Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 11/03/2015 à 11:00 par Philippe Schwoerer - Lu 5666 fois - 10 commentaires


Transportez-moi : Un épisode sur les véhicules électriques


Réalisé avec le soutien de l’Ademe, en partenariat avec Maaf Assurances et France Info, le magazine mensuel « Transportez-moi » s’intéresse aux moyens de se déplacer qui réduisent l’empreinte énergétique et l’impact environnemental. Pour l’animer : Sabine Quindou, connue des petits et des grands pour avoir présenté aux côtés de Fred et Jamy l’émission « C’est pas sorcier ». Diffusé sur La Chaîne Parlementaire (LCP) depuis fin janvier et programmé plusieurs fois encore jusque fin mars, l’épisode d’une trentaine de minutes intitulé « La fée électricité » est consacré à l’électromobilité.

VE + EnR

Résolument tournées vers la promotion de la mobilité électrique, les différentes séquences, composées d’interviews, de chroniques et de reportages, n’oublient pas de souligner les quelques points perfectibles qui l’émaillent, en les illustrant des solutions les plus appropriées. Le magazine va jusqu’à interroger Greenpeace pour établir un lien évident entre elle et les énergies renouvelables. Un rapprochement qui apparaît dès le premier documentaire consacré à la petite île sud-coréenne de Jeju. Dans le cadre de son plan « zéro CO2 » annoncé en 2012, ce site touristique cherche à rouler 100% électrique et 100% renouvelable à horizon 2030, en exploitant aussi les réseaux intelligents (Smart Grid).

Bornes et recharges

Les questions du déploiement des bornes et du temps nécessaire à réaliser le plein des batteries sont évoquées, en citant l’exemple des superchargeurs Tesla. Le chroniqueur Gérard Feldzer en profite pour récupérer une Model S dans un Service Center français du constructeur. Plutôt bien ficelé, le magazine n’hésite pas à revenir sur le spot publicitaire de Renault qui imaginait en modèles thermiques tous nos appareils électriques du quotidien. Clin d’œil au passage à Camille Jenatzy et Venturi pour leurs « Jamais contente » qui font dates dans l’histoire de la mobilité électrique, mais également au transporteur gyroscopique Solowheel à une roue.

Formation

Enfin, le magazine s’intéresse à la formation des pilotes d’engins branchés à une, deux, trois ou quatre roues et plus, « car on ne conduit pas un véhicule électrique comme on conduit un véhicule à moteur thermique ». Une question d’autonomie, mais aussi de sécurité : « Dans un monde hyper connecté, le piéton devient aveugle (plongé dans son smartphone), sourd (absorbé par sa musique) et inattentif à son environnement immédiat ». La mobilité électrique en autopartage est également abordée.

Bien vu

L’émission n’enferme pas le véhicule électrique dans quelques limites plus ou moins arbitraires. Au contraire, elle lui ouvre de nouvelles portes, permises par un usage et un comportement adaptés. Retrouvez l’épisode « La fée électricité » dans notre encadré « Vidéo associée à cette actualité », à droite de l’illustration en tête d’article.

Page Web dédiée sur le site de LCP


Mots clés : véhicule électrique | LCP | Transportez-moi | émission | reportage | Jéju | Tesla
Catégories : Voiture électrique | Aides financières | Borne de recharge | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 12-03-2015 à 11:28:41 par Stéphane P

Reportage très intéressant, cependant Gérard Feltzer qui parle de l’aérodynamisme pour réduire la consommation oublie la masse.
Pourtant quand il était commandant de bord, avant le décollage il faisait le bilan de masse pour décider de la quantité de carburant nécessaire pour le vol donc de l’énergie nécessaire.
Et c’est bien pour des questions de masse importante que les VE ne sont pas moins consommateurs d’énergie primaire, pourtant cela n’empêche pas de dire le contraire dans le reportage.
Pourtant sur les autres points, il était bien plus transparent que d’autres.

Posté le 12-03-2015 à 22:36:39 par electronlibre

@ Stéphane P

Vous semblez oublier une caractéristique importante du VE dans la consommation, c’est que -contrairement au VT- il récupère de l’énergie à la décélération. Ainsi la masse du VE en mouvement est en quelque sorte -à l’instar de la batterie- un stockage d’énergie.

Globalement le rendement du VE est meilleur in situ que le VT.
Après, au niveau de la production énergétique, il est difficile de donner des chiffres fiables des différentes énergies.

Posté le 13-03-2015 à 07:23:15 par Stéphane P

@electronlibre
Ce que vous dites est exact, cependant pouvez-vous indiquer un pourcentage d’énergie récupérée à la décélération pour les cas suivants :
- ville,
- route,
- autoroute.
Il sera le plus important pour la cas de la circulation en ville (nombreux arrêts obligent). Il sera quasiment nul pour le cas autoroute et faible pour le cas route.
Il m’arrive de louer des hybrides et la charge de la batterie varie très peu sur route et autoroute et pourtant j’ai son surpoids à transporter, pire quelquefois c’est le moteur qui la recharge.
Renault a fait un test en grandeur réel avec un camion électrique qui faisait des tournée en ville et il y avait effectivement 30 % de l’énergie qui provenait de la récupération mais là on parlait d’au moins 7 t de charge ! Et pourtant le taux de récupération est assez faible (30 % de l’Ec).
Alors si votre démonstration est une nouvelle fois pour expliquer que le VE est parfait en ville, je vous réponds que par contre la ville n’est pas adaptée à ce mode éminemment individuel. Et d’autres épisodes de cette série en parlent très bien.

Posté le 13-03-2015 à 09:32:33 par electronlibre

@ Stéphane P

Je ne fait aucune démonstration, je voulais juste porter votre attention sur un point concernant le VE.
Il y a une vingtaine d’année au Québec, l’ingénieur Pierre Couture et son équipe mettent au point un moteur-roue d’une telle efficacité que le prototype qui en était équipé pouvait se passer du système de freinage traditionnel(disques ou tambours)et que la récupération d’énergie était supérieur à 90%.
Maintenant avec un moteur muni d’un réducteur et la transmission aux roues, c’est sûr l’efficacité n’est pas la même, il y a des pertes d’énergies cinétiques.
La seule énergie récupérable sur un VT c’est la chaleur pour chauffer l’habitacle l’hiver, soit tout au plus 4 mois pas an.

Je suis bien d’accord la ville n’est pas adaptée au transport individuel qu’est l’automobile, surtout pour les résidents urbains qui ont le choix d’autres moyens de locomotion, en centre ville ou en périphérie. Mais un problème survient quand ces résidents déménagent pour les zones rurales (pour une question de qualité de vie) et n’ont plus d’autres moyens de transport que l’automobile pour aller en ville, que ce soit pour le travail, les soins de santé, l’administratif etc... qui y sont souvent concentrés.

Posté le 13-03-2015 à 13:52:04 par Stéphane P

@electronlibre
Question : quelle qualité de vie recherchent les urbains quand ils déménagent en milieu rural ?
Ma proposition de réponse : l’absence de pollutions, celle de l’air et sonore en premier lieu, les deux étant pour grande partie liées aux moyens de locomotion. Par ce que pour le reste, je ne vois quelle qualité il y a à passer un temps fou dans les déplacements.
Cependant c’est quand même un peu le chat qui se mord la queue, parce qu’en fuyant en campagne, avec leurs voitures dont ils ne peuvent plus se passer, ils polluent l’environnement des urbains.
Alors oui à l’interdiction des voitures en ville mais pour ceux qui n’y résident pas !

Posté le 13-03-2015 à 17:11:55 par electronlibre

@ Stéphane P
Votre proposition est logique mais j’y ajouterai le besoin d’espace (la maison d’environ 120m2 plantée sur un terrain de 2000m2), le "rurbain" ayant l’impression d’être un poulet passé de l’élevage intensif au pré en plein air.

Je ne suis pas d’accord avec votre dernière phrase: pourquoi l’urbain qui n’a pas de voiture devrait subir la pollution de l’urbain qui en utilise une?
Donc interdiction des voitures en ville pour tout le monde, non?

Posté le 13-03-2015 à 20:00:21 par Stéphane P

@electronlibre
Ce n’est pas moi que cela va déranger et ce sera beaucoup plus calme et moins dangereux de se déplacer !

Posté le 14-03-2015 à 21:02:30 par zikzak

Une autre chose en faveur de l’hybride et du VE: la conduite appaisée.
C’est incroyable comme on se sent plus serein dans ce genre de véhicule.

Pour ce qui est des trajets dans la région parisienne via les transports en commun il est assez fréquent d’avoir des usagers perdant de deux à trois heures par jour pour simplement traverser Paris (banlieue à banlieue) alors qu’il faut parfois moins de temps pour venir de la cammpagne et y retourner.

Posté le 15-03-2015 à 09:26:41 par Stéphane P

"Une autre chose en faveur de l’hybride et du VE: la conduite appaisée.
C’est incroyable comme on se sent plus serein dans ce genre de véhicule."
Cela n’empêche que j’ai déjà eu un VE qui m’a refusé la priorité sur un passage piétons (et comme il était à basse vitesse et qu’il y avait des véhicules garés avant le passage (le marquage au sol le permettait), heureusement que j’étais plus attentif que lui, sinon je finissais sur son capot - bien que m’ayant vu il n’a pas marqué le cédez-le-passage au droit du passage piétons) et j’en ai déjà vu garé sur les trottoirs.
C’est peut-être plus serein pour le conducteur mais pas pour moi, il faut que je redouble de vigilance pour tenir compte de leur faible bruit à basse vitesse, sachant que leur comportement reste pour autant globalement le même que pour un conducteur de VT. A contrario quand je suis au volant (en autopartage ou en location) d’un VE ou d’une hybride je suis très vigilent notamment à basse vitesse et quand il y a des piétons ou des vélos à proximité. Hors de la ville je suis effectivement plus serein notamment parce que le niveau de bruit à l’intérieur est plus faible.

Posté le 16-03-2015 à 23:20:12 par electronlibre

Je ne suis pas sûr que conduire un VH ou un VE apaiserait ma conduite qui est déjà bien cool(cela fait 17 que je conduit la même voiture et en ville l’aiguille du compte-tour dépasse rarement les 2000 tours, et c’est une essence).
Pour moi la conduite en ville est génératrice de stress (même sans conduire nerveusement) parce qu’il faut garder une vigilance de tous les instants, sinon on peut se retrouver avec un piéton sur le capot ou accrocher un cycliste.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Vidéo associée à cette actualité Transportez-moi ! Les véhicules électriques
Transportez-moi ! Les véhicules électriques
Evènement partenaire
Riviera Electric Challenge
Riviera Electric Challenge
Du 08/05/2019 au 09/05/2019 - Entre Cagnes-sur-Mer et Monaco

Portée par le Maire de Cagnes-sur-Mer et Président délégué de la Métropole Nice Côte d'Azur, Monsieur Louis Nègre et le Ministre Plénipotentiaire chargé de mission...
A lire également / sur le même thème Essai : Tesla Model 3
La nouvelle berline de la marque américaine de Palo Alto est désormais disponible en France. Des essais sont programmés un peu partout sur le territoire. C’est...
Tesla Model 3 : Le configurateur ouvre pour tous en France
Dans un message électronique adressé le 4 janvier dernier aux inscrits à son fichier commercial, Tesla informe que le configurateur qui permet de choisir la Model 3 de...
En Tesla Model S vers la COP24 avec le flambeau Light Us
Depuis 2016, la caravane Mipai, composée de voitures électriques, est chargée de transmettre symboliquement le flambeau Light Us, d’une conférence des parties à une...
Tesla Model 3 : Premières livraisons en France en février 2019
Les particuliers français inscrits à la lettre d’information de Tesla ont reçu hier, mercredi 5 décembre 2018, un message intitulé « La Model 3 est arrivée », qui...
Tesla Model 3 : Visite du showroom de La Madeleine (Paris)
La Tesla Model 3 est depuis quelques jours présentée en différents points de France. L’Avem a pu apprécier l’exemplaire exposé à Paris, au 3-5 Boulevard Malesherbes,...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact