← Revenir aux actualités

Rolls-Royce achève l’avion électrique le plus rapide du monde Rédigé par Philippe Schwoerer le 28 Oct 2020 à 00:00

Le constructeur britannique a validé dans un premier temps sa technologie par des essais réalisés au sol sur une reproduction grandeur réelle de l’unité avant baptisée « ionBird ». Cette partie abrite un moteur électrique d’une puissance de 375 kW (500 chevaux) et une batterie qui serait capable d’alimenter en énergie 20 foyers. L’ensemble permettrait à une structure opérationnelle de décrocher un record du monde de vitesse pour un avion électrique.

ACCEL

Dans son programme ACCEL (Accélérer l’électrification des vols aériens), Rolls-Royce embarque des partenaires comme le fabricant de moteurs électriques Yasa et la startup aéronautique Electroflight. Au sol, le moteur électrique a été poussé jusqu’à une vitesse de rotation de l’hélice de 2.400 tours par minute. Il est alimenté par « le bloc-batterie le plus dense jamais assemblé pour la propulsion des avions », explique le constructeur. Dans un coffrage qui doit peser le moins lourd possible et assurer à la fois une sécurité maximale et une protection thermique totale, plus de 6.000 cellules sont assemblées. Le groupe motopropulseur devrait permettre à l’avion de dépasser en vol les 480 km/h, pulvérisant alors le record actuel reconnu de 338 km/h. Avec 140 km/h de mieux, il s’agirait alors d’un véritable coup de fouet donné à l’aviation électrique, assurant son avenir !

Premier vol avant la fin de l’année

Désormais, Rolls-Royce s’active à préparer le premier vol réel de l’appareil déjà assemblé. Il est programmé avant la fin de la présente année 2020. Pour un total de 85 kilomètres, l’appareil réalisera plusieurs fois en 8 minutes et à une altitude de 500 mètres un tracé d’une longueur de 3 km. Après cette étape nécessaire pour observer le comportement de l’ensemble en conditions réelles, la tentative de record à plus de 480 km/h sera effectuée début 2021. L’horloger britannique de luxe Bremont sera partenaire pour le chronométrage officiel. Il a fourni différents équipements embarqués dans l’avion, dont une partie des instruments et le système de verrouillage de la verrière d’accès à bord.

Un programme subventionné

Le programme ACCEL est financé à hauteur de 50% par l’Institut de technologie aérospatiale (ATI), en partenariat avec le département des Affaires, de l’Energie et de la Stratégie industrielle et de l’Innovation du Royaume-Uni. « Rolls-Royce s’est engagé à jouer un rôle de premier plan dans l’atteinte du zéro carbone d’ici 2050 », souligne Rob Watson, directeur de Rolls-Royce Electrical. « Nous cherchons également à inspirer les jeunes, avec le projet ACCEL, afin qu’ils envisagent des carrières en STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) », met en avant le constructeur. C’est pourquoi il a développé autour du projet tout un matériel pédagogique téléchargeable destiné aux élèves des écoles primaires.

partager cette actualité sur :

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Pierre un ingénieur de chez SAP Labs France Mougins
LES UTILISATEURS TÉMOIGNENT – Matthieu, ingénieur, utilise quotidiennement les scooters d’Eccity Motocycles.
Toutes les vidéos