Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 07/12/2015 à 14:00 par Emmanuel Maumon - Lu 4136 fois - 12 commentaires


COP21 : Ségolène Royal prend des initiatives sur les transports propres


Pendant que les négociateurs poursuivent leurs discussions pour parvenir à un accord vendredi, la COP21 est l’occasion de mettre en lumière les actions pour lutter contre le réchauffement climatique, avec chaque jour un focus particulier sur un thème précis. Jeudi, la journée était consacrée aux Transports, un secteur qui représente 23% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde et 28% en France. Ségolène Royal a profité de ce « Focus Day Transports » pour lancer 4 initiatives pour réduire le coût des voitures propres, mais aussi réinventer les transports et la ville afin de limiter les émissions de CO2. Un enjeu de santé publique et de civilisation pour la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie.


Pour une voiture électrique à moins de 7 000 euros


La première ambition de Ségolène Royal est de rendre la voiture électrique accessible à tous. Pour cela, elle a lancé un appel à projets mondial pour le développement d’une voiture électrique à moins de 7 000 euros, baptisée la 2CV électrique de la COP21. Sans livrer le détail de cet appel à projets, la Ministre a précisé que les industriels devront passer des accords entre eux pour parvenir à construire cette voiture qui répond à un vrai besoin. Pour elle : « Il y aura toujours une demande de voiture individuelle. Des populations qui se déplaçaient auparavant en vélo souhaitent désormais accéder à ce type de véhicules. Il faut développer une voiture propre, populaire, accessible à tous pour désengorger nos villes des transports polluants ».


20% de véhicules électriques d’ici 2030


Le développement de cette voiture électrique populaire doit néanmoins aller de pair avec celui des transports en commun propre. La France a ainsi apporté son soutien à la déclaration de Paris sur l’électromobilité et le changement climatique qui a été présentée par la « Zero Emission Vehicles Alliance » qui réunit les régions et les Etats qui s’engagent sur la mobilité électrique. Une déclaration qui fixe l’objectif, d’ici 2030, d’avoir au moins 20% de la flotte mondiale de véhicules (y compris les deux et 3 roues, voitures, camions et bus) qui soient à traction électrique. Pour atteindre cet objectif, il faudra notamment procéder au renouvellement d’une grande partie de la flotte, mais aussi développer les infrastructures de charge et l’innovation. Par ailleurs, la massification des commandes contribuera à réduire fortement le coût de production et de commercialisation de ces véhicules électriques.


Des transports propres dans les pays en développement


Les transports propres ne doivent pas être l’apanage des pays développés. Ségolène Royal a donc annoncé le soutien de la France, à hauteur de 2 millions d’euros du Fonds français pour l’environnement mondial, à l’initiative de « Mobilise your City » qui facilite la planification des transports dans les pays en développement. De quoi favoriser notamment l’aménagement des villes qui constituent un volet essentiel pour limiter le temps de transport et donc réduire les émissions de gaz à effet de serre, tout en améliorant la vie de famille. Ce projet concerne pour l’instant une centaine de villes (une vingtaine dans les pays en développement) dont l’objectif est de réduire de 50 à 75% les émissions liées aux transports au sein des villes partenaires.


1 000 km de route solaire en 5 ans


La quatrième initiative prise par Ségolène Royal lors de la COP21 réside dans le lancement d’un plan national pour la route à énergie positive permettant la réalisation, d’ici 5 ans, de 1 000 km de routes solaires, ces routes qui intègrent des cellules photovoltaïques pour produire de l’électricité. Ce plan vise à faire de la route non seulement un axe de transport mais également une source de production d’énergie propre et renouvelable, sans consommation d’espace supplémentaire. Dès 2016, des expérimentations seront lancées sur le réseau de l’Etat, avant de passer en 2017 à la réalisation d’un démonstrateur de la route récupératrice de chaleur, puis à l’industrialisation de nouveaux procédés comme le concept « Wattway » présenté au Bourget par l’entreprise Colas qui a conçu un revêtement permettant d’alimenter l’éclairage public, les enseignes lumineuses ou les tramways, mais aussi les logements et les bureaux. 20 m2 de chaussée Wattway suffisant à approvisionner un foyer en électricité (hors chauffage).






Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | COP21
Catégories :

Commentaires

Posté le 07-12-2015 à 18:52:53 par deschamps

a quand la mehari de chez MDI AU PRIX de 4500e non poluante car fonctionne a l’air comprime

Posté le 07-12-2015 à 20:03:10 par electronlibre

Voiture à air comprimé?
Marche pas!
Marchera jamais, faut pas s’enferrer dans les mauvaises solutions.

Posté le 08-12-2015 à 07:35:20 par Daniel

Après avoir abandonné l’écotaxe poids lourds en rase campagne bretonne et nous avoir pondu une pastille basée sur la date d’immatriculation et non le niveau de pollution, notre ministre n’est pas la mieux placée pour gérer les problèmes automobiles et de transports.

Posté le 08-12-2015 à 08:09:44 par Christophe

@Daniel
Connaissez-vous le laboratoire de Ségolène Royal ?
Si non, allez-y faire un tour, vous pourrez y voir :
- un service d’autopartage de véhicules électriques non cantonné aux grandes agglomérations ; véhicules rechargés avec de l’électricité renouvelable,
- un développement de l’offre TER (dont un certain nombre de liaisons sont électrifiées et parcourues par un train électrique) entre nombre de liaisons et en tarification,
- la possibilité dans tous les TER de transporter un vélo en bagage à main et sans supplément (reprise par tous depuis) - allez faire un tour à Niort vous verrez un nombre important de vélos monter et descendre du train (en provenance ou à destination de Poitiers ou La Rochelle d’ailleurs),
- un souci d’amélioration du réseau ferré et de son infrastructure (relèvement de la vitesse entre Niort et La Rochelle, doublement de la voie entre Lusignan et St Maixent, électrification des voies non électrifiées).
Alors elle n’est peut-être pas la mieux placée mais elle est loin d’être la moins bien placée. Tiens selon vous qui est mieux placé qu’elle pour gérer les problèmes automobiles et de transports ?

Ensuite le niveau de pollution est quand même lié à la date d’immatriculation. Si non expliquez moi pourquoi j’ai retrouvé à l’automne en concession des véhicules neufs Euro5 immatriculés avant le 1/09/2015.

Posté le 08-12-2015 à 09:17:58 par Christophe

@electronlibre
Ce week-end j’ai utilisé une visseuse-dévisseuse électrique sur accus (Li-ion).
Au bout d’un moment d’utilisation la batterie se mettait en sécurité parce qu’elle était trop chaude !
Là je me disais qu’avec un outil à air comprimé je n’aurai pas eu de problème.
Tous les industriels dignes de ce nom utilisent des outils à air comprimé, c’est ce qu’il y a de plus fiable et de plus sécuritaire (risque d’incendie quasi nul).

Posté le 08-12-2015 à 11:21:21 par electronlibre

Bonjour Christophe.
Faire tourner des outils à l’air comprimé est une chose, faire avancer une auto d’au moins 300 kg en est une autre.
Sur le papier le système fonctionne mais depuis au moins 15 ans de développement, les démonstrations de MDI ont été des catastrophes.
L’avion électrique "solaire" vole très bien mais il y a tout juste la place pour le pilote. Imagine-t-on faire un avion de ligne "solaire" transportant 300 personnes? Je ne pense pas...

Posté le 09-12-2015 à 07:47:33 par Christophe

@electronlibre
Avec les outils à air comprimé, on voit bien que l’air comprimé peut être utilisé comme force motrice. Le plus bel exemple étant le marteau piqueur, aucun électrique ne rivalise avec un à air comprimé. Le seul plus performant est le BRH (Brise-Roche Hydraulique) monté sur une pelle hydraulique et qui utilise la force motrice de l’huile mise en pression.
Mais dans tous les cas, le problème est le stockage de l’énergie, comme pour l’électricité au demeurant.
Par contre pour l’air comprimé, une étape semble avoir été franchie : http://www.lemoniteur.fr/articles/air-a-tous-les-etages-29839404
"la société nantaise AIA rappelle que l’air comprimé fut utilisé à la fin du XIXe siècle comme énergie motrice des tramways de la Cité des ducs de Bretagne. Déjà, l’air était mélangé à de l’eau – sous forme vapeur – pour en assurer la détente"

Posté le 09-12-2015 à 22:01:52 par Ju

@Christophe, bonjour,
Je suis d’accord avec Daniel. Les vignettes sont loin de tenir compte du niveau de pollution.
Par exemple, une voiture essence euro6 (moteur THP, TCe, etc.) rejette plus de particules fines que les diesel euro 6 ! Et pourtant elle bénéficiera de la vignette verte. Alors qu’une voiture essence de 2005 avec un moteur essence basique, rejettera plus de CO2, certes, mais aucune particule fine...

Posté le 10-12-2015 à 09:06:18 par Christophe

@Ju
Toute règle comporte des exceptions et est contournable (disons optimisable).
Vous parlez des moteurs essence à injection directe et du niveau de particules autorisé qui est bien supérieur à celui d’un diesel EURO 5 (l’EURO6 n’ayant rien changé pour les particules des diesel) et uniquement en nombre, la limite en masse est même inférieure pour les essence id depuis la révision b. Par contre la limite pour les NOx est plus basse. La limite en nombre sera comme celle des diesel pour la révision c soit une production identique à celle des essence non id.
Autant la dénomination THP semble concerner ce type de moteur, autant il y en a d’autres qui sont id sans porter cette dénomination. Et tous les moteurs essence de ce constructeur ne sont pas id (l’essentiel des ventes ne le sont pas). Par contre l’appelation TCe ne concerne pas uniquement des moteurs id et l’essentiel des ventes ne le sont pas.
Par contre il y a bien un constructeur dont tous les moteurs essence sont id sans que je n’ai la confirmation s’il respecte la révision c de la norme EURO 6.
Par contre à la question un essence id (ne respectant pas la révision c mais uniquement la révision b de la norme EURO6) est-il vraiment plus polluant qu’un diesel EURO6, pour ma part je ne sais pas répondre. Et pour mémoire le CO2 n’est pas à proprement parlé un polluant.

Posté le 15-12-2015 à 19:49:18 par gibis

bonjour à Tous

Pour ce qui est des voitures à air comprimée, je pense que cette technologie est tout a fait aboutie, d’ailleurs au début du 20° siècle déjà, des locomotives fonctionnaient avec cette technique dans les mines de charbon.Donc pas de problème de puissance, simplement une question de volonté.
Pour moi le problème réside dans le fait que n’importe qui peut faire de l’air comprimée pratiquement gratuitement (il suffit d’avoir un petit compresseur qui fonctionne sur panneau solaire et de stocker dans une cuve; Celle-ci se charge chaque fois qu’il y a du soleil et après y a plus qu’a ce servir!) Par contre il est beaucoup plus complexe de stocker de l’électricité, et là nous dépendons évidemment de fournisseurs qui gardent la main mise sur l’énergie! Et donc nous captent!!!!!

Posté le 08-01-2016 à 14:56:42 par galaktigirl

Mais enfin? vous ne connaissez pas la voiture à air comprimé de Guy Negre?

quel est l’ignorant qui dit que ça ne fonctionne pas??????

Posté le 09-01-2016 à 10:43:12 par electronlibre

Je n’ai encore jamais croisé une MDI sur la route.
Par contre, je croise de plus en plus de VE.

CQFD!



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



COP 21

Découvrez notre dossier spécial
AVEM
Retrouvez ici toutes les actualités électromobiles qui œuvrent pour ou pendant la COP21.

Accéder au dossier
Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 10/04/2018 au 12/04/2018 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème DHL Express accélère sur l’électrique
Marque du groupe Deutsche Post DHL, DHL est le leader mondial du secteur de la logistique. Avec ses 350 000 collaborateurs qui interviennent dans plus de 220 pays, elle...
Mobilité électrique : Nissan précise ses intentions
Au lendemain de la troisième édition du Nissan Futures qui s’est déroulé le 2 octobre à Oslo, les journalistes français présents dans la capitale norvégienne ont été...
L’électromobilité au service du mix énergétique des transports
Si l’électromobilité est amenée à prendre une place de plus en plus importante au sein de la mobilité propre du futur que tout le monde appelle de ses vœux, il existe...
Interopérabilité et financement de la recharge
Grâce au déploiement progressif des infrastructures de recharge sur l’ensemble du territoire et aux progrès réalisés dans l’autonomie des véhicules électriques, la...
Territoires intelligents pour une gestion de l’énergie à venir
Rendre les réseaux électriques intelligents est essentiel au développement harmonieux de l’électromobilité. Pour y parvenir, les territoires jouent un grand rôle...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact