Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/12/2019 à 15:53 par Philippe Schwoerer - Lu 1944 fois - 4 commentaires


De 230.000 à 1 million de véhicules électriques en 2022


Hier, lundi 2 décembre 2019, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, s’est exprimé sur l’avenir de la mobilité électrique dans le cadre d’une journée dédiée à l’industrie automobile française.

Contexte difficile

Avant d’effectuer quelques annonces au sujet de la mobilité de demain, le ministre a fait le tour des difficultés qui pèsent, selon lui, sur la filière automobile française : une guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’Europe, un ralentissement du marché automobile sur le territoire de l’UE, des prévisions incertaines pour le début de l’année prochaine avec une baisse probable de 10-20% de la demande, l’obsolescence de l’appareil de production provoquée par des investissements trop faibles, le poids démesuré du besoin en fonds de roulement notamment dû à une hausse des délais de paiement chez les clients, un financement à moins d’un an pour plus de la moitié des sous-traitants qui éprouveront des difficultés à obtenir des financements en 2020. Deuxième pays de production automobile d’Europe en 2011, la France est aujourd’hui en 5e position derrière l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni est l’Allemagne.

Un pari sur la mobilité électrique

Encourager le développement d’une mobilité plus vertueuse pour l’environnement passe, pour Bruno Le Maire, par un effort qui sera effectué au niveau des aides pour s’équiper en véhicules électriques. L’enveloppe, au titre du bonus automobile, progressera de 50% en 2020. Le ministre a rappelé que 300.000 Français ont bénéficié d’une prime à la conversion en 2018 : un nombre qui serait dépassé pour l’actuel exercice. Une feuille de route pour 2022 prévoit un parc d’un million de véhicules électriques qui devront pouvoir être rechargés par un maillage composé de 100.000 bornes, contre 28.000 aujourd’hui pour 230.000 VE en circulation. Cette projection conserve le ratio d’une borne pour 10 véhicules électriques. L’année 2022, c’est aussi celle où, selon le ministre, la filière européenne de fabrication des batteries, qui se met en place avec l’Allemagne et la Pologne, sera opérationnelle. Bruno Le Maire n’a pas oublié de citer l’hydrogène, « que nous avons identifiée comme une technologie stratégique dans laquelle investir dans le cadre du Pacte productif ».

Durcissement du malus

« C’est une question de justice : il n’y a pas de raison que certains Français fassent des efforts en achetant des véhicules hybrides ou électriques et qu’en même temps les rejets de CO2 augmentent car le nombre de véhicules les plus émetteurs se multiplie. De plus, ces véhicules ne sont ni construits en France, ni construits par nos constructeurs nationaux », argumente le ministre pour justifier le durcissement du malus, et en particulier son déplafonnement pour les modèles émettant plus de 172 grammes de CO2 au kilomètre. Il s’attend à encaisser ainsi une enveloppe de 50 millions d’euros qui permettrait « de soutenir les sous-traitants dans les mois à venir ». Deux autres actions sont envisagées : « Mieux informer le consommateur sur les dégâts pour l’environnement des véhicules les plus émetteurs de CO2 », et « Ouvrir un débat à l’échelle de l’Union européenne pour voir si les avantages d’émissions de CO2 attribués aux véhicules lourds ont encore un sens aujourd’hui ».


Mots clés : Bruno Le Maire | électrique | véhicule | recharge | borne | bonus | malus
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 03-12-2019 à 18:19:09 par electronlibre

J’aimerai que M. Lemaire me montre les preuves -irréfutable- des dégâts du CO2 sur l’environnement, si toutefois il en possède, cela me permettrai de lui démontrer que le CO2 n’a aucune influence sur l’environnement, sauf bien sûr l’accroissement des végétaux...

Finalement ce malus n’est qu’une taxe de plus qui augmente suivant le bon plaisir de nos dirigeants, sans nous demander notre avis...

Posté le 04-12-2019 à 00:29:30 par tdmboy

electronlibre, tu devrais t’intéresser à un sujet connu sous le nom de dérèglement climatique, dont l’accroissement du taux de CO2 dans l’atmosphère est un acteur actif, bien que pas le seul.
Sinon, je peux te confirmer, pour avoir bossé sur le sujet quelques années, que les plantes se satisfont bien d’une teneur en CO2 plus élevée, A CONDITION (et merci de ne pas couper ma phrase en la citant) que les autres paramètres (lumière, température, hygrométrie, nutrition) soit optimaux. Ce n’est pas vers ce genre de conditions optimales que nous nous dirigeons. Demande aux gens du sud de le France (y compris aux paysans qui voient leurs champs dévastés) si ils sont heureux des séries d’évènements climatiques "exceptionnels" qu’ils viennent de subir et qui risquent de devenir plus courants à l’avenir.

Posté le 04-12-2019 à 11:19:39 par Daniel

La fourchette est très large, c’est peut-être un trident, cela permet de ne pas trop prendre de risque dans l’affirmation.

Posté le 04-12-2019 à 22:44:50 par electronlibre

@tdmboy
Cela fait longtemps que je m’intéresse au sujet climat et je peux dire qu’il est absurde de parler de dérèglement climatique, expression ronflante pour parler de la variation du climat(déjà utilise dans les années 1970 avec comme bouc émissaire les explosions nucléaires). L’augmentation du taux de CO2 dans l’atmosphère ETAIT un acteur actif jusqu’à ce qu’il atteigne le taux(d’environ 200ppm) de saturation de son effet de serre(ça fait déjà quelques siècles). Cela signifie que le taux actuel du CO2 n’a pas plus d’influence sur le climat qu’il y a plusieurs siècles...
En une trentaine d’années, le globe a reverdit de 25% malgré les déforestations, donne moi un autre facteur que le taux élevé de CO2 pour expliquer ce phénomène... et l’excès de CO2 permet aux plantes de résister au stress hydrique.
Les séries d’évènements climatiques "exceptionnels" ne sont exceptionnels que par l’augmentation des infrastructures, des surfaces des parcelles agricoles mal protégées et situées maintenant souvent en zones inondables. Rien à voir de près ou de loin avec le CO2...
Nous subissons actuellement les conséquences de notre inconséquence en ayant développé une société matérialiste qui détruit la nature, mais penser que l’on peut dérégler le climat est l’idéologie de l’homme croyant tout contrôler...

Idéologie toujours pas étayée par de solides preuves scientifiques, je les attends encore...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 28/05/2020 au 30/05/2020 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Scooters électriques : La solution aux grèves et aux embouteillages ?
Dans sa Gazette électrique de décembre 2019, le fabricant de scooters branchés RedE s’interroge : « Grèves, embouteillage : le scooter électrique est-il la solution pour...
EVBox développe son usine bordelaise
Avec sa lettre électronique du 10 décembre 2019, EVBox informe de la réouverture de son usine de fabrication des bornes de recharge rapide, de la prochaine conférence...
Souvenir de voyage : Station e-Bus au Laos
Un de nos lecteurs, Dominique Delport, nous a transmis 2 photos prises au Laos par un couple de ses amis. Elles représentent une station de e-Bus au Nord du pays, à...
Un livre pour Noël : 57 véhicules électriques présentés
Vélos assistés, gyropodes, scooters, motos, voitures, tous électriques. : Cet ouvrage est une véritable mine électromobile. Ne vous attendez pas à y trouver les...
La conversion électrique aussi pour l’hydrogène et les poids lourds
Alors que la France est sur les rails pour légaliser le rétrofit électrique des véhicules, la Fédération nationale de l’artisanat automobile rappelle son rôle de...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact