique que vient de publier l’Avere-France montrent que les ventes de véhicules électriques ont franchi un cap et représentent désormais une part significative du marché automobile. En juin, les immatriculations de véhicules électriques particuliers ont progressé de 205% par rapport au mois de juin 2019 contre seulement 2% pour l’ensemble du marché. Si l’on ajoute les véhicules hybrides rechargeables qui ont eux aussi progressé fortement, la hausse est de 231% pour un total de 22 630 immatriculations, soit 7,9% de parts de marché.

Malgré deux mois durant lesquels les concessions ont été totalement fermées en raison de la crise sanitaire, près de 70 000 véhicules électrifiés ont été mis en circulation lors du premier semestre 2020, soit autant que sur l’ensemble de l’année 2019.Tout laisse à penser que la forte progression des ventes de véhicules électriques devrait se poursuivre d’ici la fin de l’année. Si les chiffres de juin sont en partie dus au report des livraisons prévues au printemps, ils ne prennent pas totalement en compte un grand nombre de ventes conclues durant ce mois puisque les livraisons et les immatriculations ne sont généralement pas immédiates. De plus, l’offre des constructeurs va encore s’enrichir au second semestre.



La Renault Zoé au plus haut

Au cours du mois de juin, 13 728 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés. Avec 6 012 unités, la Renault Zoé améliore son record du mois de janvier (5 331 unités). Le constructeur au losange a même annoncé avoir enregistré plus de 7 000 commandes en France et plus de 11 000 dans toute l’Europe. Loin derrière, la Peugeot e-208 confirme néanmoins ses bons résultats depuis son lancement avec 2 127 immatriculations. Comme en mai, le Hyundai Kona est de nouveau sur le podium, mais très loin des deux stars du marché français avec 674 exemplaires. Les écarts sont ensuite plus ténus avec dans l’ordre la Tesla Model 3 (620), la Citroën C-Zéro (548), la Nissan Leaf (494) et le Kia e-Niro(456).

A noter que les particuliers représentent plus de 70% des acquéreurs et que les 10 véhicules les plus vendus ne laissent que 12% de parts de marché aux 23 autres modèles électriques ayant enregistré des immatriculations. Très à la traine ces derniers mois, les véhicules électriques utilitaires relèvent un peu la tête avec 1 596 immatriculations, soit une progression de 63 % par rapport à juin 2019. Le Renault Kangoo arrive largement en tête avec 778 exemplaires devant la Renault Zoe (400 unités). Les autres sont nettement décrochés avec moins d’une centaine d’exemplaires pour la Peugeot e-208 (93), le Nissan e-NV200 (86) et le Volkswagen e-Crafter (71).



Les hybrides rechargeables en forte hausse

Après un mois de mai encourageant (+134% par rapport à mai 2019), les véhicules hybrides rechargeables ont poursuivi sur leur lancée et, avec 7 307 immatriculations, ils ont enregistré une progression de 446% par rapport à juin 2019. Les hybrides rechargeables ont particulièrement séduits les professionnels qui représentent 72% des acquéreurs. C’est le Peugeot 3008 qui est leader sur ce créneau avec 768 immatriculations. Les quatre suivants se tiennent dans un mouchoir de poche avec la seconde place pour le Mercedes GLC (500 unités) suivis par le Mitsubishi Outlander (476), le DS 7 Crossback E-Tense (472) et le Ford Kuga (455). Les 10 véhicules les plus vendus représentent 59% du marché tandis que 3 080 immatriculations ont été enregistrées sur 41 autres modèles.

Le baromètre de la mobilité électrique du mois de juin donne également un aperçu du marché de l’occasion au cours des 5 premiers mois de l’année. 7 583 transactions de véhicules électriques ont été enregistrées durant cette période. Là encore, la Renault Zoé domine très nettement le marché avec 3 267 unités, loin devant la Nissan Leaf (536) et le Renault Kangoo. A noté qu’en 2019, le prix moyen d’une Zoé d’occasion s’est élevé à 12 500 € avec un kilométrage moyen de 19 800 km. Du côté des hybrides rechargeables, 4 234 ventes ont eu lieu et c’est la Golf de Volkswagen qui se taille la part du lion avec 2 456 exemplaires, suivie à bonne distance par le Mitsubishi Outlander et la BMW Série 2 avec respectivement 453 et 329 unités.




Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Immatriculations | Renault Zoé | Peugeot e-208 | Peugeot 3008 | Hybrides rechargeables
Catégories : Marché & statistiques |

Commentaires

Posté le 11-07-2020 à 17:22:00 par nouh

Ne prenez pas vos désirs pour la réalité et regardez les chiffres de façon raisonnée....
Les VE ne représente pas grand chose, à peine 8000 véhicules en 5 mois... Alors, la vérité, c’est que le Thermique en hybride ou non tient encore le haut du pavé tout simplement parce qu’il est moins chère et surtout polyvalent. De plus, il pollue bien moins qu’avant.
Les VE sont cantonnées, sauf exceptions payées aux prix très très forts, à une utilisation urbaine ou péri-urbaine. C’est ainsi, tant que l’autonomie réelle sur route et autoroute mais aussi la durée de la recharge ne seront pas améliorées.
Je serais surement client des nouvelles motorisations batteries ou hydrogène, d’ici 8 à 10 ans, mais en attendant, comme beaucoup d’autres autour de moi, je resterai fidèle à l’hybride simple. Surtout pas l’hybride rechargeable qui alourdit le poids d’une thermique pour faire entre 40 et 50km en électrique mais qui impose un surpoids pendant le reste du temps d’utilisation... Aberrant, stupide et surtout avec des chiffres mensongers de consommation et de rejet!!!

Posté le 11-07-2020 à 19:07:04 par Roscoe

Bonjour Nouh
Notez bien que 39% des foyers possèdent au moins deux voitures, et que la voiture électrique est parfaite comme seconde voiture. Fort heureusement il y a parmi les gens aisés possédant deux voitures des personnes qui savent faire des choix tournés vers l’avenir, voire même de petites concessions pour réaliser leur petites convictions.
De toutes petites concessions en fait car à l’usage la voiture électrique est un vrai plaisir, et le budget global inchangé, j’entends pour des voitures confortables comme beaucoup savent s’offrir. Comptez lors de votre prochaine sortie le nombre de voitures thermiques >20k€ et offrant une prestation égale et souvent inférieure à une LEAF de 150cv (elle vaut un peu plus mais le supplément est facilement récupéré sur la consommation et l’entretien), vous verrez qu’il y a encore une bonne marge de progression pour l’électrique, et ça c’est possible dès maintenant.
Grâce à ces choix éclairés qui tirent le marché, d’ici 8 à 10 ans vous pourrez vous aussi bénéficier du bonheur de rouler en électrique à un coût modéré, je vous le souhaite sincèrement.


Posté le 11-07-2020 à 21:32:23 par electronlibre

@nouh
Non seulement qu’à peine 8000 VE en 5 mois, mais en plus hyper subventionnés(7000€ depuis mai +autres primes nationales ou locales).
Imaginez les ventes de VE à leurs vraies valeurs sur un marché du véhicule neuf non faussé... -50%? -75%?
Le fait est que le VE est encore loin d’être au même prix que le VT, il faudrait que le prix des batteries baisse drastiquement...

Posté le 11-07-2020 à 22:54:01 par Daniel

Je pense que l’on peut remercier ceux qui achètent actuellement cher les VE et hybrides rechargeables, ou ceux qui achètent actuellement des VE et hybrides rechargeables chers. Car grâce à eux, les constructeurs peuvent développer des modèles qui seront plus performants et moins chers à l’avenir. C’est le processus normal de toutes les nouveautés. Pensez au prix des premières machines à laver, des premiers réfrigérateurs, des premiers téléviseurs couleurs, etc. etc., avant que ces équipements ne soient accessibles au plus grand nombre. Heureusement qu’il y a les défricheurs.

Posté le 12-07-2020 à 05:37:44 par JP

@nouh. vous êtes incapable de lire un tableau? Clairement, il indique 48 871 véhicules électriques vendus les 6 premiers mois de 2020.

Posté le 12-07-2020 à 10:15:52 par andre

100 km par jour, 20 000 km par an. le tout en Zoé 40. est ce anecdotique ?
Oui elle a été subventionnée, oui le modèle global n est pas encore autonome et alors? ce n’est pas en restant les mains dans les poches en attendant le grand soir que le monde avancera.

ps : mon autre véhicule est un outlander phev : 30 km par jour en 100% electrique +les longs trajets. besoin SUV 4x4 car j habite en campagne reculée

Posté le 12-07-2020 à 10:56:52 par philippe

@nouh

pour l hydrogene, il y a aussi un mauvais rendement entre l électricité injectée pour faire l hydrogene et l electricite produite par la pile. si on compare ces pertes à celles liées au poids des batteries d un hybride rechargeable/50km, je pense que l avantage est clairement au phev au moins sur certains usages comme le post d @andre au dessus.

Posté le 12-07-2020 à 12:45:56 par ActiVE

@ nouh

Les Coréennes sans compter Tesla (Tesla encore trop cher) ont d’ors et déjà conquis à l’usage d’une mobilité tous usages !
Tout le monde oublie de citer les économies de carburant et le plaisir de conduite ultra apaisant ou tonic !!!
La voiture thermique est déja obsolète....et en 2025 c’est l’effondrement du modèle thermique selon l’économiste Toni Sebba!! https://acti-ve.org/lage-de-pierre-ne-sest-pas-termine-car-nous-avons-manque-de-roches/mobilite-electrique/2017/05/

Posté le 12-07-2020 à 05:37:44 par JP

@nouh. vous êtes incapable de lire un tableau? Clairement, il indique 48 871 véhicules électriques vendus les 6 premiers mois de 2020.

Posté le 13-07-2020 à 11:49:16 par electronlibre

Alors oui effectivement les 7583 VE en 5 mois, c’est pour le marché de l’occasion, ce qui n’arrange pas les choses, puisque très inférieur au neuf. Pour les VT, c’est l’inverse, le marché de l’occasion est supérieur au neuf. Cela suggère que des milliers de VE de retour de LLD restent sur les bras des concessions, sans doute par la faute d’une valeur encore trop élevée par rapport aux VT mais aussi des interrogations au sujet de l’autonomie et de la recharge...

Posté le 13-07-2020 à 15:21:38 par Christophe

Le lien indiqué par Acti-VE renvoie vers les prévisions d’un économiste :
"– The car market will shrink by 80%.
[...]
– Up to 80% of highways will not be needed.
– Up to 80% of parking spaces will not be needed.
– The concept of individual car ownership will be obsolete.
– The Car Insurance industry will be disrupted. The taxi industry will be obsolete."
bien repris par Acti-VE en le traduisant par :
"Le marché de la voiture va diminuer de 80%. [...] Jusqu’à 80% des autoroutes ne seront plus nécessaires et des places de stationnement ne seront pas nécessaires. La notion de propriété de l’automobile individuelle sera obsolète. L’industrie de l’assurance automobile sera perturbée. L’industrie du taxi sera obsolète."

C’est conforme avec ma propre analyse : http://www.avem.fr/actualite-la-france-maintient-le-cap-vers-une-societe-neutre-en-carbone-7995.html
"il faut donc une division par au moins 9 de la production de voitures".

En d’autres termes, les chiffres de vente des voitures électrifiés de juin 2020 représenteront les chiffres de vente de voitures d’ici 2050.

Qui peut encore croire que d’ici là chacun aura sa propre voiture ?

Posté le 16-07-2020 à 09:19:32 par scal

La voiture électrique ne subsiste que parce qu’elle est fortement subventionnée. Combien de temps cela va t’il encore tenir ?
En attendant, sachant que 90% de l’électricité mondiale provient des énergies fossiles donc d’un transfert d’une énergie sur une autre en trompe l’œil, les théoriciens du réchauffement climatique anthropique vont être contents.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Dacia présente la Spring Electric, sa citadine électrique low-cost
En mars dernier, lors d’un évènement se substituant au Salon de Genève, Dacia avait dévoilé un showcar préfigurant la Spring Electric avec laquelle cette marque du...
Mégane eVision, l’avenir électrique selon Renault
Luca de Meo, le nouveau CEO du Groupe Renault, a profité du lancement de Renault eWays, un évènement dédié à la mobilité électrique d’aujourd’hui et de demain, pour...
KEBA, la société autrichienne qui met en musique les bornes de recharge
Nouvel adhérent à l’AVEM, KEBA est concepteur et fabricant de bornes de recharge intelligentes pour véhicules électriques. Afin de mieux comprendre l’offre de KEBA, nous...
PCE Services, un nouvel acteur ambitieux dans le domaine des bornes de recharge
Depuis le début de l’année 2020, PCE Services, une entreprise spécialisée principalement dans le tirage de câble en fibre optique, s’est diversifiée dans le domaine des...
Ford mise sur la recharge pour séduire avec sa Mustang Mach-E
Comme bon nombre de constructeurs, Ford s’apprête à entrer dans une nouvelle ère avec l’arrivée dans ses concessions, prévue au début de l’année prochaine, de la Ford...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact