Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 21/03/2013 à 11:00 par Michaël Torregrossa - Lu 10745 fois - 5 commentaires

Véhicules électriques et émissions de CO2 – de 70 à 370 g CO2/km selon les pays - Photo 1
Certes, la voiture électrique affiche « Zéro Emission » à l’usage mais il y a d’autres sources d’émissions à prendre en compte. C’est ce que rappelle l’étude d’un groupe de recherche indépendant soulignant que le véhicule « Zéro Carbone » n’existe pas et que le VE génère de la pollution à travers la production électrique nécessaire à son alimentation mais aussi à travers sa fabrication initiale.

L’étude a ainsi procédé à l’analyse de 20 pays et révèle une grande disparité avec des niveaux d’émissions variant de 70 à 370 g CO2/km selon la source d’énergie utilisée pour produire l’électricité.




Le Paraguay en tête du classement

Grâce à sa production hydroélectrique, le Paraguay décroche la palme de ce classement avec des émissions de CO2 liées à la production électrique inférieures à 1g/km. Il est suivi par l’Islande, la Suède, le Brésil et la France. Cette dernière affiche une moyenne de 93 g CO2/km dont 70 grammes affectés à la seule fabrication du véhicule.

En milieu de classement figurent l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis avec respectivement 179, 189 et 202 g/CO2.

Mauvais élèves, la Chine et l’Inde se positionnent en queue de peloton avec 258 et 370 g CO2/km.

Au-delà du développement des énergies renouvelables pour diminuer la pollution liée à la fabrication de l’électricité, l’étude insiste également sur la nécessité de réduire les émissions issues du processus de production des véhicules.

Pour un véhicule électrique, la pollution générée est estimée à 70g/km contre seulement 40g/km pour un véhicule thermique équivalent souligne l’étude…


Liens supplémentaires pour nos membres



Mots clés : Emissions CO2 véhicules électriques | Bilan carbone véhicule électrique
Catégories : Voiture électrique | Pollution & qualité de l'air | Etudes, rapports & analyses |

Commentaires

Posté le 21-03-2013 à 14:13:31 par metalrod11

Le CO2 n'est pas un polluant mais un gaz à effet de serre. Il faut donc savoir ce qu’on mesure et qu'on compare. Faut-il lire dans l'article que la production de véhicules électriques est plus émettrice de gaz à effet de serre ? Pourquoi ? Si, à l'inverse, c'est qu'elle est plus polluante, alors il faudra prendre une mesure autre que les "équivalents CO2" pour la mesurer sinon on mélange des choux et des carottes !

Ces éléments sont cependant intéressants pour rappeler qu'il faut avoir une réflexion globale. A ce titre, justement, on peut souligner que ces calculs se basent apparemment sur le bouquet moyen produit dans le pays en question. Or, non seulement il y a des disparités énormes entre régions d'un pays (ex. Californie aux Etats-Unis avec la part des énergies renouvelables)... voire à l'échelle de l'utilisation elle-même ! On peut être pour ou contre le principe du rachat d'énergie par EDF mais, dans tous les cas, celui qui produit sa propre énergie renouvelable, qu'il la revende ou non, la majorité du temps, celle qu'il utilise, c'est celle qu'il produit, non (évidemment, hors périodes où il ne produit pas !) ? Dès lors, le bilan global n'est pas celui du bouquet moyen...

ça prouve donc que pour être écolo, le véhicule électrique doit intégrer la réflexion sur la production d'électricité, même pour l'acheteur !

Posté le 21-03-2013 à 15:21:43 par Paco

Les véhicules électriques ont eu ceci de bon, c'est qu'ils ont créé la réflexion sur la pollution liée à la fabrication. Des que j'ai roulé électrique, on m'a souvent dit: "mais la fabrication pollue". Avant, avec mon vieux diesel, on ne m'a JAMAIS dit: "mais la fabrication de ta voiture diesel pollue"...
Cette surprise passée, la tentation est grande pour les non avertis de dire : "Ah, donc ta voiture électrique pollue plus que ma diesel annoncée pour 89,99 g de CO2"...
C'est oublier les moteurs froids, les moteurs usés, la consommation véritable des voitures hors homologation, le CO2 lié à la prospection du pétrole, les torchères allumées en permanence sur les puits, la pollution liée au transport du pétrole brut, puis du diesel raffiné qu'on importe, etc. etc.
Donc ces études, si tant est qu'elles sont faites avec sérieux, sont à double tranchant.

Posté le 22-03-2013 à 02:28:35 par Lelclar

Oui, toujours cette focalisation sur le seul CO2! Ça en devient vraiment énervant!! De toute façon, les chiffres d'émissions de CO2 annoncés par les constructeurs de thermiques sont souvent très optimistes.

Posté le 22-03-2013 à 12:36:26 par merlonrouge

J'ai une vieille peugeot de 17 ans. Elle consomme pas mal. Elle semble increvable ! dès lors, je peux rouler de longues années encore à raison de 7000 kms par an avant d'avoir un bilan CO2 plus grave que lors de l'achat d'un VE dont la construction est bien sur très productrice de CO2 et dont la consommation électrique est assurée en France par des bombes atomiques en puissance. Je compte donc garder ma peugeot encore des centaines de milliers de kms ...

Posté le 22-03-2013 à 13:20:58 par Lelclar

Vu son âge, votre voiture doit rejeter bien plus que les 70 gr de CO2 en question. Et ça, c'est uniquement pour le dioxyde de carbone, car pour ce qui est de la vraie pollution, votre voiture rejette beaucoup de gaz nocifs, ce qui est pire. S'il n'y avait que des voitures de cet âge sur nos routes, l'air serait encore plus irrespirable avec toutes les maladies qui l'accompagnent.
Par contre, je comprends ceux qui gardent leur vieille voiture pour des raisons financières évidentes. Je ferais pareil. Ceci dit, il existe des Prius II d'occase d'environ 100.000 km pour 7 à 8000€, voire moins. Une bonne alternative à tous ces diesels, anciens ou récents, FAP ou pas. Mais pour ceux qui ne peuvent mettre plus de 2 ou 3000€ pour une voiture, voire moins, il n'y a pas fort le choix.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Scooter électrique Stigo : Des nouvelles du trophée EDF Pulse
Pour les inscrits à sa lettre d’informations dédiée aux prix EDF Pulse, l’énergéticien a été prendre des nouvelles d’un lauréat de l’édition 2014 de son concours. Il...
Une superprime à la conversion jusqu’à 5.000 euros
Alors que le mouvement des gilets jaunes se rassemble pour organiser de multiples blocages des routes en France afin de protester samedi prochain, 17 novembre 2018,...
Transport & Environnement plaide pour les bus électriques
Dans une actu mise en ligne sur son site en date du 12 novembre 2018, la Fédération européenne pour le transport et l’environnement se réjouit de la position de l’Europe...
Des Assises sur les carburants alternatifs
Organisées sous l’égide de l’ADEME, les Assises Nationales des Carburants Alternatifs auront lieu demain à Sophia Antipolis. L’objectif est de rassembler les acteurs de...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact