Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 13/12/2013 à 13:11 par Michaël Torregrossa - Lu 9679 fois - 6 commentaires

Véhicule électrique & Analyse du Cycle de Vie – L’ADEME confirme l’impact positif du VE
Véhicule électrique & Analyse du Cycle de Vie – L’ADEME confirme l’impact positif du VE
Dans un entretien accordé à l’AVEM, Maxime Pasquier, en charge des thématiques Véhicules électriques et hybrides, Infrastructures de recharge, Electromobilité, revient sur l’étude sur l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) publiée il y a quelques jours.

« Quel que soit le mix énergétique des pays Européens étudiés, l’étude démontre qu’en fin de vie, le bilan environnemental du véhicule électrique restera toujours plus favorable que le thermique » souligne l’ingénieur de l’ADEME qui regrette que le contenu du rapport n’ait pas été repris correctement par la plupart des médias.

Ainsi, l’étude ADEME estime la contribution climatique globale du VE à 9 tonnes d’équivalent CO2 sur l’ensemble de sa durée de vie contre 22 tonnes d’équivalent CO2 pour un véhicule thermique. « Des résultats très encourageants compte tenu de la jeunesse du développement de cette technologie » souligne Maxime Pasquier qui entrevoit « des améliorations pour les années à venir ».


Un comité technique de 30 partenaires

« L’étude menée se concentre dans son ensemble sur le respect des standards internationaux définissant les principes ACV, notamment ISO 14040 et 14044, garantissant ainsi d’être impartiale et sans biais. Son objectif est d’identifier les conditions de viabilité du VE et ses axes d’amélioration » nous explique Maxime Pasquier.

Pour ce faire, l’ADEME s’est entourée d’un comité technique constitué d’une trentaine de partenaires : énergéticiens, constructeurs, fabricants de batteries, sociétés de recyclages etc… qui ont pu fournir à l’agence des données détaillées dont l’analyse a été confiée à deux cabinets spécialisés indépendants : Ginko21 et PE International.

L’étude couvre ainsi l’ensemble du cycle de vie du véhicule électrique, de l’extraction des matériaux nécessaire à sa fabrication jusqu’à son recyclage en passant par ses phases d’assemblage et d’usage.
Au final, l’analyse publiée par l’ADEME confirme « un bilan favorable au véhicule électrique pour un certain nombre des impacts environnementaux regardés » tout en identifiant des pistes qui permettront encore d’améliorer son bilan environnemental dans les années à venir.


Une phase de fabrication à optimiser



« Dans le contexte français, la contribution relative de la phase de fabrication des véhicules au potentiel de changement climatique est significativement plus importante pour le véhicule électrique que pour le véhicule thermique » indique l’ADEME dans son étude qui observe une contribution de 69% pour la fabrication du véhicule électrique contre seulement 15 % pour celle du véhicule thermique.

La production de la batterie représente à elle seule 35% de la participation du véhicule électrique au potentiel de changement climatique. Une part qui intègre majoritairement l’extraction des matériaux nécessaire à la fabrication des batteries.

« Le véhicule électrique doit être vu comme un investissement. Le surcoût environnemental initial lié à sa fabrication peut être compensé sur les indicateurs d’impact où le véhicule électrique est meilleur que le véhicule thermique à l’usage » rappelle Maxime Pasquier.

L’analyse du cycle de vie a ainsi estimé qu’il fallait rouler 50.000 km pour compenser ce « surcoût » environnemental initial selon le mix énergétique français sur le potentiel de changement climatique. En Allemagne, où l’électricité est plus carbonée avec 44 % de la production issue du charbon, ce délai s’avère plus long (80.000 km) pour le même indicateur d’impact potentiel.

Privilégier l'usage intensif

« De façon à rentabiliser le plus tôt possible un véhicule électrique, il faut privilégier les situations où le véhicule électrique viendra se substituer à un véhicule thermique nécessitant une utilisation intensive : autopartage, flotte d’entreprise etc… » conseille Maxime Pasquier.

« Quoi qu’il en soit, que le VE mette 5 ou 10 ans à parcourir ses 50.000 km, il aura toujours un potentiel de changement climatique moins important en fin de vie qu’un véhicule thermique et ce quel que soit le mix électrique des pays Européens étudiés ».




Alléger le VE pour réduire son impact environnemental

Pour réduire l’impact environnemental lié à la fabrication, l’ADEME a mis en exergue toute une série de recommandations et notamment la production de véhicules électriques plus légers.

« Un allègement de la masse du véhicule permettrait de diminuer les besoins énergétiques et la taille de la batterie pour diminuer l’impact environnemental » souligne Maxime Pasquier.

On ne manquera pas de noter que de nombreux travaux et projets de R&D sont déjà en cours sur ce sujet. D’un point de vue industriel, BMW a déjà ouvert la marche avec l’i3 qui est équipée d’une nouvelle carrosserie en plastique de fibre de carbone, un matériau beaucoup plus léger que les structures en acier qui a permis au constructeur de diminuer le poids de sa citadine électrique de plus de 200 kg.

Parmi les autres axes d’améliorations cités par l’ADEME figurent les batteries de nouvelle génération ainsi que leur processus de récupération en fin de vie (recyclage ou réutilisation pour d’autres applications).


Les Smart-Grids et les ENR au secours du mix-énergétique

Sur la partie énergétique, l’ADEME met également en évidence « l’importance cruciale du bouquet électrique » dans le bilan environnemental du véhicule électrique.

L’agence préconise notamment l’usage et le développement d’une électricité verte issue des énergies renouvelables notamment dans des pays, comme l’Allemagne, où l’électricité est la plus fortement carbonée.

Le développement des « réseaux intelligents », ou « smart grids », est également mis en avant et permettrait d’éviter de recourir, lors des périodes de pointe, à l’utilisation d’une électricité issue d’énergies fossiles ayant un impact environnemental supérieur.

Un sujet sur lequel l’ADEME est déjà mobilisée à travers le financement de plusieurs initiatives associant véhicules électriques et smart-grids comme le projet Infini Drive porté par le Groupe La Poste et ERDF. Constructeurs et équipementiers travaillent également sur le sujet et commercialisent d’ores et déjà un panel de solutions où infrastructures de charge et réseau électrique communiquent pour une meilleure utilisation de l’énergie.


Les autres polluants également étudiés

Si l’étude se focalisait principalement sur les différents indicateurs d’impacts environnementaux, l’ADEME a également consacré un volet complet aux nuisances locales dont les polluants locaux …

« Nous avons regardé à l’échelle d’une ville de 500.000 habitants les conséquences de l’intégration de 5.000 VE (soit un taux de pénétration de 1.8 % ndlr) en termes d’amélioration de la qualité de l’air » explique Maxime Pasquier qui souligne « l’avantage indéniable du véhicule électrique dans les villes ».

Des zones prioritaires pour l’air indispensables

« La solution technologique ne suffit pas » nuance Maxime Pasquier qui préconise de « durcir les mesures en instaurant des zones dédiées pour la qualité de l’air ».

Une des façons d’avoir un « impact significatif qui permettrait de booster le marché du VE… »


Liens supplémentaires pour nos membresEtude ACV ADEME - Le rapport complet




Mots clés : Analyse du Cycle de Vie | ACV | ADEME | Maxime Pasquier | Impact environnemental véhicule électrique
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 13-12-2013 à 21:08:50 par gerard

Bonjour,

Je suis loin d’être un spécialiste de ce sujet mais je ma demande dans quelle mesure cette étude prend en compte la durée de vie des batteries. Les véhicules thermiques sont souvent encore en service 10 ans après leur première mise en service. Par expérience, je sais que la durée de vie d’une batterie excède rarement cinq ans, ce qui implique qu’à usage égal, le "coût environnemental" de production du VE doit inclure deux batteries - si un expert peut me répondre, merci.

Posté le 13-12-2013 à 22:38:27 par Vince

Bonjour, je ne comprends pas bien le commentaire sur la phase de fabrication a optimiser. Le graphique fausse l’echelle. Si la somme du thermique est 22t et que la production consomme 2%, cela fait toujours plus que 4% de 9t.

Posté le 14-12-2013 à 07:14:40 par Paco

Personne n’a encore les réponses exactes...
Je pense qu’on peut sans trop de risques annoncer entre 8 et 10 ans pour les batteries pour plusieurs raisons :
- la première et qu’elles sont de meilleure qualité que les batteries grand public de l’électronique (qui ne sont pas prévues pour un grand nombre de cycles) ;
- les constructeurs ont prévu une grande marge entre la capacité utile de la batterie et la capacité totale. Par exemple, Zoé, 25kWh dont 22 utiles. La marge est encore plus grande pour la Volt. Des batteries utilisées à 80% ont une durée de vie bien plus grande que celles qui sont utilisées à 100%. En outre, la marge compensera la baisse en capacité.
- Enfin, une batterie "impropre" à un véhicule électrique (usée à 75 %) peut être utilisée dans des fermes solaires, dans du stockage tampon, hors réseau, etc. où la demande ne va que croître... Au prix du neuf, ce type de stockage est trop cher, au prix de l’occasion, il devient intéressant pour une deuxième vie pour le pack.

Je n’ai pas vu tout cela pour l’ADEME.

Je n’ai pas vu non plus que les torchères étaient prises en compte dans le calcul du CO2 des véhicules thermiques. Ni les énormes dépenses environnementales liées à la recherche et l’exploitation des pétroles non conventionnels.

Posté le 22-12-2013 à 07:57:50 par Pierre

La durée de vie est supérieure à 5 ans puisque la mienne est garantie 5 ans ..

Posté le 01-01-2014 à 21:10:03 par Marlot

LA batterie de la Tesla Model S est garantie 8 ans.

Posté le 08-06-2016 à 07:39:03 par XDU

Pourquoi les études ne sont-elles pas disponibles ? Qu’est-ce qui justifie ce manque de transparence ? Pour info un article récent sur le sujet "The size and range effect: lifecycle greenhouse gas emissions of electric vehicles" disponible ici http://dx.doi.org/10.1088/1748-9326/11/5/054010



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Les potentiels du véhicule électrique vus par l’Ademe
L’Ademe vient de rendre public son avis en douze pages sur les potentiels du véhicule électrique. On mesure tout le chemin parcouru autour du sujet par cet établissement...
Les 5ème Assises IRVE dévoilent son programme
Fidèle partenaire des Assises IRVE qui correspondent bien à sa volonté de privilégier le développement durable et l’innovation, la Métropole Nice Côte d’Azur accueillera...
Mobilité et santé : Une interview de J. Cicile de l’Ademe
Ademe Partenaire médias des Assises IRVE dont la 4e édition se déroulera à Nice (06) les 11 et 12 février 2015, l’Avem a eu accès à l’interview accordée à notre...
« Open data » - Première carte du répertoire national des IRVE
Data.gouv.fr, la plateforme « open data » officielle du gouvernement, vient de révéler une première carte présentant les données de localisation des bornes de recharge...
Rouen - La CREA étoffe son réseau de bornes de recharge
A Rouen, la CREA a inauguré ce samedi 20 septembre huit nouveaux sites équipés de bornes de recharge pour véhicules électriques. Une initiative qui s’inscrit dans un...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact