Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 05/02/2020 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 2416 fois - 5 commentaires


100% de bus électriques pour Marseille en 2035


C’est ce qu’a annoncé la Régie des transports métropolitains (RTM) le 29 janvier 2020 devant 5 nouveaux modèles de bus électriques : Heuliez GX Linium E, Irizar ie, Mercedes-Evobus eCitaro, Safra Businova, Volvo 7900 Electric.

15 bus électriques au démarrage

Au démarrage d’une nouvelle phase d’expérimentation, la flotte branchée devrait être composée de 15 véhicules électriques fournis par 5 constructeurs différents et rejoindre un parc de quelque 630 bus. Ce n’est qu’à partir de 2025 que d’anciens modèles thermiques seront progressivement remplacés par des électriques à raison de 30 à 50 unités par an.

12 millions

Cette première étape dans le programme pour le verdissement de la flotte de bus en circulation sur le territoire de Marseille est dotée d’une enveloppe de 12 millions d’euros, supportée pour moitié par le département des Bouches-du-Rhône.

Les IRVE

Au cours de la présente année 2020, la RTM va également tester l’architecture de ravitaillement en énergie de ces bus électriques avec des bornes lentes pour la recharge de nuit au dépôt et des chargeurs rapides pour compléter en journée le niveau d’énergie dans les batteries. Le tout devra pouvoir être supervisé depuis un centre déporté.


Mots clés : bus | électrique | Marseille | RTM
Catégories : Bus électrique et hybride |

Commentaires

Posté le 05-02-2020 à 09:36:37 par Christophe

Données CEREMA 2016
– MARSEILLE – 1 064 919 hab. – 152,7 voyages/an.hab.
– LYON – 1 444 077 hab. – 317,9 voyages/an.hab
– LILLE – 1 148 004 hab. – 156,5 voyages/an.hab
– TOULOUSE – 996 514 hab. – 181,6 voyages/an.hab.
– NANTES – 636 013 hab. – 210,0 voyages/an.hab.
– STRASBOURG – 484 922 hab. – 240,2 voyages/an.hab.
– BORDEAUX – 774 929 hab. – 178,3 voyages/an.hab.
– NICE – 544 977 hab. – 118,2 voyages/an.hab.

Pour réduire les émissions de CO2 et la pollution des transports, il y a la solution d’électrifier les transports en commun mais la solution de les développer est encore plus efficace.

Nota : le nombre d’habitants indiqué est la population couverte par le réseau de TC.

Posté le 05-02-2020 à 11:32:41 par Daniel

@ Christophe
La Compagnie des Transports Strasbourgeois vient de mettre en service le premier des 12 bus Alstom Aptis électriques de la nouvelle ligne BHNS entre la gare et le parlement (et quartier) européen. Une douzaine de bus électriques Yutong chinois étaient aussi prévus sur la ligne 10 de ceinture, mais l’entreprise alsacienne Dietrich Carebus qui devait les adapter aux paramètres locaux a été reprise par la firme turque Temsa qui fabrique aussi des bus, même électriques je crois. Dossier à suivre.

Posté le 05-02-2020 à 14:28:53 par Christophe

@Daniel
"nouvelle ligne BHNS" soit Bus à Haut Niveau de Service ce qui intègre notamment une vitesse commerciale élevée.
A ce titre cet autre indice est intéressant :
Données CEREMA 2016 vitesse moyenne bus – tramway – métro
– MARSEILLE – a:16,8 ; t:15,8 ; m:29,2
– LYON – a:18,2 ; t:21,6 ; m:29
– LILLE – a:17,7 ; t:21,8 ; m:33,7
– TOULOUSE – a:16,9 ; t:17,2 ; m:33,4
– NANTES – a:24,5 ; t:20
– STRASBOURG – a:16,8 ; t:18,3
– BORDEAUX – a:18,2 ; t:18,7
– NICE – a:16,2 ; t:13,9
Il y a finalement une bonne corrélation entre utilisation élevée et vitesse commerciale élevée.
Nantes réussit le tour de force d’avoir ses bus plus rapides que ses tramways qui sont pourtant parmi les plus rapides de France, à mon avis bien aidé par son BHNS en ligne droite et très rapide.

Posté le 05-02-2020 à 14:21:45 par Phenix83

@Christophe,vous avez de grandes connaissances sur les particules d’abrasion.Les Bus à batterie sont probablement plus lourds que leurs homologues thermiques.Produisent ils davantage de particules d’abrasion? Quel est globalement l’intérèt d’utiliser des bus électriques sur des distances de 100 kms ou plus en 2020 au lieu des bus thermiques ? En ville cela se comprend mais en zone campagne ou semi urbaine cela se justifie t il ? La donne changera sans doute quand les batteries seront plus légères ou quand on saura fabriquer de l’hydrogène en consommant peu d’énergie.

Posté le 05-02-2020 à 15:09:15 par Christophe

@Phenix83
Les bus à batterie (hormis si biberonnage en ligne comme pour Nantes) sont plus lourds que leurs homologues thermiques et donc acceptent moins de passagers pour respecter la masse maxi. autorisée.
De plus, comme les bus thermiques sont équipés de ralentisseurs hydrauliques, au final la différence sur les émissions de particules est faible (bien entendu pour les bus diesel avec FAP), d’autant plus que la vitesse en ligne va être élevée.
L’intérêt c’est la moindre émission de GES (hormis versus un bus biogaz).
Finalement en ville leur intérêt est faible versus des bus biogaz ou trolley ou biberonnage.
Par contre pour les lignes suburbaines ou interurbaines, les passagers étant assis, les problématiques de la charge utile et de la pollution aux particules sont moins prégnantes. Si distance journalière compatible et usage intensif, c’est une solution à ne pas écarter même si un car biogaz fait aussi bien. Une autre solution intéressante, car généralisable de suite est les carburants HVO (sans huile de palme hors recyclage) et ED95.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Izivia reprend l’exploitation du réseau de recharge MobiVE
Depuis juillet 2020, Izivia exploite le réseau de bornes de recharge MobiVE pour voitures électriques et hybrides rechargeables installé en Nouvelle-Aquitaine. Izivia a...
Etats-Unis : Covoiturage long en Tesla Model X avec OC Vanpool
En partie subventionné par le comté d’Orange (OCTA), en Californie, le programme OC Vanpool vise à faciliter sur le territoire les déplacements domicile-travail...
Et si vous installiez votre borne de recharge dans votre jardin ?
En habitant dans une maison individuelle, on imagine le plus souvent que le matériel nécessaire à la recharge des batteries des voitures électriques et hybrides...
De l’hydrogène vert pour la mobilité en Vendée dès 2021 avec Lhyfe
Labellisée « Territoire hydrogène » par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie de l’époque, la Vendée planche sur le sujet depuis des...
Enquête comportementale des électromobiliens par BVA pour Enedis
Dans un contexte où l’essor de la mobilité branchée (électrique et hybride rechargeable) se confirme (investissement en masse des constructeurs, rythme d’apparition de...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact