Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 26/12/2019 à 10:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 3704 fois - 21 commentaires


Nouveautés 2020 : après les lancements, l’arrivée dans les concessions


Dans le domaine de la mobilité électrique, l’année 2020 a été marquée par le lancement de nombreux nouveaux modèles, signe que la plupart des constructeurs automobiles, incités voire contraints par les futures normes européennes sur les rejets de CO2, ont désormais placé les voitures électriques au cœur de leur développement futur. Mais si les différents salons, de Genève à Francfort, ont été riches en présentations, accompagnées souvent du démarrage de la commercialisation, ces nouveaux modèles ne sont pour la plupart pas encore disponibles.
2020 sera marquée par leur arrivée dans les concessions et par leur apparition sur les routes européennes. Le grand public pourra ainsi se rendre compte de la diversité actuelle de l’offre électrique qui ne se résume plus au choix entre la Renault Zoé, la Nissan Leaf ou les Tesla. Coup de projecteur sur les nouveautés les plus attendues. Un choix forcément subjectif mais qui s’est porté avant tout sur des modèles qui devraient séduire un assez large public


La Volkswagen ID.3 en vedette

La nouveauté la plus attendue de cette année 2020 est sans conteste l’ID.3. Le groupe Volkswagen joue une grande partie de son avenir sur la réussite de ce modèle qui doit lui permettre de tourner définitivement la page du Dieselgate. Cette voiture marque l’entrée de la firme de Wolfsburg dans une nouvelle ère dont l’ID.3 est l’icône. Basée sur la nouvelle plateforme MEB du groupe, elle sera proposée à terme avec 3 types de batteries d’une capacité de 45,58, et 77 kWh, offrant des autonomies respectives de 330, 420 et 550 km en cycle WLTP. La production de la série spéciale de lancement : l’ID.3 First a été lancée en grande pompe en novembre et les 30 000 exemplaires prévus ont déjà été tous réservés, preuve de l’engouement pour ce modèle.
En 2020, Volkswagen proposera aussi une nouvelle version de sa micro-citadine l’e-Up qui gagnera en autonomie pour atteindre 260 km WLTP avec une batterie passant d’une capacité énergétique de 18.7 à 32,3 kWh utiles. S’appuyant sur la même plateforme, les autres marques du groupe seront également présentes sur le terrain des micro-citadines avec la Seat Mii electric et la Skoda Citigo e iV. Deux modèles qui joueront la carte du prix avec des premières finitions accessibles à moins de 22 000 euros hors bonus.



La Peugeot e-208 en avant-garde de l’offensive du groupe PSA

Si son PDG, Carlos Tavares, s’est parfois montré réservé sur la mobilité électrique, le groupe PSA a lui aussi pris le virage de l’électrique. La Peugeot e-208 sera le premier modèle zéro émission de la marque au lion. Construite à partir de la plateforme CMP du groupe, modulable et multi-énergies, permettant d’offrir aux clients le choix entre une motorisation thermique ou électrique. Dotée d’un moteur d’une puissance de 100 kW et d’une batterie d’une capacité de 50 kWh, l’e-208 affiche une autonomie de 340 km en cycle WLTP. Pour le lancement de sa nouvelle 208, Peugeot a choisi de mettre sur un pied d’égalité les versions thermique et électrique, signe des ambitions de cette dernière qui représente d’ailleurs près de 30% des premières réservations.
L’offensive du groupe PSA dans l’électrique en 2020 ne se limitera pas à la seule e-208 puisque Peugeot lancera également une version électrique de son SUV avec l’e-2008 dont la motorisation et les batteries seront identiques à celles de l’e-208. DS proposera de son côté le DS3 Crossback e-Tense, un SUV conçu à partir de la même plateforme e-CMP. Une plateforme également utilisée pour l’Opel Corsa-e qui mise sur le traitement sportif de sa ligne, ainsi que sur ses équipements et ses systèmes d’aide à la conduite pour se distinguer.



La Honda-e vise la clientèle urbaine

C’est au salon de Francfort, deux ans après y avoir montré une version concept-car, que Honda a présenté sa citadine électrique de série : la Honda e, avec laquelle il entend séduire une clientèle urbaine recherchant une petite voiture élégante à l’allure sportive. Même s’il s’est inspiré de la première Honda Civic qui lui a donné ses premières lettres de noblesse dans les années 70, le constructeur japonais mise beaucoup sur le look moderne de la Honda e dont le profil se distingue par ses contours fluides et élégants, avec des poignées de portes affleurantes qui renforcent son allure épurée. Une allure accentuée par un système de caméras latérales compactes qui remplacent les rétroviseurs traditionnels.
Avec son moteur électrique disponible en deux niveaux de puissance (100 et 113 kW) et délivrant un couple impressionnant de 315 Nm, la Honda e offre par ailleurs une expérience de conduite agréable et dynamique. Son moteur puissant entraînant les roues arrière procure une sensation sportive. Sa batterie d’une capacité énergétique de 35,5 kWh lui offre une autonomie de l’ordre de 220 km, ce qui est certes en retrait par rapport à la concurrence, mais reste suffisant pour des déplacements essentiellement urbains. Ceci d’autant plus que sa capacité de charge rapide autorise tout de même quelques escapades en dehors des villes.



La Mini Cooper SE, une voiture iconique en version électrique

Dernière nouveautés 2020 de notre sélection, La Mini Cooper SE consacre le passage à l’électrique d’une voiture de légende. 60 ans après la création de la Mini Classic qui combinait pour la première fois un maximum d’espace intérieur avec un minimum d’encombrement extérieur, la Mini Cooper SE allie aujourd’hui la mobilité zéro émission aux sensations inimitables d’une Mini. S’inspirant clairement du design et de l’atmosphère intérieure de la Mini 3 portes, elle ouvre la voie à une conduite urbaine 100% électrique associant durabilité et sensations de conduite riches en émotions.
Doté d’un moteur d’une puissance de 135 kW avec un couple de 270 Nm immédiatement disponible, la Mini Cooper SE déploie une force d’accélération impressionnante qui lui confère un tempérament sportif dans le trafic urbain. Plus petit et plus léger qu’un moteur à combustion, son moteur contribue à offrir une répartition harmonieuse de la charge sur les essieux. Associée à un centre de gravité bas, cette répartition lui donne une agilité incomparable et permet au conducteur de rester souverain dans toutes les situations de conduite. Grâce à l’entraînement électrique, les sensations de conduite typées kart caractéristiques de Mini prennent un tout nouveau sens.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | ID.3 | PSA | Peugeot e-208 | Honda e | Mini Cooper SE | Mini
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 26-12-2019 à 11:15:58 par electronlibre

"Dans le domaine de la mobilité électrique, l’année 2020 a été marquée par le lancement de nombreux nouveaux modèles, signe que la plupart des constructeurs automobiles, incités voire contraints par les futures normes européennes sur les rejets de CO2, ont désormais placé les voitures électriques au cœur de leur développement futur."
C’est toute l’absurdité de l’idéologie(quasi religieuse) rendant le CO2 coupable d’un réchauffement climatique(dont on a aucunes preuves réelles)et qui pousse à remplacer des véhicules polluants par d’autres véhicules polluants. Place aux TC et aux EdP dans les grandes et moyennes villes, là où la pollution est le véritable problème; tant que le VE n’aura pas résolu son problème de poids, il n’a pas sa place en ville...

Posté le 27-12-2019 à 10:10:53 par Phenix83

@electronlibre ,voyons le problème d’un peu plus haut .Le moteur électrique est performant sur tous les plans et cela depuis les années 1900.Son application aux véhicules terrestres a été freiné par la difficulté de stocker l’énergie électrique .Le progrès des recherches scientifiques et technologiques fait qu’en 2019 le stockage devient techniquement réalisable dans des batteries à poids et couts acceptables pour les véhicules terrestres .Il n’est donc pas étonnant de voir arriver les VE qui ne sont que l’évolution logique des véhicules à moteur thermique.Faut il rappeler que la production d’énergie électrique évolue inexorablement vers une moindre consommation d’énergies fossiles polluantes .Rappelons aussi qu’en France de 2019 80% de notre électricité est d’origine nucléaire (pas de pb de CO2) et 14 % renouvelable (11% hydraulique + 3% vent et solaire).Vous devez aussi admettre qu’un VE pollue beaucoup moins l’air qu’un véhicule thermique au moins à l’endroit ou il roule.Alors pourquoi s’en priver ? Depuis 2013 j’effectue la plupart de mes déplacements urbains en ZOE et j’en suis très satisfait ,70000 kms sans aucun problème ,batterie d’origine avec mème autonomie,pneus d’origine ,controle technique RAS ,aucune maintenance sauf lave-glace et filtre à air ...Alors ?

Posté le 27-12-2019 à 12:04:08 par Vérité

@Phenix83
"Vous devez aussi admettre qu’un VE pollue beaucoup moins l’air qu’un véhicule thermique au moins à l’endroit ou il roule"
Qu’est-ce qui le prouve ?

Posté le 27-12-2019 à 16:39:38 par Phenix83

@vérité.Citez les émissions de gaz ou particules émises au passage d’un VE et nous pourrons comparer .Ah oui vous allez dire que le VE est plus lourd ,qu’il use davantage les freins,les pneus et l’asphalte des routes ,que donc son passage émet plus de particules .Alors comment se fait -il qu’à 70000 km les pneus de ma ZOE soient usés à 50% ,que les plaquettes de freins soient usées à peine à 50 % ?

Posté le 27-12-2019 à 17:01:10 par Vérité

@Phenix83
Pourquoi me demander de citer les polluants au passage d’une VE puisque vous êtes capable de le faire. Je confirme vos propos : particules d’abrasion et remise en suspension des particules produites par d’autres véhicules, dont électriques, et retombées au sol.
Qu’est-ce qu’il y a d’exceptionnel à faire 70000 km avec un train de pneus et des consommables de freins ?
Mais vous omettez sciemment la taille des pneus. Calculez la masse usable d’un pneu de votre ZOE et comparez avec celle d’un pneu de Twingo II et dites nous combien le second doit faire de km pour émettre moins de particules. Biais classique des activistes de la VE d’omettre une partie des données.

Posté le 28-12-2019 à 23:40:52 par Phenix83

@vérité,nous sommes d’accord que dans la phase roulage le VE émet un montant de particule équivalent à celui d’un véhicule thermique dans des conditions de circulation identiques ,mème si le VE a l’avantage de récupérer de l’énergie au freinage,donc use moins les freins.Nous admettons aussi que le moteur électrique ne génère pas de gaz résultant de combustion de matière ,sauf un peu d’air chaud vu que son rendement n’est que de 95%; si c’était le cas cela se saurait. Maintenant respirez bien ce que crache le pot d’échappement du véhicule thermique :un mélange d’hydrocarbures imbrulés HC ,du CO2, du monoxyde de carbone CO ,des oxydes d’azote NOX ,des particules fines résidus de combustion ..On poursuit ? pour moi le match est terminé .

Posté le 29-12-2019 à 08:27:49 par Vérité

@Phenix83
"nous sommes d’accord que dans la phase roulage le VE émet un montant de particule équivalent à celui d’un véhicule thermique dans des conditions de circulation identiques"
Vous pouvez nous rappeler le nombre de morts prématurés calculés par les autorités de santé pour les particules d’une part et pour les polluants gazeux d’autres parts ?
"On poursuit ? pour moi le match est terminé", la voiture individuelle en ville, c’est bientôt terminée, il n’y a que les activistes de la VE pour essayer de démontrer l’indémontrable et pour refuser de voir la vérité en face.

Posté le 29-12-2019 à 18:21:21 par Daniel

En vérité je vous le dis, la voiture a encore de l’avenir, sous différentes formes certes, mais toujours là.

Posté le 30-12-2019 à 08:37:33 par Vérité

@Daniel
Mais pas individuelle en usage individuel.

Posté le 30-12-2019 à 11:16:03 par Daniel

@ Vérité
De quoi aurait l’air la France engluée dans ses grèves des transports en commun sans la voiture individuelle ? Le tout transport en commun ne fonctionne que dans les agglomérations capables de développer un réseau, et même là il reste une place pour la voiture individuelle, mais en aucun cas dans la ruralité. Il faudrait en plus interdire la grève dans ce secteur d’activité. Croyez vous que les Français accepteraient cela ? Dans voiture individuelle, il y a individu, et la nature humaine est individualiste. Il suffit de voir le projet de réforme des retraites pour s’en rendre compte. Seul un régime autoritaire pourrait supprimer la voiture individuelle, sauf bien sûr pour ceux qui gouvernent. Pensez-vous que les Français en soit fervents. Allez, bonne année et meilleure santé grâce à la diminution de la pollution dont sont responsables les voitures électriques.

Posté le 30-12-2019 à 22:16:34 par potpot

les largeurs de pneus de la derniere twingo sont de 165 / 185 voire 205 pour les sportives.
Il faut comparer une Twingo avec une Czero IOn et non pas une zoé qui est de taille de la clio.
Sur les triplettes c’est 145 et 175 donc l’abrasion est moins forte car largeur réduite par rapport à un modele thermique. donc il y a un gain aussi à ce niveau là et perso pour les plaquettes c’est idem j’ai 80 000 km et je suis à moitié usure voire moins ....

Concernant le nombre de voiture elec ou pas il faudrait passer par des quotas ! du genre pour 4 voitures thermiques à la casse c’est 3 VE puis durcir ce quotat petit à petit....

Posté le 31-12-2019 à 08:03:40 par Vérité

@Daniel
Que de légendes.
Combien de réseaux de TC urbains impactés par la grève actuelle ?
"la diminution de la pollution dont sont responsables les voitures électriques" on attend toujours la preuve irréfutable de cette affirmation.

@popot
Une Twingo étant plus légère qu’une Czero IOn si elle a des pneus plus large elle va appliquer au sol une pression bien moindre engendrant une moindre abrasion. La triplette est connue pour bouffer du pneu comme la ZOE.
Daniel ne veut pas d’un régime autoritaire mais imposer un véhicule inadapté au besoin, c’est bien de l’autoritarisme.
Vous croyez vraiment que les urbains qui savent se passer dans leur vie quotidienne d’une voiture vont accepter les contraintes de la VE tout en continuant de se faire polluer par ceux qui veulent leur imposer.

Posté le 31-12-2019 à 09:08:32 par Daniel

@ Vérité
Je ne sais pas où vous habitez pour ne pas être au courant des perturbations dans les transports en commun, que ce soit au plan national ou local. Personnellement je ne veux rien imposer à personne. Je roule en hybride depuis 5 ans, et j’essaie de sauvegarder mon environnement du mieux que je peux. Je vais m’arrêter là de discuter avec vous car vous me semblez être un de ces tenants de l’écologie punitive qui jettent le discrédit sur ce qu’ils pensent servir. Tout comme la Greta qui a oublié de préciser que les skippers des ses deux croisières ont pris l’avion pour aller ou revenir s’occuper des bateaux. Sans oublier l’ensemble des réseaux internet et télécommunication qui polluent la planète et dont personne ne parle, surtout pas les jeunes qui défilent dans nos rues. Ite, missa est.

Posté le 31-12-2019 à 09:40:46 par Vérité

@Daniel
Combien de réseaux de TC urbains impactés par la grève actuelle ?
Le train que je prends circule normalement et dans la ville où je travaille les bus circulent normalement.
Vous nous dites "Personnellement je ne veux rien imposer à personne" pourtant vous utilisez une voiture tous les jours et à ce titre vous imposez des nuisances sur votre passage mais vous préférez vilipender les autres.

Posté le 31-12-2019 à 09:50:07 par Psyl

Ah, pas un mot sur la Seat El Born cousine de la ID.3.
Seat qui devrait être potentiellement moins chère que VW.

Ah et arrêtez avec Vér... euh non, Mensonge, c’est un troll qui sévit un peu partout.

Posté le 31-12-2019 à 12:20:13 par Vérité

@Psyl
Décréter que les autres mentent sans démonstration n’en fait pas une vérité.
Il est évident que vous êtes bien incapable de démontrer qu’une voiture électrique pollue moins que son équivalent thermique.
Donc selon vous, un troll est celui qui tient le discours que vous ne voulez pas entendre parce que bien incapable de le contredire irréfutablement.

Posté le 31-12-2019 à 23:54:11 par electronlibre

@Vérité
Dès que l’on a un discours gênant pour certains, ceux-ci vous qualifient de troll(effectivement parce qu’ils n’ont plus d’autres arguments que celui-ci) et malheureusement il faut s’y habituer car cela devient de plus en plus fréquent...
Malgré tout, je souhaite une nouvelle année la meilleure possible à l’humanité pour qu’elle s’ouvre à un monde nouveau...
Bonne année à tous!!

Posté le 02-01-2020 à 10:45:25 par Phenix83

@Daniel, Polpot ,les Trolls ont oublié de mentionner la pollution engendrée par les hordes de trotinettes ,scooters et vélos électriques dont l’usage se répand de plus en plus en ville,sur les routes et chemins de randonnées.Vous imaginez les particules fines résultant du contact des pneus sur le sol ,des freins sollicités davantage ,et celles des batteries que nous n’aurions pas encore identifiées à ce jour ! Mieux vaut en rire ! Bonne année.

Posté le 02-01-2020 à 11:45:19 par Vérité

@Phenix83
Une trottinette électrique pollue-t-elle moins l’air qu’une voiture électrique ?

Posté le 07-01-2020 à 10:43:33 par pauge

Une trotinette électrique pollue moins qu’un scooter thermique, ou une moto.
Quand aux batteries, la filiere de recyclage permet de recycler les batteries avec un taux de 90 a 95%.
Pour un vehicule électrique, sa pollution est plus importante au depart a cause de la fabrication de la batterie, mais apres une durée de 2 a 3ans, selon le kilométrage parcouru, son bilan carbone est de loin beaucoup plus favorable que son equivalent thermique.

Posté le 07-01-2020 à 13:44:27 par Vérité

@pauge
Merci pour la réponse mais Phenix83 nous a dit : "Vous imaginez les particules fines résultant du contact des pneus sur le sol ,des freins sollicités davantage"
Qu’en est-il comparativement à une voiture électrique ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Plus de 11.000 Mini électriques construites en 1 an
Lancée en juillet 2019 à l’occasion du 60e anniversaire de la marque, la Mini Cooper SE sort de l’usine britannique d’Oxford, empruntant les mêmes chaînes que les...
Volkswagen ouvre les commandes de son ID.3
Six semaines après avoir ouvert les réservations aux personnes ayant précommandé l’un des 30 000 exemplaires de sa série spéciale de lancement ID.3 First, Volkswagen...
PSA annonce une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques
Lors de la présentation des comptes semestriels du groupe PSA, son Président Carlos Tavares a annoncé l’arrivée d’une nouvelle plateforme destinée principalement aux...
Cityscoot déploie ses scooters électriques à Barcelone
Après Paris et Nice en France, Milan et Rome en Italie, Cityscoot est aujourd’hui présente en Espagne où elle commence à déployer ses scooters électriques en...
DBT se positionne sur le marché des véhicules lourds électriques
Le groupe français DBT qui développe, fabrique et distribue des solutions de recharge pour véhicules électriques vient d’annoncer un accroissement de sa capacité de...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact