← Revenir aux actualités

Dacia présente la Spring Electric, sa citadine électrique low-cost Rédigé par EMMANUEL MAUMON le 19 Oct 2020 à 00:00 0 commentaires

En mars dernier, lors d’un évènement se substituant au Salon de Genève, Dacia avait dévoilé un showcar préfigurant la Spring Electric avec laquelle cette marque du Groupe Renault entend lancer la révolution de l’électrique abordable. A l’époque, Dacia s’était montrée très discrète sur les caractéristiques de cette citadine low-cost. Une lacune comblée jeudi dernier lors de l’ouverture du « Renault eWays » avec la présentation de la version de série de la Dacia Spring Electric dont l’ouverture des commandes débutera au printemps prochain, avec une gamme et une offre commerciale simples : une batterie incluse dans le prix d’achat et deux niveaux d’équipements.
Avec son premier modèle 100% électrique, Dacia ouvre une nouvelle page de son histoire mais en restant fidèle à sa philosophie d’offrir une voiture contemporaine répondant aux besoins essentiels. La Spring Electric est ainsi une petite voiture électrique spacieuse, robuste et proposée à un prix imbattable. Même si celui-ci n’a pas encore été communiqué, la Dacia Spring sera bien la voiture électrique la moins chère sur le marché européen avec un tarif tournant autour des 15 000 euros, soit près de 10 000 euros une fois le bonus écologique déduit. La Spring Electric sera également économique à l’usage puisque son coût d’usage (TCO ou Total Cost Ownership) sera le plus bas du marché, voitures électriques et thermiques comprises.

Une motorisation électrique simple et fiable

Bénéficiant des dix ans d’expertise électrique du Groupe Renault, la Dacia Spring dispose d’un moteur fiable, robuste et sûr. Un moteur électrique d’une puissance de 33 kW (44 ch) alimenté par une batterie d’une capacité de 26,8 kWh. Une batterie que l’on peut recharger aussi bien sur une prise domestique 220 V grâce au câble fourni de série, que sur une Wallbox avec le câble proposé en option (charge à 100% en moins de 5 heures sur une Wallbox de 7kW) ou sur une borne DC (moins d’une heure pour une charge à 80% sur une borne DC 30 kW).
Grâce à son gabarit contenu et son autonomie rassurante, la Dacia Spring offre une polyvalence d’usage permettant de profiter pleinement du confort à bord et du plaisir de rouler en électrique. Légère et compacte, elle dispose d’une autonomie de 225 km en cycle WLTP et de 295 km en WLTP City, ce qui garantit une utilisation urbaine mais aussi péri-urbaine. Par ailleurs, la motorisation électrique offre de nombreux avantages : une bonne réponse à l’accélération avec un couple de 125 Nm disponible immédiatement, une absence de passage de vitesse, un silence de fonctionnement et une absence de vibration. Le tout bien entendu sans aucune émission polluante ni de CO2.

Une citadine au look de SUV et adaptée aux nouvelles mobilités

La petite citadine « branchée » de Dacia entend également casser les codes de la voiture électrique conventionnelle avec son look de SUV lui conférant un style baroudeur idéal pour affronter la jungle urbaine. Avec ses larges épaules et son capot bombé, la Spring dégage une impression de robustesse tandis que sa carrure sécurisante laisse deviner une grande habitabilité intérieure. Elle est pourtant une vraie citadine aux dimensions contenues : 3,73 m de long, 1,62 m de large et 1,51 m de haut. A bord, elle offre quatre vraies places adultes ainsi qu’un coffre spacieux. Les équipements de série sont généreux pour une voiture low-cost et un équipement multimédia comprenant notamment un écran tactile de 7 pouces, la navigation, le Bluetooth et une prise USB est disponible en option.
Par ailleurs, de par son autonomie, sa simplicité d’utilisation, sa fiabilité et sa robustesse, la Dacia Spring est parfaitement adaptée aux nouvelles mobilités. Son positionnement prix lui permet d’être particulièrement en phase avec le modèle économique de l’autopartage. En s’appuyant sur l’expertise acquise avec Zity, le service d’autopartage opéré par le Groupe Renault et Ferrovial à Madrid et Paris, Dacia a développé une version spécifique de Spring pour le marché de l’autopartage. Une version prééquipée pour accueillir la technologie des opérateurs permettant la géolocalisation et autorisant l’ouverture des portes à l’aide d’un smartphone. Dans l’habitacle, le conducteur retrouvera l’environnement de son opérateur d’autopartage et disposera également de la navigation et des dispositifs d’aides au stationnement (caméra de recul et radars arrière).

partager cette actualité sur :

Commentaires

Rejoindre le réseau AVEM

Vidéos

Toutes les vidéos