Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 19/03/2019 à 10:22 par Philippe Schwoerer - Lu 2670 fois - 2 commentaires


Un rover électrique à pile H2 Toyota pour l’exploration spatiale


Dans un communiqué de presse daté du 13 mars 2019, l’agence d’exploration aérospatiale japonaise (Jaxa) et Toyota Motor Corporation annoncent la possibilité d’une collaboration dans le domaine de l’exploration spatiale internationale. Ce partenariat se traduirait dans un premier temps par la mise au point d’un véhicule électrique habité et pressurisé alimenté par une pile hydrogène.

10.000 kilomètres d’autonomie

Dans cette configuration, l’engin disposerait d’une autonomie de 10.000 kilomètres, en dépit de la quantité d’énergie transportable sur la Lune qui doit être calculée au plus juste. Vice-président exécutif de Toyota, Shigeki Terashi explique les avantages à employer des véhicules électriques à pile hydrogène et conduite automatisée dans le cadre d’une exploration spatiale : « Les piles à combustible, qui produisent une électricité propre, ne rejettent que de l’eau. Et du fait de leur densité énergétique élevée, elles peuvent fournir beaucoup d’énergie ». Il tient à souligner que, sur Terre aussi, « les piles à combustible représentent une technologie indispensable à l’électrification ».



Emissions négatives

Sur le rover imaginé depuis mai 2018 par l’agence Jaxa et Toyota Motor Corporation, un système de filtre permettra de débarrasser au maximum l’air des poussières et particules avant de diriger le flux vers la PAC H2. « Les véhicules électriques à pile à combustible possèdent une particularité : ils peuvent rejeter moins de substances nocives, les particules par exemple, que n’en contient l’air prélevé. C’est ce qu’on appelle des émissions négatives, une caractéristique que nous voulons encore améliorer », souligne Shigeki Terashi.

13 m3 habitable

Le concept de rover lunaire présenté par Toyota et la Jaxa dispose de dimensions généreuses : 6 mètres de long (1,5 Tesla Model S), 5,2 m de large (3 Renault Zoé serrées côte à côte), et une hauteur de 3,8 m similaire à celle d’un car à 2 étages. De quoi accueillir à bord 2 spationautes, et même 4 en cas d’urgence. Grâce à un habitacle hermétique, les occupants pourraient y séjourner sans combinaison spatiale. Les équipements électriques de l’engin seront alimentés en énergie grâce à un panneau solaire à déployer. Les 2 partenaires espèrent lancer dans l’espace en 2029 un premier exemplaire de rover lunaire issu de ce concept, afin de permettre à l’agence aérospatiale japonaise de débuter dans le courant des années 2030 sa propre exploration de la Lune, avant de se tourner vers Mars.


Mots clés : rover | électrique | pile | hydrogène | Toyota | H2 | Jaxa | véhicule
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 19-03-2019 à 12:13:07 par electronlibre

Une fois sur la Lune, d’où proviendra l’oxygène nécessaire à la réaction dans la pile?
De plus, je ne pense pas qu’explorer la Lune soit très intéressant, on y trouve guère plus que ce qu’il y a sur Terre...

Posté le 19-03-2019 à 15:36:05 par ZoéT

Oui pourquoi dépenser des sommes folles pour aller dans la Lune. Quel objectif ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Mobilité électrique : ABB équipe les autoroutes suisses
Primeo Energie et Alpiq E-Mobility lancent les premiers sites de recharge suisses sur l’autoroute A2 avec des chargeurs de véhicules électriques, un stockage d’énergie...
Le réseau de recharge rapide inespéré de Kallista Energy
A part le tarif qui pourra apparaître élevé (0,30 euro du kWh, soit 15 euros pour une Renault Zoé 50 ou une Peugeot e-208) à quelques élecromobiliens, mais finalement...
K2020 : Une Pontiac 1988 électrique puis hydrogène
L’ambition est de développer un véhicule électrique de compétition alimenté par des batteries ou par une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène vert et de...
Monaco : Les bornes de recharge exploitées par la SMEG, filiale d’Engie Solutions
En voirie, ce sont 24 bornes construites par des fabricants différents, d’une puissance de 3 à 50 kW, capables de recharger simultanément 2 véhicules électriques, qui...
Batteries Made in France : Vidéo de présentation d’easyLi
Installé à Chasseneuil-du-Poitou (86), ce spécialiste français de la batterie lithium-ion et des solutions de stockage d’énergie explique en à peine plus de 2 minutes...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact